• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

l'Âne

l’Âne

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • l'Âne l’Âne 27 avril 22:45

    Ah les compromis, les ambitions… Fine analyse ! Bien renseignée ! Bravo !
    Vous avez mis en avant 3 éléments de la « véritable nature de Sens Commun », 1) un réservoir de jeunes ; 2) un sas de sécurité pour freiner la migration des déçus de l’ex UMP – LR vers le Front National ; 3) un courant néo-conservateur de coloration catholique. Plus un « outil de récupération » au service de LR qu’une « manœuvre d’entrisme » des « intégristes ». Les déclarations de leur président Christophe Billan à Famille Chrétienne le soir du premier tour, le 23 avril [1], et le lendemain matin, à Jean Pierre Elkabbach sur CNews dans La Matinale Info [2] montrent toute l’importance de la 2e fonction de contrôler le vote catholique et de l’éloigner à tous prix du Front National. Cela semble primer sur la défense des « valeurs non négociables du catholicisme ». Au point qu’on a l’impression que la véritable fonction de Sens Commun est de contribuer au « barrage anti-FN ». Leur « boutique » a pour fonction d’attacher le vote catholique à la maison LR et de l’éloigner à tous prix du vote FN. Pour Famille Chrétienne [1], ou dans le communiqué de Sens Commun du lendemain [3] Billan utilise le même vocabulaire de diabolisation que Fillon appelant à voter Macron le 23 avril à 20h45, pour qualifier une arrivée au pouvoir du FN : « chaos ». Elkabbach a très bien su faire dire à Billan que sa priorité est bien d’éloigner le vote catho du FN. C’est très clair sur la vidéo de l’entretien avec Elkabbach [2], reprise sur senscommun.fr et cnews.fr :
    3’36 CB : « Les Français sont en attente d’autre chose, et si on ne leur parle pas, les millions d’électeurs qui sont en mouvement sur deux extrêmes, […] si on ne donne pas une offre crédible, on continuera d’alimenter l’extrême droite. »
    5’53 J-P.E : « À partir du moment ou ils disent [les Républicains] oui on vote Macron et on fait voter Macron et peut-être on participe à la campagne d’Emmanuel Macron, ils entrent de facto dans la majorité présidentielle. »
    CB : « Non, du moins j’espère pas. Sinon ce serait une catastrophe, car là, pour le coup, ce serait faire le jeu du Front National. »
    9’00 J-P.E : « Vous m’aviez prévenu, 48 heures avant le Trocadéro que si ce n’était pas François Fillon, une partie de Sens Commun irait vers Marine Le Pen. »
    CB : « Non, je dis que je redoutais que si François Fillon devait partir… Je redoute un mouvement qu’on ne peut pas contrôler. »
    9’50 J-P E : « Puisque François Fillon a été battu, il y a cette tentation chez les Français et chez Sens Commun d’aller vers Marine Le Pen. »
    CB : « Non pas du tout. »

    [1] Entretien de Christophe Billan sur Famille Chrétienne, le soir du 1e tour, le 23 avril :
    http://www.famillechretienne.fr/politique-societe/presidentielle-2017/christophe-billan-le-pen-ou-macron-c-est-le-choix-entre-le-chaos-et-le-pourrissement-217073
    [2] Christophe Billan, président de Sens Commun, l’invité de Jean-Pierre Elkabbach dans #LaMatinaleInfo de CNews :
    http://www.dailymotion.com/video/x5jhkoz_christophe-billan-invite-de-jean-pierre-elkabbach_news
    [3] Communiqué de Sens commun après le 1e tour, du 24 avril :
    http://senscommun.fr/droite-ne-se-resigne/


  • l'Âne l’Âne 5 avril 2008 08:44

    1) Les deux articles de Paul Villach et EDL-Résistances (Arno Mansouri directeur des Editions Demi Lune), en réponse à l’article de Redeker lui sont largement supérieurs à tous points de vue, en particulier, de celui de la rigueur. Si le Monde faisait preuve d’un minimum d’honnêteté, il publierait bien évidemment ces deux magnifiques réponses qui ont été apportées dans les délais les plus brefs : article publié le samedi 29 mars en milieu de journée, les deux réponses, très finement argumentées, publiées le 2 avril, 4 jours seulement après. Chapeau bas !

    2) J’admire la modération et la qualité d’expression d’EDL-Résistances pour décrire de caractère injurieux des propos de Redeker qu’il juge cependant "assez évasifs pour lui éviter la diffamation", mais dont il analyse l’immense perversité : effectivement, le lecteur non averti est bien préparé à accepter une extension de la loi Gayssot contre les adeptes des "théorie du complot" : peines de prison pour les "sceptiques" ? Grave ! Ces propos qui accusent Marion Cotillard d’"insondable sottise", qui accusent ceux qui avouent, comme elle, avoir des doutes sur certaines "histoires officielles" (les "sceptiques"), d’être dans une "vision délirante" postulant que "la vérité est l’exact contraire de la vérité affirmée et attestée," d’avoir un tour d’esprit sans "rien de plus dangereux", d’être "dans le fantasme de la manipulation occulte", et s’il s’agit de contester le mythe du 11 septembre, d’être des antisémites adeptes du "Protocole des sages de Sion" dans une "logique négationniste" et carrément d’être des nouveaux Nazis ("la théorie du complot est l’un des viscères réparés, renouvelés, du ventre d’où est sortie jadis la bête.") ! Faut le faire ! A côté de ça, les mots de la banderole du Parc des princes, apparus *le même jour* que l’article de Redeker, condamnés par tout le monde, dont la recherche des auteurs met la police sur les dents, font pâle figure ! Etant donné la qualité de l’émetteur. Ici une personnalité connue, philosophe, dans les colonnes d’un quotidien prestigieux, là, de jeunes supporters de leur équipe de foot, dans une ambiance de défit vocal face aux supporters de l’équipe adverse...

    3) Le terme "théories du complot" n’est qu’une expression péjorative, passée dans le langage commun, pour qualifier les points de vue des "sceptiques", ceux qui, dans l’examen d’événements de notre histoire contemporaine ou passée, n’acceptent pas systématiquement comme "La Vérité" l’interprétation de chaque événement qui est promue par les pouvoirs en place. Cette dite "vérité officielle," devient parfois celle des livres d’Histoire. Mais justement, dans les livres d’Histoire, le récit de l’Histoire n’est jamais figé et évolue énormément au fil du temps ! Les historiens ré-interprètent sans cesse le passé !

    L’attitude que nous avons vis-à-vis de ces dites ’théories du complot" dépend de notre expérience personnelle. En effet pourquoi douterions nous des interprétations qui sont données par le pouvoir, les médias établis, les experts, sur tel ou tel événement passé ? Ils sont, dans leur ensemble, plus qualifiés que nous ? Ils ont collectivement consacré plus de temps et de compétences dans l’examen des faits que chacun d’entre nous pris isolément ! Quelle folie impudente nous amènerait-elle à douter ?

    *Mon* expérience, l’analyse, me semble-t-il de l’expérience de Marion Cotillard, ou de celle de Paul Villach, me soufflent qu’il est extrêmement utile, pour cela, d’avoir été soi-même confronté à l’obligation de mettre en doute la "vérité officielle" d’un événement, ce qui est une expérience extrêmement triste et pénible, car elle nous amène à perdre une confiance rassurante dans l’autorité. Ceci arrive quand nous sommes nous-même des témoins d’un événement, ou proche de témoins dans lesquels nous avons confiance, pour lesquels la "vérité officielle" va à l’encontre de notre expérience ou de celle du témoin de confiance. Evidemment, beaucoup reculent et préfère se voiler la face.

    Pour Marion Cotillard, il y a l’intime connaissance du témoignage de Didier Lavergne, son maquilleur dans le film La Môme (Oscar à Hollywood, comme Marion, il est loin d’être le dernier des crétins), en présence duquel ses propos ont été tenus, et qui s’était exprimé juste avant elle sur la mort de Coluche dont il a été un témoin direct. Intéressant tout de même ! Si les médias, au lieu d’attaquer Marion de façon bête et méchante, avaient juste fait un petit effort pour tenter de comprendre, peut-être auraient-ils essayé d’en savoir un peu plus sur ce "putain de camion" qui a tué Coluche, et sur son chauffeur. Mais non !

    Pour Paul Villach, il y a manifestement la connaissance profonde de l’affaire des Irlandais de Vincenne et des écoutes de l’Elysée.

    Pour moi, il y a l’analyse de l’attaque contre l’USS Liberty (8 juin 1967),

    ou du discours du Secrétaire d’Etat des Etats-Unis Colin Powel devant le Conseil de sécurité des Nations unies, le 5 février 2003, justifiant la nécessité d’attaquer l’Irak par une collection de mensonges.

    A partir du moment ou j’expérimente de manière intime que la "vérité officielle" contredit totalement la part de connaissance que j’ai d’un événement, je m’ouvre à l’écoute de ceux qui pour d’autres événement parés d’une "vérité officielle" trop martelée par les moyens de la propagande, apportent des interprétations alternatives, ceux-là même qui sont rangés, bien sûr, dans la catégorie des adeptes des "théories du complot," terme qu’a fort honnêtement utilisé Marion Cotillard, qui employait l’usage commun.

    Nos contradicteurs n’ont probablement pas eu ce type d’expérience intime. Leur confiance dans l’autorité est intacte. Cette absence de fêlure dans leur croyance les rends sourds et aveugles à tout argument rationnel des voix dissidentes. Voyez dans les commentaires ou en est arrivé Bateleur du Tarot qui voudrait mettre Paul Villach dans un asile d’aliéné !!! Ou lliouchine qui estime que l’appel aux exemples des bébés Koweitiens ou des Irlandais de Vincenne sont tellement peu probants qu’ils "discréditent complètement" l’article !!!

    4) Comment un article aussi nul que l’article de Redeker, brillamment démonté par Paul Villach, a-t-il pu être publié sur une demi-page dans notre quotidien si sérieux que Le Monde ? On pourrait dire, reprenant mon point 3) sur l’expérience intime, que Redeker comme celui au Monde chargé de la rubrique "Opinions" en sont restés au stade de la croyance aveugle dans l’autorité, qui leur fait écrire et laisser passer des telles énormités. Mais il faut considérer le fait que les intérêts bénéficiaires directs de l’une ou l’autre des "vérités officielles" qui ont une quelconque influence agissent pour discréditer les voix dissidentes, et intimider ceux qui voudraient les écouter ou les soutenir. Quand il s’agit des attentats du 11 septembre, matrice de notre guerre de civilisation du 21ème siècle, dans laquelle se place, par exemple, la guerre d’Afghanistan, ces intérêts sont multiples et beaucoup sont puissants !!! On s’en rend compte en constatant la mauvaise foi et la violence des attaques lancées à la suite des propos de Marion Cotillard, auxquelles participe l’article de Robert Redeker. C’est bien à cause du 11 septembre que Marion Cotillard a été si violemment attaquée ! On est là bien au-delà de la philosophie, bonne ou mauvaise. C’EST LA GUERRE (la guerre de l’information, le Psy-Ops). Ce que nous vivons aujourd’hui est une guerre pour le contrôle de nos esprits ! La violence de attaques ne peut que renforcer notre détermination à résister, et en particulier à faire sauter le mythe du 11 septembre ! Bravo en passant aux Editions Demi-lune. Notre expérience, à chacun de nous qui nous sommes lancés dans ce trip, est que, quelque soit le détail que nous examinons, l’histoire ne colle pas : c’est une expérience vertigineuse. C’est plutôt Matrix que les Teletubbies ! Mais ceux qui en restent aux Teletubbies raisonnent tellement faux (voir ici leurs commentaires), que nous ne les envions pas !


  • l'Âne l’Âne 2 avril 2008 01:09

    Les injures et les calomnies continuent !

    C’est dans le Monde du 30-31 mars 2008 publié le 29 mars
    http://www.lemonde.fr/web/article/reactions/0,1-0,36-1028772,0.html
    C’est signé Robert Redeker
    Citations :
    Les propos de Marion Cotillard : "insondable sottise"
    "divagations"
    "L’autodésignée "théorie du complot"" :
    "vision délirante"
    "usage dément du principe du doute"
    Affirmation des "théories du complot" :
    "toute vérité officielle, fût-elle inscrite dans les livres d’histoire, n’est que mensonge"

    "La dialectique conspirationniste postule que la vérité est l’exact contraire de la vérité affirmée et attestée."

    "Cette dialectique ne s’alimente que de quelques détails insignifiants mis en exergue au titre de preuves."

    "Rien de plus dangereux"
    "logique négationniste"

    "La "théorie du complot" ne vit que d’un fantasme : la manipulation occulte."
    "La négation du caractère terroriste des événements du 11-Septembre voit les juifs (appelés américano-sionistes) derrière la manipulation."

    "Les versions contemporaines de la "théorie du complot" se coulent dans une matrice : Les Protocoles des sages de Sion."

    "la théorie du complot est l’un des viscères réparés, renouvelés, du ventre d’où est sortie jadis la bête."

    Ce sont des injures caractérisées : injures et calomnies.

    Les lecteurs sont sensés être des benêts impressionnés par le philosophe, se garder de tout contact avec ces infâmes idées conspirationnistes, rejeter dans les ténèbres extérieurs ceux qui les professent et gober tout ce qui leur raconte "Le Monde".

    Ces injures visent Marion Cotillard mais aussi tous ceux qui ont du mal à avaler la théorie officielle du complot du 11 septembre (l’histoire des 19 kamikaze armés de cutters et de couteaux de poches qui ont déjoués tous les contrôles et la défense aérienne des Etats Unis pour tuer 3000 Américains, détruire à eux seuls les World Trade Center et frapper le Pentagone, coeur de la Défense des Etats-Unis). Elles ME vise. Nous sommes des négationistes antisémistes délirants qui, si on ne nous écrase pas, produirons un nouvel holocauste !

    Pas besoin de procéder à des analyses d’ADN pour en trouver l’auteur et ses complices, comme la police le fait pour la banderole affichée au Parc des prince lors de la finale de la coupe de France de Foot entre PSG et Lens, le même 29 mars, une affaire dont les médias nous rebattent les oreilles ! Franchement, je m’interroge pour savoir si des telles diffamations et injures, beaucoup plus graves que celles de la banderole du Parc des Prince, ne sont pas dignes d’une attaque devant la Justice !

    De plus Redeker fait preuve de la plus ignoble inhumanité. Les propos tenus par Marion Cotillard ont été provoqués par l’évocation en présence de Didier Lavergne, son maquilleur dans le film La Môme, qui a depuis été consacré, pour ce travail, comme elle, par l’Oscar à Hollywood, de l’hypothèse, relancée par le livre d’enquête de Jean Depussé et Antoine Casubolo, Coluche, l’accident, éd. Privé, publié en juin 2006, peu avant l’interview, de assassinat de Coluche. Didier Lavergne faisait partie des deux copains qui roulaient à moto avec Coluche le jour de sa mort. Il en a été le témoin direct. Pour un peu c’était lui qui était tué à la place de Coluche. Il a toujours dit et répété, depuis le début, depuis plus de vingt ans, que les circonstances de cet accident lui ont semblé étranges, suspectes. Ces doutes ont été ravivés par les informations nouvelles que lui a donné pendant son enquête l’auteur principal du livre, Jean Depussé. Il les a tout simplement répétés ! C’est alors seulement que le journaliste Xavier de Moulins a fait embrayer Marion !

    Pendant le tournage du film dont tous les deux venaient de sortir, chaque séance de maquillage durait des heures, que ces deux là étaient bien obligés de passer ensemble. On comprend alors que Marion ait pu en venir à partager les doutes de Didier sur la mort de Coluche. C’est la moindre de ses qualités d’empathie ! Partant de cette expérience, il y a de quoi s’intéresser et douter des autres "histoires officielles" des attentats du 11 septembre, voire de la merveilleuse histoire de l’homme sur la lune !

    Détails, liens et éléments complémentaires sur

    http://annedebalam.free.fr/affaire-cotillard.html

    Merci toi Kija70 d’avoir dénoncé la mauvaise foi des attaques contre Marion et les calomnies qu’elles représentent.

    Merci à Marion d’avoir tenu bon dans son communiqué du 4 mars. A travers toi c’est la liberté de penser et de s’exprimer que l’on attaque, ce sont des attaques et des intimidations dirigée contre nous tous. Merci de résister !







Palmarès