• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

lamarck

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 12 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • lamarck 23 septembre 2010 15:39

    Faire l’éloge de la corrida, pourquoi pas, mais là, le texte est si simpliste, primaire, dithyrambique et racoleur qu’on croirait un discours électoral : je suis étonné de ne pas voir voter pour moi en conclusion. J’aimerais avoir le détail des 130000 mentionnés : même Bernard Dombs, le directeur des arènes de Nîmes qui se la joue hispanique n’est pas encore aller jusque là, pourtant, question esbrouffe, il connait. A mon avis, ce chiffre est là pour masquer le bide de la manif pro corrida : apprenant que l’alliance allait faire une marche d’opposition le 11 septembre, les aficionados sûrs d’eux, ils jouaient à domicile, voulaient montrer combien le sud était « attaché » à cette culture étrangère (importée par Napoléon III pour distraire la grosse Eugénie, pendant qu’il lui faisait porter les cornes). Résultat des courses : 700 pros selon la police, 2000 selon les organisateurs (un rapport d’1 à 3, c’est dire le bide et l’exagération), du côté des antis : 1800 selon la police, 3000 selon les organisateurs ( fourchette normal de toute manif). Question plébiscite, 73 % des francais (à peu près le même pourcentage de Nîmois) « plébiscitent » l’interdiction de la corrida espagnole. Un intervenant parle des recherches sur l’intelligence animale : il est vrai que l’éthologie bas en brèche tous les délires sur le taureau brave, fier, courageux, et toutes les autres c....ies mystico-tauromachiques qui ne sont que la projection de fantasmes humains.
    Oser parler de combat honorable, quand le taureau est diminué physiquement par le travail de sape des peones et des picadors ( je suis cool, je ne parle pas du coton dans les narines, de la vaseline sur les yeux, etc), stressé et désorienté par un lieu et une ambiance inconnus, affrontant un adversaire tout aussi inconnu : il lui faut 1/4 d’heure pour réaliser que l’ennemi, c’est le charlot en collant, pas le chiffon rouge, si le gugus ne devait compter que sur son sens de l’esquive, il n’en ferait pas des tonnes à chaque passe, sans doute ne descendrait-il même pas dans l’arène ! 2 matadors tués dans l’arène depuis la libération ! La martyrologie de cette barbarie est des plus lapidaires, 1 homme tué pour 34000 taureau, y a pas, c’est un duel.
    Le problème des cafards dépasse celui de l’hystérie féminine. Gardez vos histoires de zombies, si vous saviez de quoi vous parlez, vous sauriez que le cafard est un insecte, son « psychisme », c’est à peine le cerveau reptilien, il s’implante partout où on ne le stoppe pas, et question zombie, il peut vivre et même copuler sans la tête !


  • lamarck 2 septembre 2010 23:24

    Et vous, vous ne connaissez que dalle dans ce dossier, alors... La mauvaise foi n’est pas un argument, de même que la négation de la réalité. Imhotep a fait l’effort de synthétiser les articles prouvant la culpabilité de Beurk (à ce stade, oser parler de présomption d’innocence, c’est du foutage de gueule), attaquer les faits mentionner, au lieu de vous en tirer avec des pirouettes et autres sophismes, tout ce que vous savez faire, c’est critiquer l’autaugraf (la science des anes), et attaquer la couleur politique d’Imhotep. Retire tes lunettes, Lefévre, on t’a reconnu !


  • lamarck 21 juillet 2010 12:51

    Désolé, mais il est scientifiquement démontré que l’homme est un animal, le plus évolué (quoique....) des animaux même, tout comme l’orchidée est le plus évolué des végétaux. Tout le reste n’est qu’onanisme philosophico-mystique. L’histoire des noirs et de l’âme fait référence à la grosse excuse des esclavagistes, une resucée du fameux procès de Voeivode. La science démontre, la phraséologie taurine délire.


  • lamarck 7 janvier 2010 18:26

    Entre 2 arguties pseudo-culturels, les afficionados sortent la botte de Nevers : la viande. Comment peut comparer le fait de tuer un animal rapidement et de la manière le plus indolore possible, ceci afin de répondre à un impératif vital, avec celui de le torturer à mort durant 1/4 d’heure au nom de la tradition et de l’art ? Si je m’interroge sur le bien fondé de l’alimentation carnée, c’est à cause du coût carbone, ou de l’éventuel impact sur ma santé. Mais si d’aventure les abattoirs devaient aussi être exemptés de loi Grammont (vous savez, la loi sur les sévices), je bannirais aussi sec la viande. C’est comme la comparaison avec l’huitre. Le taureau est un mamifère vertébré, rien à voir avec un mollusque qui, question cerveau, n’en est même pas au niveau reptilien, alors question stress et douleur... Je suis pour la vivisection, à condition qu’elle serve à soulager la douleur humaine. Et même l’expérimentation animale a plus de contraintes légales que la taureauboucherie, et les chercheurs tentent de réduire au maximum. Comme disait une parodie de Sherlock Holmes : « Je cherche à limiter l’homicide animal au maximum ». (Barral et Veys in SH et les hommes du Camellia. Ne vous y trompez pas, ce n’est pas de la pseudoculture, mais de la sous culture !)


  • lamarck 6 janvier 2010 13:07

    Hé,ho ! Vous prenez l’UNESCO pour des billes ? Moi, non. Rappelez-vous la bâche que ce sont ramassés les afficionados quand ils ont voulu faire rentrer leur Mozart dans le livre des records.







Palmarès