• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

La Zélie

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 6 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • La Zélie 8 avril 2008 22:18

    Mais il me gonfle complètement ce texte...je n’y comprends rien.

    Parce que vous n’êtes habitué qu’à une forme de pensée !

    Moi, il ne m’a pas gonflé du tout et je trouve même qu’il utilise notre langue très clairement et ses idées ne sont pas au ras des pâquerettes.

     

    En France, l’apparition de listes "apolitiques" intégrant "les membres de la société civile" est une réaction à la confiscation par les partis politques de la vie politique.

    Beaucoup de citoyens ne supportent plus que leur vie politique soit réduite à des élections noyautées par les partis politiques . Il en est de même pour leur vie syndicale : ils l’ont désertée.

    Mais la vie politique, c’est leur vie de tous les jours et il n’est pas sûr qu’ils vont l’a désertée.J’espère que dans les prochaines élections, les français seront moins frileux pour voter pour ces listes " apolitiques".

    Il me semble qu’il est difficile pour une liste ,qui veut se démarquer de la vie ’politicarde’ actuelle, de choisir un terme trop ressemblant à nos représentants politicards ; il est difficile , alors que vous avez été ’nourri’ par cette vie ’politicarde’ de faire passer des termes trop différents dans lequel baignent les gens.Le plus parlant c’est de choisir des termes opposés : liste apolitique (de citoyens de la société civile)contre parti politique ( de citoyens partisans) .

    Nous sommes repartis pour un nouveau cycle où les gens doivent apprendre enfin à se responsabiliser et à faire des choix pensés et non soufflés.

     

     



  • La Zélie 6 avril 2008 22:12

    Merci

     

    Merci pour cette émotion.Chaque fois que je pense à ma grand’mère, j’ai la même émotion.

     

    Sur mon site ( non encore référencé) j’ai une page consacrée à ma grand’mère : je vais y mettre le lien pour cette page .

     

    Merci encore.



  • La Zélie 26 mars 2008 23:58

    Excellent !!!!!!

     

    La troisième voie comme boîte à idéeSSSSS pour la rénovation de la gouvernance d’un pays avec des gens sensés( = plein de bon sens) et ayant le sens du devoir public. Je suis pour. Dommage que vous traitiez que 2 idées quoique la réforme de l’état c’est une vaste entreprise

     

    Pour la rénovation du PS : s’il avait du se réformer, il y a longtemps qu’il aurait commencer.

    En tout cas ce parti là avec les petites gentes qui l’animent, il n’aura jamais plus ma voix



  • La Zélie 25 mars 2008 12:54

    excellent, rien à ajouter

     

    Ah si ! Lerma quand je vois votre nom je passe sans lire : continuez donc à vous fatiguer à écrire, je ne me fatigue plus à vous lire.



  • La Zélie 16 mars 2008 09:34

    Article très intéressant mais je voulais dire que ces faits existe depuis bien plus longtemps que l’on ne pense.

    J’y ai été confronté il y a 33ans, exacrement en octobre 1974.Nous venions d’emménager dans un village de 600 habitants,ma fille avait quatre ans et cela se passait en maternelle dans l’école qui regroupait les enfants de 2 villages.

    Quand ma fille m’a raconté qu’elle avait peur d’un garçon qui donnait des coups de pieds dans le ventre et qu’une de ces copines était malade , j’ai demandé à quitter mon travail un après-midi et j’ai été chercher ma fille à la sortie.

    Elle m’a montré le petit garçon et il était avec sa mère ; j’ai interpellé cet enfant et voici le dialogue :

     moi : bonjour petit, c’est toi qui donne des coups de pieds dans le ventre ?

    l’enfant : hihihihihiiiiiiiiiiii, c’est moi le plus fort, hiiiiiiiiiiiiiiiii

    moi : si tu donnes un coup de pied à ma fille, c’est moi qui t’en donnerais un et un carabiné.

    la mère : oh mais vous aurez à faire à mon mari !

    moi : Madame, qu’il vienne et il repart sans ses co.....s !  

    et je l’ai dit sur un ton tellement déterminé que ma fille n’a jamais pris un coup de pied.J’ai été voir la maîtresse et je lui ai dit ai dit ce que je pensais d’une enseignante qui reste dans sa classe avec les autres pendant la récréation. C’est ce qui se passait dans cette école.

    Je crois que c’est un devoir des parents d’intervenir directement auprès des parents de l’enfant violent et non de demander aux maîtres à se transformer en gendarme. C’est un problème d’éducation donnée par les parents surtout quand cela se passe en maternelle et en primaire et le maître tout seul ne peut rien.

    Quant à la violence , je la connais , j’ai été élevée par une mère violente ( les cris, les coups ......tous les jours ) et ce n’est pas les discours qui arrête la violence mais le fait qu’on se dresse devant elle avec détermination pour dire " ça suffit " et montrer que si cela recommence nous aussi on saura utiliser la violence. J’ai été battu jusqu’à 23 ans.

     

     







Palmarès