• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

l’apprenti humaniste

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 114 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • l’apprenti humaniste 13 juin 2008 11:27

    Exact : la non-virginité a été une raison pour que ce couple veuille annuler leur mariage, soit ; le risque est que la jurisprudence applique cette annulation sans l’accord de la femme dorénavant ; mais pour moi ce risque est casi nul dans une démocratie libérale comme la nôtre.


  • l’apprenti humaniste 12 juin 2008 22:53

    J’ajouterai simplement que l’auteur ne "souhaite" absolument rien, il pose des questions... dire non à une question ne veut pas dire qu’on s’oppose à ce que la question soit posée. J’ai soigneusement cherché dans l’article le moindre parti pris ou sous-entendu en faveur d’une certaine réponse à une question, mais je n’n ai pas trouvé...


  • l’apprenti humaniste 12 juin 2008 22:05

    JE REVE !!!!

    1°) Enfin un article qui dépasse les grands mots, les grandes valeurs et dépasse le concret, et on a déjà des gens (des deux bords politiques, histoire de bien démontrer l’universalité de la débilité de leurs schémas) qui s’écharpent en disant "moi je suis de tel côté, les autres c’est des c...". Navrant !

     

    2°) Tout le monde se pose des questions sur les clichés sur les fonctionnaires. On sait que les enseignants ont plus de vacances que les travailleurs privés, et moins de temps de travail obligé ; que la sécurité d’emploi des fonctionnaires en général est parfois néfaste pour l’efficacité des servies publics. Mais de là à les opposer aux "actifs" ! Dites, je connais un paquet d’actifs (à différents niveaux de revenus !!!) qui ne font rien au bureau ; et un paquet de fonctionnaires (en tant que lycéen) qui s’impliquent réellement dans leur travail ! Ceci dit, il est vrai que souvent le blocage idéologique de personnel administratif, etc., attachées primitivement aux valeurs de la gauche - bonnes en tant qu’objectif, soit dit en passant - est profondément désolant, et remet finalement en cause leur efficacité ainsi que ces propres valeurs.

    C’était une petite mise au point, on peut passer au fond de l’article maintenant ?

     


  • l’apprenti humaniste 12 juin 2008 21:54

    Traroth

    Ce que tout le monde attend du PS, c’est qu’il devienne un seul parti en unifiant sa doctrine (sans demander à tous ses membres de renier toutes leurs idées pour être en accord sur tous les points ! ) ou qu’il se divise, puisqu’il est admis qu’il comporte des opinions très différentes.

    Ce qu’on attend du PS, ce n’est pas qu’il joue un rôle d’"opposition" (je déteste ce terme) mais de partenaire constructif. Est-ce qu’on a déjà fait évoluer les choses en disant non ? Jamais. La seule manière d’empêcher le méchant Sarkozy fasciste de réduire en esclavage et de tuer par inanition toute la population française (puisque ça semble être la pensée commune en ce moment), c’est de proposer quelque chose de mieux (je n’attends pas que des propositions "doublons tous les salaires" ou encore "supprimons la police" démagogiques et à terme antisociales !).

    Et pour cela, il faudrait savoir une fois pour toutes quels sont les avis des différents éléphants du PS. Une fois qu’on saura ça, on pourra voter pour qui on veut aux primaires puis aux élections présidentielles de 2012. Et le discours de chacun, quand il s’exprimera, aura plus de portée que son avis personnel.

    Par conséquent, merci et bravo pour cette initiative ! On pourrait la réitérer pour chaque parti ( à cause des divisions au sein de l’UMP, le manque de clarté du MODEM...) mais c’est vrai que c’est pour le PS que la question se pose en priorité en ce moment.


  • l’apprenti humaniste 12 juin 2008 19:10

    "Si on adopte une religion, on en adopte les précèptes même s’ils sont contraignants. Si on ne veut plus des contraintes, c’est qu’on ne veut plus de la religion. C’est un peu facile, sinon... ;"

     

    Je ne comprends pas un tel sectarisme. Si je choisissais une religion, ce serait un cadre à partir duquel je me construirais, pas une loi intrahissable. Sinon, on n’appellerait pas ça un religion, ou même une culture, mais un Etat, et même un peu tyrannique sur les bords...

    Pourquoi alors "changer de religion" ? Il faudrait changer la façon de voir la religion ; chose difficile, je le comprends bien, quand on est dans le bain depuis la naissance. Il faut changer les mentalités et l’éducation, et tous les problèmes sociétaux seront réglés. Mais attention, elles ne seront jamais parfaites...

    En l’occurence, même si c’est sous influence d’une certaine religion et / ou d’une certaine culture, on ne peut pas tuer la liberté d’une femme et d’un homme sous prétéxte que leur vision des choses est rétrécie par ce cadre, et que nous on est les plus forts et on sait mieux qu’eux ! A part bien sûr, si cette vision réduite ou focalisée conduit au crime.







Palmarès