• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

LANDRELLEC

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • LANDRELLEC 8 juillet 2009 10:43

    Bonjour

    Le racisme primaire est partout : les parigots les arabes .....

    C’est étonnant, en France les gens arrivent à être raciste entre deux départements, c’est triste.

    Le problème ce n’est pas les parigots ni les bretons, le problème c’est les comportements égoistes et les gens incapables de préserver leurs lieux de vie.

    Alors Parigots, Bretons, Marseillais celà ne veut rien dire et je vous invite à méditer cette chanson de G Brassens

    La ballade des gens qui sont nés quelque part by Georges Brassens

    C’est vrai qu’ils sont plaisants tous ces petits villages
    Tous ces bourgs, ces hameaux, ces lieux-dits, ces cités
    Avec leurs châteaux forts, leurs églises, leurs plages
    Ils n’ont qu’un seul point faible et c’est être habités
    Et c’est être habités par des gens qui regardent
    Le reste avec mépris du haut de leurs remparts
    La race des chauvins, des porteurs de cocardes
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part




  • LANDRELLEC 7 juillet 2009 16:13

    Bonjour

    Le racisme primaire est partout : les parigots les arabes .....

    C’est étonnant, en France les gens arrivent à être raciste entre deux départements, c’est triste.

    Le problème ce n’est pas les parigots ni les bretons, le problème c’est les comportements égoistes et les gens incapables de préserver leurs lieux de vie.

    Alors Parigots, Bretons, Marseillais celà ne veut rien dire et je vous invite à méditer cette chanson de G Brassens

    La ballade des gens qui sont nés quelque part by Georges Brassens
    C’est vrai qu’ils sont plaisants tous ces petits villages
    Tous ces bourgs, ces hameaux, ces lieux-dits, ces cités
    Avec leurs châteaux forts, leurs églises, leurs plages
    Ils n’ont qu’un seul point faible et c’est être habités
    Et c’est être habités par des gens qui regardent
    Le reste avec mépris du haut de leurs remparts
    La race des chauvins, des porteurs de cocardes
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part


    Note : je vous suis sur beaucoup de points avec en moins le catégorisation des hommes




  • LANDRELLEC 7 juillet 2009 16:03

    Bonjour

    Je comprends complètement vos pensées et votre position et au-delà de la nostalgie, des souvenirs, c’est un état d’esprit qui s’envole et aussi pas forcément le meilleur choix pour préserver la vie et l’économie d’un site touristique (la presqu’ile ne ressemble plus à rien sauf le littoral et la navigation). D’ailleurs et peut être trop facilement j’ai migré sur la cote nord de la Bretagne ou je retrouve cette liberté.







Palmarès