• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

LilianeBaie

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 28/12/2007
  • Modérateur depuis le 12/06/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 29 253 1843
1 mois 2 20 167
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 26 18 8
1 mois 4 2 2
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • LilianeBaie 9 mai 19:05

    @Croa
    C’est une piste de réflexion. Parmi les nombreux éléments à discuter dans une constituante, outre le rôle d’un éventuel président de la République, le mode de désignation de celui-ci n’est pas anodin. Moi aussi, je pense qu’il vaudrait probablement mieux ne pas limiter à deux le nombre de candidats au deuxième tour.


  • LilianeBaie 9 mai 14:52

    @Ciriaco
    Je suis d’accord avec le terme de stratégie : j’utilise celui de complot à dessein, pour signifier à quel point taxer de complotisme toute tentative de compréhension des projets réels, et des stratégies plus ou moins cachées, de nos gouvernants... est aussi une stratégie, visant à décrédibiliser d’entrée ces recherches.


  • LilianeBaie 9 mai 14:14

    @bouffon(s) du roi
    1 : La démocratie comme le moins mauvais des modèles
    2 : Entre deux maux autant choisir le moindre
    3 : Malheureusement, ces gens-là, de toute façon, vont gouverner, faire des lois, que nous serons bien obligés de subir. Alors autant essayer d’infléchir les choses pour que ces décisions-là puissent aller dans un sens le plus proche possible de nos valeurs
    4 : Donc, les législatives pour, éventuellement, corriger le tir.


  • LilianeBaie 1er mai 21:48

    @LilianeBaie

    C’est le livret thématique du programme « L’avenir en commun » sur la constituante.


  • LilianeBaie 1er mai 21:44

    @PiXels

    Je trouve ceci dans le livret, qui correspond à peu prés à ce que j’avais compris :
    "Il paraît pertinent de combiner élection, pour permettre au peuple de trancher entre des orientations programmatiques distinctes, et tirage au sort, pour diversifier le recrutement des membres de l’assemblée constituante. Afin de déterminer la part d’élection et la part de tirage au sort, le plus sage (et le plus démocratique) sera de s’en remettre à la souveraineté populaire. Le jour du scrutin, chaque citoyen·ne pourra choisir soit de voter pour des candidat·e·s (chaque liste obtiendra un nombre de sièges proportionnel aux suffrages qu’elle aura recueillis), soit d’exprimer sa préférence pour une désignation par tirage au sort (si X % optent pour le tirage au sort, X % des sièges sont pourvus par tirage au sort).
    En outre, afin de prévenir d’éventuels conflits d’intérêts, aucun parlementaire présent ou passé ne pourra siéger au sein de l’assemblée constituante, dont les membres ne pourront eux-mêmes pas se porter candidat·e·s aux fonctions politiques qu’ils auront instituées lors de l’entrée en vigueur de la nouvelle Constitution."

    Livret en entier ici







Palmarès