Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Le chien qui danse

Tehnicien d'étude du bâtiment, reconverti au bioclimatique et à l'écoconstruction. Président d'une association agissant dans divers millieux sociaux ( protection judiciaire, violence conjugale, millieu éducatif ) mais centrée sur la lecture et l'écriture. Guitariste je tente de jouer du blues et du jazz.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 975 0
1 mois 0 51 0
5 jours 0 27 0

Derniers commentaires

  • Le chien qui danse (---.---.---.194) 24 avril 09:51

    La logique de développement par l’accaparation et la prédation arrive à son terme. Certes cela se jouera sur certainement plusieurs dizaines d’années encore mais cette logique ne peut plus porter les évolutions de l’humanité. D’abord parce qu’elle véhicule une absurdité qui devient une offense à l’intelligence et de surcroit devient dangereuse pour la survie même de l’espèce.
    Maintenant que nous avons rempli la terre, que nous pouvons communiquer sur l’ensemble de la sphère il ne manque plus que l’évolution des mentalités, certes pas gagnée, pour que l’homme s’adapte à ce qu’il à été amené à créer.
    Les évolutions ont toujours été ainsi, l’homme découvre le feu et adapte sa vie à sa découverte. Seul sa prétention et son orgueil lui fait croire que c’est lui qui décide, il a inventé des dieus pour se défaire de l’angoisse de comprendre ce qui lui arrive, pour certains, et aussi par narcissisme pour d’autres... mais ne sait toujours pas pourquoi il découvre...
    Maintenant que nous avons une connaissance certaine de notre environnement global nous en savons suffisamment pour comprendre que si nous croyons toujours en être les maîtres nous courrons à notre perte.
    Mais peut-être est-ce le but recherché, l’angoisse de se dire que la terre, minuscule dans l’univers, sur laquelle tout à été fait pour « contenter » l’homme dans sa quête de sens, n’est qu’un petit amas nanoscopique sur lequel grouillent des animaux à différents degrés d’intelligence sans direction aucune et ne pouvant y échapper que par la mort, je sais pas vous mais pour moi, ça calme...

    Alors quoi, ben aller dans une nouvelle approche de ce qui est changeable et ce qui l’est c’est notre « vision » de tout ça. Il y aura (je l’espère) plus d’avenir, même si on ne sait pas comment, à constituer une seule humanité débarrassée de ses concurrences pour coopérer, en intelligence, à comprendre, développer, appliquer ce qui sera son avenir.

    Passer de la compétition/prédation à la coopération/mutualisation est notre seule voie de « salut », sinon c’est retour à la case départ...

  • Le chien qui danse (---.---.---.194) 23 avril 14:56

    Continuez à regarder le doigt sur le bout du nez les fronteux et vous verrez que ces migrants viendront un jour mais avec le couteau entre les dents et là le « grand remplacement » comme vous dites sera effectif... et vous aurez le sourire d’une oreille à l’autre...

    Plus bête tu meurs...

  • Le chien qui danse (---.---.---.194) 23 avril 09:10

    @Armelle
    Ouais bon, la mauvaise foi couronnée d’orgueil, j’abandonne, vous avez gagné je ne suis pas de taille, vous aurez une médaille un jour.

    Bonne continuation...

  • Le chien qui danse (---.---.---.97) 22 avril 18:18

    @Armelle
    Ne faites pas semblant de ne pas avoir compris ce que j’ai dit pour mieux servir votre soupe. Je vous ai parlé de l’esprit français et de son humanisme.

    Sur d’autres fils vos amis sont prêts à tirer sur les bateaux de migrants, vous voulez faire un concours du plus ignoble, faites gaffe vous risquez de gagner.

  • Le chien qui danse (---.---.---.97) 22 avril 15:13

    Pas trèe original, revenir à l’étatisme : hasbeen, c’est pas la solution, va falloir inventer d’autres arrangements et surtout dégonfler la pression mise par un monde tout finance, monde duquel on à de plus en plus de mal à justifier ses effets (désastreux) collatéraux. Il créé plus de misère que de richesses et ce depuis un moment déjà.
    Les yeux se décillent petit à petit mais sur le dos de beaucoup de douleur, malheureusement.

    L’intelligence vivante n’est pas encore de mise mais ne saurait tarder, enfin je l’espère...







Palmarès



Agoravox.tv