Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

La Plume à Gratter

La Plume à Gratter

  Qui suis-je ?
Citoyen de France, consterné par l’évolution de nos institutions, de nos « élites » et de nos pratiques politiques, alerté par la perte du sens du bien commun, par l’oubli de l’altruisme, le mépris d’un civisme fait de droits -certes- mais aussi de devoirs, effrayé par la contemplation du néant intellectuel et politique où nous ont plongé des décennies de politiques médiocres et irresponsables, de gauche comme de droite, j’espère depuis des années déjà un sursaut citoyen… Qui ne vient pas.
Pas assez jeune pour ignorer tout ce qui était nettement mieux « avant », pas assez vieux pour méconnaître tout ce qui est utilement survenu « après », passionné par la Res Publica, la vie de la cité, j’ai trop longtemps sans doute réfréné mon besoin profond d’essayer d’y jouer ne fût-ce qu’un petit rôle : le mien.
Friand des polémiques enflammées qui savent toutefois rester constructives, aimant la controverse et considérant toute journée où j’ai changé d’avis sur un sujet quelconque comme une journée bien remplie, je n’apprécie rien tant que confronter mes convictions, profondes ou futiles, à celles des autres.
J’ai donc finalement décidé, après des années d’hésitation et de frustration journalistiques, ne trouvant définitivement pas le support médiatique permettant l’expression libre de mes opinions et convictions, en profitant de l’espace de liberté qu’offre -encore, mais pour combien de temps ?- Internet, de créer ce site pour partager avec vous, les internautes, dans l’amitié, le respect et sans exclusion aucune, mes enthousiasmes, mes colères, mes espérances face à l’actualité et la marche du temps, en France et dans le monde.
Marc Leroy – La Plume à Gratter

Tableau de bord

  • Premier article le 03/02/2012
  • Modérateur depuis le 09/02/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 33 118 1559
1 mois 3 21 179
5 jours 1 3 63
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0












Derniers commentaires

  • Par La Plume à Gratter (---.---.---.81) 30 mai 16:42
    La Plume à Gratter

    ... « qui la permettent et qui s’en servent » , bien-sûr !

    Marc LEROY - La Plume à Gratter

  • Par La Plume à Gratter (---.---.---.81) 30 mai 16:32
    La Plume à Gratter

    @ alinea
    Puisque vous semblez revenue à une attitude plus constructive, peut-être est-il possible d’engager civile conversation...

    Votre colère vient du choix qui vient en conclusion de mes constats. Je peux tout à fait le comprendre (votre incompréhension me semblerait d’ailleurs plus légitime que votre colère, mais bon...), et j’aimerais pouvoir en discuter autour d’un bon verre avec vous, car mon cheminement politique personnel, qui a commencé par un vrai respect pour De Gaulle, est ensuite passé par Philippe Seguin à l’époque de Maastricht, puis Chevènement en 2002 (qui m’a énormément déçu par la suite, à cause de sa lâcheté à brûler ses vaisseaux socialistes), puis aujourd’hui en effet Marine le Pen (et pas le Front National, je ne suis pas un homme de parti), mériterait une longue explication.

    Je crois plus que tout à la souveraineté populaire, à l’indépendance et à l’autodétermination des peuples, à la Nation (pas au nationalisme, pour les esprits réducteurs qui liraient ces lignes). Comme le disait d’ailleurs Jaurès : « la nation est le seul bien des pauvres » (certains disent qu’il a plutôt dit : « à celui qui n’a rien, la Patrie est son seul bien »… mais au fond, cela signifie la même chose). Je crois donc que le combat essentiel aujourd’hui est celui-ci, et je rêve que, comme après la libération, les patriotes de France, de tous horizons politiques, se réunissent pour ce combat là qui doit être mené avant qu’il ne soit trop tard. Les gaullistes et les communistes ont su travailler de concert à la libération, et nous ne serions pas capables d’en faire de même ? Quitte à se quereller comme des chiffonniers une fois l’indépendance nationale restaurée (en bons Français que nous sommes... encore) ? Quelle misère ! Et surtout quelle faute envers la France !

    « Pourquoi pas l’abstention » écrivez-vous ? Mais parce que le système s’en fout complètement, voyons ! Il ne demande même que cela ! « Qui ne dit mot consent », etc. Il fait même en réalité tout pour que les électeurs s’abstiennent. Et vous croyez faire acte de résistance en leur donnant exactement ce qu’ils désirent ? Comme disait Coluche, « cela s’appelle utiliser son intelligence à ses dépens » !

    Je peux tout à fait concevoir votre défiance à l’égard de Marine Le Pen. Elle vient de loin comme on dit, et son père, pour qui je n’ai jamais voté de ma vie, a tellement été diabolisé que réviser un jugement « réflexe » négatif est compliqué, voire douloureux… Mais, sceptique, j’ai cherché à en savoir plus, et j’ai pu la voir de près, dans l’intimité. Vous pouvez me juger naïf, mais je la sais aujourd’hui sincère. Je sais qu’elle n’est pas raciste, pas homophobe. Je sais qu’elle ne combat pas l’immigré, mais l’immigration (c’est-à-dire ceux qui la permette et qui s’en serve comme main d’œuvre à bon marché, comme l’avait dénoncé en son temps Georges Marchais). Je sais qu’elle n’est pas xenophobe : qui donc a donc condamné en France et tout à la fois l’agression impérialiste de l’Irak, de la Libye, de la Syrie ? A part Chevènement, personne.

    Et puis quand on est « fasciste », on ne lit pas, on ne s’inspire pas du formidable Jean-Claude Michéa, on ne cite pas sans cesses Jacques Sapir, et on ne se réfère certainement pas à De Gaulle par calcul électoraliste quand on est vraiment « de droite radicale ». (imaginez seulement ce que cela représente pour toute une parti de l’électorat frontiste d’origine ! De Gaulle ! C’est presque un blasphème pour la vraie extrême-droite). Et on n’est certainement pas rejointe par des hommes aussi profondément respectables qu’Aymeric Chauprade, Philippe Murer… On n’est pas non plus (même discrètement) soutenue par des Pierre Jovanovic, des Pierre-Yves Rougeyron…
     
    L’heure est grave. La politique, aujourd’hui plus encore qu’hier, cela s’incarne… On peut le regretter, mais il faut être un animal politique, une bête de plateaux télés pour tenir tête à la meute journalistique qui suce complaisamment, servilement l’oligarchie qui nous opprime. Il faut être un bulldozer pour renverser la montagne de la bienpensance, éparpiller façon puzzle les hordes de petits soldats serviles de la mondialisation ultralibérale. Vous voyez cette tâche herculéenne menée à bien par qui, aujourd’hui, en France ? Asselineau ? Dupont-Aignan ? La momie de Chevènement ? Mélenchon ? Soyons sérieux ! Aucun n’a la pointure, le charisme, ni même sans doute la vraie volonté de mener à bien cette tâche gigantesque.

    Je peux certes me tromper… Mais vous aussi ! Alors s’abstenir et râler ? Facile, et totalement inutile. Je dirais même complice. S’engager dans un parti ? Je peux comprendre parce que je la partage votre plus vive méfiance à leur égard. Alors voter, au moins, quitte à un jour peut-être en effet le regretter pour partie, mais avoir essayé d’apporter sa modeste voix au réveil de la France, avoir retiré sa petite pierre du mur de bienpensance qui nous enferme !

    Marc LEROY – La Plume à Gratter

  • Par La Plume à Gratter (---.---.---.81) 30 mai 15:30
    La Plume à Gratter

    @ alinea

    « Je ne plusse ni ne moinsse jamais les articles !! j’oublie ! je m’en fous ! » Qu’est-ce que vous faites là, alors ?

    « vous dévoilez vos batteries avec une indécence halluciante ! » (sic) Cet article dénonce le non respect du résultat par les médias, les politiciens du système et des associations et syndicats de gauche du résultat d’une élection démocratique… Ce qui me semble-t-il devrait questionner tout démocrate, quelle que soit par ailleurs ses opinions politiques. Je n’ai voté ni pour Nicolas Sarkozy en 2007 (ni pour Jean-Marie Le Pen d’ailleurs, ne vous déplaise), ni pour François Hollande en 2012. Ce qui ne m’a pas empêché de respecter leur élection voulue par le peuple souverain, et bien que profondément navré de ces résultats, j’aurais trouvé totalement indécent de descendre dans la rue pour en contester la légitimité. C’est ce que j’appelle pour ma part respecter la démocratie et la volonté des Français. Et tant pis si cela vous dérange.  Et puis… je dévoile quelles « batteries », avec une « indécence halluciante » ?

    « je ne vois pas pourquoi vous me cherchez des poux dans la tête, vous, modérateur, rédacteur d’Avox, qui ne vous donnez pas la peine de lire quoique ce soit d’autre ici ! »... C’est moi qui vous cherche des poux dans la tête, alors que vous m’agonissez d’injures et affichez un mépris total à mon égard ? En plus vous lisez en diagonale : je ne suis pas modérateur pour les raisons que j’ai exposées et qui de toute évidence vous échappent. Quant à votre affirmation selon laquelle je ne lis « quoi que ce soit d’autre ici »… Qu’es-ce qui vous autorise à affirmer une telle chose ?

    « Vous vous réjouissez d’avoir perdu des voix par rapport aux présidentielles » : affirmation grotesque et totalement à côté de la plaque : où voyez-vous que je me réjouisse de cela dans ce texte ?

    « la plume à gratter ne se sent plus pisser depuis dimanche ! »… ??? Calmez-vous, vous commencez à ressembler au petit alinéa du dessin animé  ! Et rassurez-vous, je me sens tout à fait pisser. Vous, par contre…

    « cela, c’est l’autorisation du pouvoir […] et cela a un nom ; une attitude que j’exècre ; soudain oser !!!!! » … Euh, là, je donne ma langue au chat. Vous ne seriez pas l’instigatrice de la fameuse liste Esperanto des européennes, par hasard ?

    Et puis... soudain oser !!! Encore une fois sur ce fil de commentaires naissant, l’hôpital qui se fout de la charité ! En cette matière, vous m’écrasez à plates coutures ! Et comme il était dit fort justement dans Les Tontons déjà évoqués ailleurs sur ce fil, certains « osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît ! »

     Allez, chiche : oubliez, et foutez-vous. C’est en réalité tout le mal que je nous souhaite !

    Marc LEROY – La Plume à Gratter

  • Par La Plume à Gratter (---.---.---.81) 30 mai 14:55
    La Plume à Gratter

    @ rocla+

    par contre, comme disait madame Mado dans les Tontons Flingueurs : « vous, Rocla+, vous en êtes un vrai... »

    Marc LEROY - La Plume à Gratter

  • Par La Plume à Gratter (---.---.---.81) 30 mai 14:51
    La Plume à Gratter

    @ Scylax

    « Saint Just disait aussi »... Vous au moins, vous lisez les articles avant de les commenter, ça fait plaisir ! Libre à vous de ne pas vraiment prendre connaissance des articles que vous voulez pourtant descendre, mais allez donc faire un petit tour du côté des dernières lignes de mon texte... Le ridicule ne tue pas, mais faites attention tout de même !

    Quant à votre « les amis de la famille Le Pen de l’époque »... Je vous rappelle que, quoique l’on puisse penser de lui, Jean-Marie Le Pen est fils de marin pêcheur et pupille de la Nation. Si vous vouliez dire qu’il est né avec une cuillère d’argent dans la bouche, je vous conseille de vous renseigner un peu avant d’écrire vos billevesées.

    Marc LEROY - La Plume à Gratter







Palmarès



Agoravox.tv