• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

lhuitre

lhuitre

Conseillère à l’emploi et à la formation après des études de droit et de commerce international, je baigne depuis près de 10 ans dans le quotidien de personnes en recherche d’espoir, de travail, de solutions. Problèmes sociaux, éducatifs, financiers, je m’interroge sur l’avenir de ces personnes depuis le passage à droite très droite de la présidence. Car je goûte sans réel plaisir sur place à la réalité de la politique ; pas celle du papier glacé ou des grands meetings, mais celle qui décide du chemin que suivront volontairement ou pas, les oubliés du monde du travail.
 

Tableau de bord

  • Premier article le 28/05/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 20 66
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires


  • lhuitre lhuitre 6 juin 2007 20:24

    Il y a des principes fondamentaux, fondamentaux car ils sont la base de notre société, les garants de son équilibre. Ce qui est fort, c’est le degré de surdité, d’aveuglement ou/et de mauvaise foi que mettent certains (dont vous, même par plaisir), à ne pas prendre conscience de ces détournements. Il n’y a pas d’homme libre dans une démocratie sans respect de ces droits fondamentaux. Il y a des hommes forts, loyaux et justes qui ont donné leur vie pour les défendre. Et je ne vois pas comment on pourrait en faire fi pour satisfaire l’impatience et l’incivilité de certains de nos gouvernants (ou aspirants gouvernants). L’égalité face aux lois doit s’appliquer à tous les niveaux, et nous nous devons tous de la respecter même si nous les jugeons gênantes. Cet article est intéressant car effectivement on constate un parallèle entre les deux approches en France et en Angleterre. Je suis personnellement pour une culture par l’exemple : tolérance zero pour les dépassements de vitesse, qui conduisent à des aberrations soit, tolérance zero pour la violation des libertés individuelles. Ca me semble honnête et le prix à payer est autrement plus élevé dans le second cas que dans le premier.


  • lhuitre lhuitre 6 juin 2007 08:50

    Et merci pour cette analyse fouillée et objective


  • lhuitre lhuitre 6 juin 2007 08:48

    Et pour donner un aperçu du respect des avis de la CNIL, un petit lien http://www.cnil.fr/index.php?id=1013


  • lhuitre lhuitre 5 juin 2007 16:19

    Savez vous si une évolution de ces données est prévue ? Du facultatif à l’obligatoire ? C’est la question que nous nous posons au sein des associations de parents d’élèves (et à laquelle ne répond pas notre cher IA)...Remarquez, il ne le sait peut-être pas, non plus...


  • lhuitre lhuitre 4 juin 2007 22:18

    Tiens je n’avais pas vu ce texte là ! Je suis représentante de parents d’élèves depuis trois ans justement, et c’est en novembre 2006 que l’on nous a informé pour la PREMIERE fois de l’existence du projet. Sans commentaire sur la transparence de l’information. Et je note les procès verbaux des réunions donc je peux vous certifier que ce n’est pas un oubli possible de ma part. Ensuite nous avons du pleurer auprès de l’inspection académique et travailler entre associations de parents d’élèves de différentes communes pour que l’IA daigne enfin nous apporter une information sur le terrain. Mais à ce jour, nous n’avons droit qu’à une réponse standard qui ne répond pas aux questions précises (dont ces fameux champs annexes) que nous lui avons posées. Notamment qui a accès à quelles informations, sous quelle forme, pendant combien de temps, à quel moment le cryptage des données intervient-il, est-il vrai que le système de gestion des données peut-être piraté ? J’entends bien vos protestations disant que ce sont les syndicats et les partis de gauche qui colportent de la désinformation. Mais puisqu’il est question de proférer des accusations sans fondements, d’abord que l’on nous informe des contenus certains et attestés du projet (il serait enfin temps), ensuite que l’on nous donne les éléments destinés à contrer les attaques (et des éléments officiels). De fait aujourd’hui, personne ne prend la peine de nous répondre. Plus simplement, on nous taxe de soutenir les syndicats enseignants et les partis de gauche. Je trouve cela inconstructif et un peu facile. Ne peut on simplement nous donner à lire le projet validé par la CNIL ?







Palmarès



Agoravox.tv