• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

La Cinéfille

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • La Cinéfille 13 septembre 2008 02:50

    Le travail de sape des critiques a été très efficace : 1754 entrées le premier jour : une misère. Tout de même, nos contemporains ne sont vraiment pas curieux !


  • La Cinéfille 13 septembre 2008 01:35

    comment çà tu n’as pas la culture ? ton post était pointu ! puisque je suis là j’en profite pour faire la pub du film de christophe honoré "la belle personne"" qui est passé ce soir sur arte et qui sort en salles mercredi, il faut aller voir les films au cinéma si on veut que les producteurs qui prennent des risques continuent de le faire et nous proposent autre chose que du prêt à consommer ! ce qui n’exclut nullement le cinéma de distraction le dernier batman (the dark knight) par exemple m’a beaucoup plu.

    finalement un des grands débats que lance "l’affaire houellebecq" est de savoir dans quelle mesure les artistes sont obligés de faire de la promo, il semble que de ne pas le faire est vu par certains critiques comme crime de lèse majesté, comme du mépris
    Je n’ai pas de réponse mais une suggestion : n’est-ce pas justement le boulot de la critique de faire la promo des films sinon à quoi serviraient les avant-première ?

    Je ne suis pas naïve au point de ne pas savoir que le cinéma est certes un art mais aussi une industrie commerciale mais il y a quand même qqchose d’impudique à vouloir à tout prix que les créateurs s’expriment sur leurs oeuvres qui est finalement un objet intime, offert au public, qui en fait bien ce qu’il veut.


  • La Cinéfille 13 septembre 2008 00:05

    J’ai vu le film mercredi, le jour de sa sortie, 12:50, champs élysées. Choquée par la "chasse à l’artiste" à laquelle s’est livrée la critique, je voulais me rendre compte par moi même, et j’ai bien fait.
    10 pékins dans la salle, dont un qui ronflait et un qui est sorti en milieu de projection.
    Eh bien, pas déçue finalement.
    Houellebecq, j’ai tout lu même sa poésie, si fluide et si riche. Et j’aime. Et je ne comprend pas la haine qu’il provoque qui ne peut avoir qu’une explication : le miroir qu’il nous tend en défrise certains.
    Ceux qui lui reprochent de ne pas avoir fait un brûlot anti-secte n’ont pas perçu tout l’humour distillé dans la première partie : les prêches pouilleux, avec une technologie rudimendaire et une sonorisation grossière et loin des technologies de pointe, et Patrick Bauchau qui siffle "boire un petit coup" après son prêche !..

    Oui ce film est bien un OVNI, plein de choses disparates, c’est vrai que parfois on se demande si c’est de la maladresse ou de l’expérimentation (utilisation de la bande son notamment), et une scène avec élection de miss bikini plutôt lourde !
    Mais cette vision hilarante d’un monde pré-apocalyptique (notamment le personnage du belge qui tient bien autant l’affiche que B. Magimel), peuplée de vieux qui prennent leurs vacances hors saison et qui s’emmerdent ...
    Mais la réponse non entendue de Houellebecq à l’eugénisme qu’on lui reproche est celle d’un monde certes délivré du vieillissement mais à la solitude écrasante et au potentiel d’amour complétement éradiqué.
    Cette seconde partie , avec ses paysages irréels sublimés, et la possibilité d’une rencontre admirablement construite, avec une chute à la hauteur du challenge, m’a par moment fait penser à Tarkovski, excusez du peu.
    Bon et puis quand même, admiration pour Benoit Magimel qui s’est courageusement jeté dans cette entreprise incertaine où sa photogénie est plutôt mise à mal, mais c’est bien comme ça.
    Non, franchement pas déçue, mais comme je n’ai pas vu "bienvenu chez les ch’tis" est-ce que je sais ce qu’est un bon film ? 
     







Palmarès



Agoravox.tv