• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

legendre

legendre

Je suis un citoyen lambda qui essaye de rester honnète intellectuellement aussi bien envers les autres qu"envers moi-même,marié trois enfants,trois petits enfants.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 47 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • legendre legendre 13 décembre 2008 11:53

    Les retombées de l’Obamania

    Profitant du climat euphorique qui suit l’élection d’un président métis aux USA, les associations communautaristes africaines et arabes font actuellement un grand
    > > show dans les médias français pour exposer leurs récriminations du fait que selon eux, il n’y aurait pas suffisamment d’éléments représentatifs de leurs minorités dans les instances dirigeantes de la France.

    Il me semble qu’une mise au point s’impose, tout d’abord il est important de préciser que le président Obama n’a pas été élu pour son appartenance à la communauté afro-américaine ni en raison de sa couleur de peau, mais bien en tant que démocrate pouvant apporter un espoir d’amélioration dans la politique de l’administration américaine par rapport à ce que fut la présidence de W.Bush.

    Quant aux sous entendus de racisme français refusant l’accession des minorités aux postes clefs de l’exécutif, il serait temps de s’en expliquer.
    > >


    > > Tout d’abord, il est bon de rappeler que nous n’avons pas demandé aux millions de noirs et d’arabes musulmans qui squattent notre pays de venir chez nous profiter de nos organismes de protections sociales. Seul le laxisme criminellement angélique de certains de nos dirigeants politiques, sous prétexte de préserver nos fournitures pétrolières, en est responsable.

    Contrairement à l’idée subrepticement répandue par ces organisations ethniques et communautaristes, nous n’avons aucun devoir de repentance envers eux. Ces populations envahissantes font sans cesse allusion à un passé esclavagiste. Il est à noter d’une part que cela ne concerne en aucune mesure leurs contemporains ni les nôtres.

    Et d’autre part, si l’on se réfère à l’Histoire, celle-ci nous révèle sans la moindre ambiguïté que l’esclavage a été durant des siècles l’apanage de certaines tribus africaines qui vendaient comme esclaves les prisonniers des razzias exécutés sur les tribus voisines et ces ventes s’effectuaient aux arabes nomades qui à leur tour en faisaient commerce.

    Comment se fait-il qu’il n’y ait jamais d’auto flagellation des africains pour ce triste passé ? Et pourquoi les arabes sont-ils toujours épargnés des reproches concernant l’esclavage alors qu’ils en ont été les premiers protagonistes et les bénéficiaires. Et qui plus est, ce commerce détestable se perpétue de nos jours dans plusieurs pays arabes sans que les anti-esclavagistes s’en émeuvent le moins du monde !

    Abordons maintenant les raisons qui sont à l’origine du manque de confiance que l’on aurait vis-à-vis des populations d’origines africaines et maghrébines et qui aurait pour conséquences de les priver de responsabilités dans la marche de l’Etat.
    > >


    > > Déjà en vérité ce n’est pas ce que l’on constate. Il n’y a jamais eu autant de mixité raciale dans notre pays, que ce soit dans les instances gouvernementales, dans la députation, dans les partis politiques, dans les conseils municipaux. Il n’y a jamais eu autant de personnes de couleur dans les associations les plus diverses, à la télévision, au cinéma, dans les publicités. A tel point qu’il semble de plus en plus évident qu’un véritable racisme anti blancs s’instaure subrepticement en France et en Europe.

    Quant au postulat dont on nous rabat les oreilles depuis l’élection d’Obama, selon lequel l’arrivée d’un noir ou d’un maghrébin à la tête de l’Etat français est impossible, là aussi il faut analyser la situation.

    Pour que cela devienne envisageable, il faudrait tout d’abord qu’une autre forme de pensée et de comportement se fasse jour parmi les membres de ces communautés ayant ces prétentions d’excellence.

    Tant qu’il y aura de la part de ces ethnies une telle somme de mépris envers nos lois et la permanence d’incivilités à l’égard des français de souche, il ne saurait y avoir de considération envers ceux qui, de plus, sont vus avec justes raisons, comme des parasites au comportement de sauvages sans éducation.

    Pas un seul jour sans que l’on soit confronté à ces incivilités : crachats dans la rue, altercations bruyantes et mal sonnantes le plus souvent en langue arabe ou africaine, voitures stationnant n’importe où en pleine circulation pour que des personnes souvent affublées de « burka » montent ou descendent des véhicules. Refus de démarrage aux feux verts en raison d’une discussion de portière à portière. Ces comportements sont monnaie courante dans les pays d’Afrique du nord, mais sont la démonstration d’un sans gène intolérable en occident.

    Vous me direz qu’il s’agit là de bien petits inconvénients, certes mais cela est permanent et toujours de la part de cette même communauté si prompte à se
    > > plaindre du comportement des autres.

    Mais si encore il n’y avait que cela !

    C’est bien beau de vouloir faire parti des décideurs de notre pays, encore faudrait il s’y intégrer ! Les beurs de deuxième et de troisième génération poussent des hurlements dès qu’on leur parle d’intégration. Ils rétorquent qu’ils sont français, c’est exact à la lecture de leur carte d’identité, mais dans leur comportement qu’en est-il ? Ils adoptent pour la plupart un « look » typiquement communautaire, quand ils ne s’exhibent pas carrément en djellaba, arborant une barbe d’intégriste tout en taguant « vive Ben Laden » sur nos murs.

    Ils déambulent dans nos centres ville en bandes bruyantes et crachotantes. Malheur aux vrais français et surtout aux femmes françaises qui ne s’écartent pas sur leur passage. Combien de pères de famille ont été poignardés ou massacrés sous les coups d’individus leur imputant un simple regard désapprobateur.

    Et malgré cela il faudrait les accepter et de plus leur faire confiance ? Alors qu’ils sont responsables, dans la plupart des cas, de tous les méfaits dont nous sommes victimes ! La prostitution, les trafics en tous genres, que ce soit la drogue, les armes, les voitures volées. Ils sont responsables de plus de 80% des délits en France et n’oublions pas les tortures et les viols en société dans les cités ou ils règnent en maîtres. Faisant régner la terreur dans ces zones de non droit en imposant leur loi. Caillassant toutes les formes d’autorités, la police, les pompiers, les chauffeurs de bus. Transformant même à l’occasion ces transports en commun en brûlot pour les passagers. Ils incendient les bâtiments publics, les entreprises, les commerces, les écoles et les crèches. Sans oublier les voitures, c’est d’ailleurs devenu un sport national, une centaine de voitures sont incendiées en moyenne chaque jour en France, sans compter les jours fastes comme le 14 juillet, Noël et nouvel an ou là ce sont des milliers de véhicules qui partent en fumée !

    Episodiquement ils provoquent des émeutes urbaines, pillant les magasins, prenant les forces de l’ordre pour cible en leur tirant dessus avec des armes à feu. Le moindre prétexte leur est bon, si l’un d’entre eux se tue au volant d’une voiture volée lors d’une course poursuite avec la police, ils incendient le quartier en criant à l’injustice, estimant, selon leur conception, qu’il faut laisser courir les délinquants.

    Ces actes délictueux conduisant bon nombre d’entre eux en prison, ils réclament un surcroît d’imans dans les maisons d’arrêt, permettant à cette population déjà marginalisée de se fanatiser en fous de Dieu en pratiquant cette religion d’intégrisme qu’est l’islam prêchant en permanence la haine de l’occident et préconisant la mise à mort des non musulmans. Et bien souvent ce sont les mêmes que l’on retrouve en combattants dans les pays ou règne le djihad. Des arabes ayant la nationalité française qui tirent sur nos soldats !

    En résumé lorsque les imans ne prêcheront plus la guerre, soit disant sainte, dans leurs mosquées construites avec l’argent détourné des fonds publics, mais à contrario, lorsque avec leurs leaders communautaristes, ils se décideront à condamner fermement les atrocités commises par le terrorisme islamique à travers le monde.

    Quand les jeunes voyous dans les stades de football n’exhiberont plus leurs survêtements marqués Algérie aux couleurs du vert islamiste tout en conspuant notre hymne national. Quand ils cesseront d’applaudir lorsqu’une pluie de missiles s’abat sur Israël, mais qu’au contraire ils s’engageront dans l’armée française pour combattre avec les forces internationales tous les terrorismes du moyen orient. Alors, mais alors seulement nous pourrons peut être commencer à leur faire confiance et à envisager qu’ils sont devenus de vrais français, dignes, s’ils en ont les qualités et les capacités requises, de faire parti des dirigeants de la France.

    Mais, apparemment, ce n’est pas demain la veille.




  • legendre legendre 4 décembre 2008 12:13

    Oui merci jérôme de ce rappel, Pour diminuer la pollution, voici une solution étonnante : que tout le monde roule tout-terrain et habite sous une tente.

    La pollution est multiple. On parle beaucoup, à juste titre, de la pollution atmosphérique, mais il y a une autre pollution extremement grave dont on parle pourtant très peu, c’est l’augmentation de l’artificilialisation des sols. En France, de 1990 à 2000, la surface des infrastructures de transport, routier, ferroviaire, aéroportuaire, s’est accru de 12 %. Avec les implantations d’activités qui les accompagnent, ces constructions forment des axes (Bordeaux-Clermont-Ferrand, Brive-Toulouse-Tarbes, Paris-Lille bien sûr...) qui fragmentent le territoire, et qui à terme pourraient conduire à segmenter la biodiversité. D’une manière plus globale, en 10 ans, l’artificialisation des sols de France a augmenté de 4,8 %. Alors certes pour compenser, la surface des forêts s’est légèrement accru, mais ce n’est nécessairement positif, car ce qui a permis cette hausse, c’est l’abandon de tout usage agricole, et/ou l’arrêt de l’exploitation forestière. Ce qui signifie destructuration territoriale, voire dans certains cas, « aggravation du risque de feux de forêt ».

    Plus grave, ces 10 dernières années, les zones de prairie ont diminué de 0,8 %, et les zones agricoles hétérogènes de 0,7 %. Ces chiffres sont faibles, mais on mesurera leur importance au caractère hyper-essentiel des prairies et bocages dans leurs fonctions de « protection des sols contre l’érosion, de rétention des eaux de ruissellement, de préservation contre les pollutions diffuses et d’habitat propice à la diversité de la faune et de la flore ». Alors bref, le 4x4 en ville ne reçoit toujours aucun suffrage, mais sur un chemin de terre pour se rendre d’une tente à une grotte, du point de vue du respect de la nature des sols, c’est convenable. chiffres tirés de ce site :

    Les chiffres et citations de cet article proviennent du n°101 des données de l’environnement, une publication de l’Institut Français de l’Environnement, que l’on peut télécharger ici ; http://www.frazled.com/danny/dc/LTI/P9100008.JPG

    Ce qu’il faut soutenir, c’est le moindre déplacement et collectif. Rail, bateau, transport et taxis collectifs. Cela ne veut pas dire qu’il faille abandonner nombre de nos déplacements. Mais le faire raisonnablement.

    Et en finir surtout, avec l’idée qu’une personne se déplace avec 600 kilos de métal et matière plastique autour d’elle, en occupant 4 m2 de surface en ville.



  • legendre legendre 2 décembre 2008 21:27

    Bravo yohan,
    j’espère que ce petit texte te fera rire comme moi.


    12 août

    On a emménagé aujourd’hui dans notre nouvelle maison, dans les Vosges ensoleillées. Cet endroit est vraiment magnifique. Les montagnes sont si majestueuses. Je suis impatient de les voir couvertes de neige.
    J’adore cet endroit.


    14 octobre

    Les Vosges sont l’endroit le plus beau de la planète. Les feuillages passent par toutes les nuances du rouge et de l’orange.

    Je suis allé en promenade dans ces belles montagnes et j’ai aperçu des cerfs. Ils sont tellement gracieux. Ce sont sans doute les animaux les plus merveilleux sur terre.

    J’ai l’impression d’être au paradis.
    J’adore cet endroit.


    11 novembre

    Bientôt l’ouverture de la chasse aux cerfs. J’ai du mal à imaginer qu’on puisse tuer des créatures aussi adorables.

    J’espère qu’il va bientôt neiger.
    J’adore cet endroit.


    2 décembre

    Il a neigé cette nuit. Au réveil, j’ai vu que tout était recouvert de blanc. On dirait une carte postale.

    Nous sommes sortis pour déblayer la neige sur les marches et nous avons dégagé le chemin d’accès à la pelle. Nous avons fait une bataille de boules de neige (j’ai gagné) mais quand le chasse-neige est passé, nous avons dû reprendre les pelles pour dégager la neige qui a poussé dans notre chemin.

    Quel endroit merveilleux !
    J’adore les Vosges.

    12 décembre

    Encore de la neige cette nuit. J’adore ! Le chasse-neige nous a refait une farce en encombrant le chemin.
    J’adore cet endroit.


    19 décembre

    Encore de la neige cette nuit. Je n’ai pas pu aller travailler. Le chemin est obstrué par la neige. Je suis exténué à force de pelleter.
    Enfoiré de chasse-neige.


    22 décembre

    Cette merde blanche est encore tombée toute la nuit. J’ai des ampoules plein les mains à cause de la pelle. Je suis sûr que le chasse-neige est planqué dans le virage et attend que j’aie dégagé le chemin.
    Le connard !


    25 décembre

    Joyeux Noël de merde ! Encore cette saloperie de neige. Si seulement je pouvais mettre la main sur le fils de pute qui conduit le chasse-neige. Ma parole, je lui fais la peau à ce con ! Je me demande pourquoi ils n’ont pas rajouté du sel sur la route pour faire fondre cette putain de glace !


    27 décembre

    Encore cette merde blanche la nuit dernière. Je suis resté enfermé trois jours, sauf pour dégager le chemin à chaque passage du chasse-neige. Je ne peux plus aller nulle part. La voiture est enfouie sous un tas de neige.

    Le gars de la météo dit qu’on doit s’attendre à 25 cm de merde cette nuit. Vous avez une idée de combien de pelletées ça représente 25 cm ?


    28 décembre

    Le météorologue de mes deux s’est foutu dedans. Cette fois c’est plus de 80 cm qu’il est tombé. A ce train là, ça ne fondra pas avant l’été !

    Le chasse-neige est resté coincé sur la route, et l’autre burne est venu à la porte pour m’emprunter une pelle. Après lui avoir raconté que j’avais déjà bousillé six pelles en dégageant la neige qu’il balançait dans mon allée, je lui ai cassé la dernière qui me restait sur sa sale gueule !

    4 janvier

    J’ai quand même pu sortir aujourd’hui. Je suis allé au magasin acheter à manger et sur le chemin du retour, un connard de cerf est venu emplafonner l’avant de la voiture. Il a fait 3000 balles de dégâts. On devrait massacrer ces putains de bestioles. Je croyais que les chasseurs les avaient toutes tuées en novembre.


    3 mai

    J’ai conduit la voiture au contrôle en ville. Vous me croirez si vous le voulez, la caisse est complètement bouffée par cette saloperie de sel qu’ils ont répandu partout sur la route cet hiver.


    10 mai

    Les déménageurs sont là. On retourne à Paris.

    Je n’arrive pas à imaginer que quelqu’un sain d’esprit puisse avoir envie de vivre dans ce pays paumé !!!!!



  • legendre legendre 2 décembre 2008 20:58

    Petit oubli , chez nos amis Belges un concessionnaire offre une deuxième voiture pour l’achat d’une voiture neuve d’un montant minimum de eh bien je ne m’en rappelle plus enfin tout çà pour dire que les marges sur les voitures devaient êtres conséquentes.

    A quand une seconde maison pour l’achat d’une maison neuve ?



  • legendre legendre 2 décembre 2008 20:53

    FIN DE LA BAGNOLE INELUCTABLE ?

    Au lendemain où le milliardaire Kirk Kerkorian largue ses actions de Ford qui ont perdu les 2/3 de leur valeur (« vendre aujourd’hui ou tout perdre demain »), où General Motors est « très mal », où Renault peine, on entend, ici bas, les voix d’un soutien de l’industrie automobile, vieille poule aux œufs d’or des années 70. Ce qui est une gigantesque bêtise.

     

    Car il y a deux raisons à la baisse programmée de l’industrie automobile…

    1) la crise qui touche l’industrie en général. 2) l’avenir écologique qui ne comprend pas l’automobile individuelle. Oui, fin du pétrole ou pétrole trop cher (la baisse actuelle, n’est qu’un « rebond négatif ») doit sonner la fin du tout bagnole, ce rêve d’enfant du XXe siècle.

     

    Ne soutenons plus l’automobile. L’inertie est suffisante pour qu’elle meure de sa belle mort comme d’autres secteurs industriels d’antan.

     

    Mais il y a une autre idée néfaste qui s’installe aujourd’hui, concernant l’avenir : celui de véhicules individuels propres. Ce qui pourrait relancer durablement l’industrie automobile recyclée.

     

    On rêve : on pourrait trouver un carburant non polluant ou très peu et rouler comme avant. Voiture hybride, puis électrique, voiture à air comprimé, bientôt voiture solaire, et pourquoi pas les moteurs à eaux, nucléaire, à pile à combustible. « Chérie je t’aime, chérie je t’adore » Tra la la… Non, c’est illusoire.

     

    Diminuer la production de CO2 en trouvant un système moins polluant serait une première amélioration, certes. Mais faire miroiter que chacun, sur Terre, pourrait avoir son véhicule automobile individuel, du genre « voiture », cette idée est en soi, déjà un désastre écologique.

     

    Car pour cela, il faudrait à la fois construire une quantité énorme de véhicules individuels et aussi installer les infrastructures pour les faire rouler. L’un et l’autre demandent énormément d’énergie pour la construction, cela au détriment d’autres secteurs plus utiles et demande de la place, du terrain, des territoires dévolus à la voiture, qui sont une pollution en soi.

     

    On le voit bien dans les territoires fortement bagnolisés. Les voitures bloquent les villes. Elles ont détruit les banlieues. Regardez les photos de Courbevoie ou Bondy au début du XXe siècle et comparez à maintenant avec les voix, les rocades, les bretelles, les autoroutes urbaines et infrastructures routières qui contribuent grandement au massacre de l’urbanité.

     

    Et que dire des campagnes qui sont coupées et défigurées. Alors, imagine-t-on que chacun ait, sur Terre, sa voiture propre ?

    Ce qu’il faut soutenir, c’est le moindre déplacement et collectif. Rail, bateau, transport et taxis collectifs. Cela ne veut pas dire qu’il faille abandonner nombre de nos déplacements. Mais le faire raisonnablement.

     

    Et en finir surtout, avec l’idée qu’une personne se déplace avec 600 kilos de métal et matière plastique autour d’elle, en occupant 4 m2 de surface en ville.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès