• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

LAVIGIE

LAVIGIE

devise de l’hédonisme :
« Jouir et fair jouir, sans faire de mal aux autres ni à soi-même, voila la morale... » - (Chamfort)

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • LAVIGIE LAVIGIE 2 décembre 2009 17:10

    un très long article que je n’ai pas eu le courage de lire jusqu’au bout.

    Plutôt que de se lancer dans des théories aussi fumeuses qu’éloignées du bon sens, je pense qu’il faut s’en tenir aux fondamentaux :

    le racisme, c’est éprouver du mépris, de l’aversion, voire de la haine envers un autre être humain, en fonction de critères dont celui-ci n’est aucunement responsable.

    Telle l’origine, ou la couleur de la peau.

    C’est parce qu’il est totalement irrationnel qu’il est hautement condamnable.




  • LAVIGIE LAVIGIE 2 décembre 2009 16:52

    Le peuple Suisse vient de se prononcer à la majorité contre la construction de minarets dans leur pays.

    Déjà des voix s’élèvent pour dire que ce résultat ne peut être admis, qu’il va à l’encontre de telle ou telle loi ou décrêt, ou constitution...

    Il n’est pas là question de prendre position quant au bien-fondé ou à la pertinence du résultat, mais bien de s’inquiéter de l’attitude des dominants (élites gouvernantes) face aux dominés (masse populaire).

    Les Suisses ont un système de « votation » qui les appelle souvent aux urnes, que ce soit sur le plan fédéral, cantonal, ou communal. C’est de la « démocratie participative directe ». Majorité fait loi. C’est leur système de fonctionnement.

    Espérons tout simplement que ce résultat ne pourra être invalidé par qui ou quoi que ce soit.

    Auquel cas on pourra envier nos voisins quand à la souveraineté de leurs prises de décisions populaires.

    Car évidemment, cela ramène au référendum de 2005 français concernant le Traité de Constitution Européen. Une majorité de citoyens s’est alors prononcée contre ce projet. Lequel a été finalement adopté par le Traité de Lisbonne, sans consultation populaire (et pour cause !) par la France peu de temps après.

    Le « non » Irlandais - sur la même question - est tout aussi emblématique, puisque malgré le résultat et la réponse, ils ont été obligés de revoter en donnant cette fois-ci satisfaction aux gouvernants en place.

    Ces exemples montrent un recul du pouvoir populaire (le bulletin de vote dans l’urne) par rapport aux désiderata des élites dirigeantes, qui n’hésitent pas, soit à ne pas organiser de consultation, soit à faire revoter si le résultat ne va pas dans le sens souhaité, soit à passer carrément outre la volonté du peuple en la contournant purement et simplement.

    On peut évidemment rétorquer à l’argument qu’il eut mieux valu que certaines « mises au pouvoir » de dirigeants (ne citons personne...) faites de manière démocratique n’aient pas eu lieu.

    Il n’en reste pas moins que, comme le disait Churchill, «  la démocratie est le pire des régimes, à l’exclusion de tous les autres »

     







Palmarès