• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

la fourmi

la fourmi

Infirmier et responsable des soins dans un centre thermal depuis de nombreuses années, je suis au contact des séniors.
Convaincu qu’un homme informé en vaut 2, j’ai remonté mes manches pour les aider à trouver des informations utiles sur la toile. Les informations sont centrées sur la prévention santé, vaste sujet... Et je constate que ces informations servent aussi à nos amis africains de langue française. !

Tableau de bord

  • Premier article le 16/12/2005
  • Modérateur depuis le 14/04/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 6 6 125
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique









Derniers commentaires



  • la fourmi la fourmi 12 décembre 2007 14:55

    Certes 1,52€ pour le vaccin mais il faut rajouter le prix d’une consultation médicale...



  • la fourmi la fourmi 21 juillet 2006 11:44

    Relevé ce matin sur la revue de presse de sante.net, pour faire suite à cet article : Courrier International publie un long texte du psychiatre David Healy, publié dans New Scientist, sur « le marketing de la santé mentale ». L’hebdomadaire indique que le psychiatre, « comme de plus en plus de ses collègues médecins et chercheurs », est « convaincu » que « l’industrie pharmaceutique invente ou redéfinit des maladies dans le but de vendre toujours plus de médicaments ».

    Le psychiatre irlandais écrit notamment que « si on peut accepter le recours aux antipsychotiques pour traiter les épisodes maniaques, il n’existe pas le moindre consensus sur le bien-fondé de leur utilisation comme traitement de longue durée des troubles bipolaires ».

    David Healy remarque cependant que « les personnes souffrant de troubles bipolaires se voient aujourd’hui systématiquement prescrire un cocktail de médicaments qui coûtent très cher et qu’elles doivent prendre de façon permanente ».

    Le psychiatre aborde en outre « le débat sur le rôle des antidépresseurs dans le suicide », ou encore indique qu’« on assiste actuellement aux Etats-Unis à une forte hausse des diagnostics de troubles bipolaires chez les enfants ».

    « A une époque où les deux parents ont souvent de longues journées de travail et où les services de garde d’enfants rejettent les enfants « difficiles », les médicaments peuvent être le moyen le plus simple de faire face à un problème de comportement », constate David Healy.

    Courrier International publie par ailleurs un article du Washington Post, selon lequel « plus de la moitié des médecins américains qui rédigent le célèbre Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, sont rémunérés par les labos ».



  • la fourmi la fourmi 22 février 2006 17:07

    Il suffit d’aller sur son site et de signer la pétition en ligne. Copiez le lien si nécessaire :

    http://www.artac.info/static.php?op=SignezAppel.txt&npds=1%22

    Ensuite après l’avoir lu (rubriques à droite de l’écran) cliquez sur Signez l’appel (en rouge et en haut à droite).



  • la fourmi la fourmi 22 février 2006 12:02

    Concernant l’agriculture raisonnée il faut lire cet article : http://www.slowfood.fr/france/00002094fr.html

    Ma contribution au sujet est plutôt pragmatique,vous l’aurez compris : Comment pouvons-nous protéger notre santé en pratique face à ce problème. Je pense que le Pr Belpomme, en tant que médecin internationalement connu pour ses travaux en cancérologie, est à même de sensibiliser nos hommes politiques, à condition de l’aider.



  • la fourmi la fourmi 22 février 2006 10:59

    Pour compléter cette note, j’ai repris le livre du Pr Belpomme « Les Grands Défis de la Politique de Santé en France et en Europe ». Librairie de Médicis 2003.

    Page 244-245 dans le chapitre sur les pesticides : "À l’exception des organohalogènes dont la plupart sont liposolubles (solubles en solution huileuse), la plupart des pesticides sont solubles dans l’eau et se concentrent donc dans les plantes comestibles (fruits ou légumes). Ce qui explique que leur effet cancérogène provienne de l’alimentation. Mais d’autres modes de contamination de la chaîne alimentaire sont possibles. Ainsi les pesticides liposolubles se retrouvent en abondance dans les graisses de certaines viandes comestibles ou le lait (DDT). En outre, certains pesticident, eux-mêmes non cancérigènes, sont des cocarcinogènes ou deviennent cancérigènes chez l’homme, après activation dans le sol par des bactéries telluriques ou par la plante elle-même. De plus un certain nombre de pesticides seraient activés en produits hautement toxiques par photodécomposition après leur vaporisation à la surface des plantes...

    Il est clair ici que le lavage n’élimine principalement que les pesticides de surface et en outre hydrosolubles, alors que les pesticides les plus offensifs sont ceux qui, en raison de leur liposolubilité, se concentrent à l’intérieur des fruits et légumes et des viandes comestibles, et chez l’homme dans le tissu adipeux, où ils acquièrent une rémanence".

    J’espère vous avoir convaincu du problème. Je vous invite à signer la pétition en ligne du Pr Belpomme sur le site de l’ARTAC.







Palmarès