• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

libertéégalitéfraternité

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • libertéégalitéfraternité 17 septembre 2007 00:41

    Fatia,Fatia,Fatia...quel texte larmoyant...en effet,j’ai été touché par la détresse de ce tableau dépeint avec moultes détails ayant pour but de nous prouver ton amour pour la France : Ce combat si admirable que tu mènes contre les fautes d’orthographe,ta nostalgie envers le crottin français que tu ramassais à pleines mains et de si bon coeur,les critères très poussés dans la section de tes amis (un prénom en « i » suffit,je crois ?),ces petites précisions sensées nous rassurer sur le fait que non,tu n’as pas les traits arabes mais français et pour etre sur qu’il n’y ait pas ambiguité sur ce point,tu nous précises meme que le papa de ta fifille est autrichien... Que demander de plus ?comment pouvons nous encore douter de ta passion pour ce pays quand tu vas meme jusqu’à simuler l’amnésie sur TON pays qui est l’Algérie ? Mais Fathia...allez...entre nous :tu sais bien que tu t’es laissée emporter en écrivant ce petit texte,tu sais bien bien que tu as un tantinet romancé tout ça :ta fifille chérie ,aux dernières nouvelles,n’était pas journaliste mais se revendiquait artiste peintre dans une célèbre émission de télé réalité diffusée sur M6...et toi,on est entre nous,quand tu étais sur ce meme plateau pour l’encourager,était ce qu’on appelle l’arabe type,ces personnes qui n’ont pas besoin de donner leur prénom pour savoir d’où ils viennent tant leurs origines sont inscrites sur le visage...« Rien dans mon aspect ne signalait particulièrement mes origines » Fatia,fatia,fatia...accepte toi et peut etre qu’à ce moment là,mon beau pays t’acceptera... Mais de grâce,cesse au plus vite de prendre la plume pour t’improviser sociologue car quand tu nous déballes ce mélodrame sur cette vie qui est la tienne,passe encore.Mais quand tu nous fais partager ton analyse si pointilleuse sur la crise des banlieues,on a qu’une envie:c’est que ça s’arrete !







Palmarès