Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

LilianeBaie

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 28/12/2007
  • Modérateur depuis le 12/06/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 23 204 1387
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 18 14 4
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0












Derniers commentaires

  • Par LilianeBaie (---.---.---.128) 27 février 2013 16:22

    Il est vrai que si l’on écoute la radio d’une façon distraite, on est rapidement convaincu que les italiens se seraient conduits, lors des récentes élections, comme des enfants inconséquents qui, en ne donnant pas une majorité claire au Parlement et en choisissant des candidats non politiciens, allaient précipiter leur pays dans le chaos et le fascisme...
    On aurait entendu la même chose si les français avaient choisi de donner plus de sièges aux candidats du Front de Gauche. Mais, en France, on a mieux su faire croire aux électeurs que voter pour le Front de gauche ferait gagner la droite, voire l’extrême-droite...
    Propagande, propagande...

  • Par LilianeBaie (---.---.---.128) 1er janvier 2013 20:53

    kéké02360
    Je viens de tester ce site : il me propose de faire plus de 200 km pour acheter des pommes de terre, même pas bio.... L’idée semble bonne, mais la réalisation pas encore au point !

  • Par LilianeBaie (---.---.---.128) 1er janvier 2013 13:25

    Si la pensée unique continue de nous être déversée par les médias mainstream, on peut cependant trouver des voix discordantes dans quelques médias dissidents, et, comme ici, avec la participation de citoyens motivés.
    On trouve aussi, en librairie, un nombre croissant de livres décortiquant le système néo-libéral, sa gabegie, son immoralité et son évolution mortifère. Il y a les livres sur les affaires en cours, ceux sur les paradis fiscaux ( « Ces six-cent milliards qui manquent à la France » de Antoine Peillon, au Seuil, par exemple), des critiques argumentées du capitalisme ( outre le livre de Naomie Klein « La stratégie du choc », notons « La nouvelle raison du monde » de Pierre Dardot et Christian Laval, mais tant d’autres plus récents, par exemple : « 2 ou 3 choses que l’on ne vous dit jamais sur le capitalisme » de Ha-Joon Chang, ou les livres des économistes atterrés).
    Cette profusion littéraire me semble de très bon augure. Parce qu’il faut du temps pour se sortir d’une emprise psychologique. Or, les intellectuels étaient, pour la plupart, pris dans une sorte de sidération qui les empêchait de dénoncer tous les slogans mensongers qui étaient, et sont toujours pour la plupart, répétés en boucle.
    Bon, on ne nous sort plus que les marchés s’auto-régulent, mais on continue de nous asséner que, dans pratiquement chaque domaine, il n’y a pas d’alternative « There is no alternative ».
    Comme si ce qui définissait l’être humain ce n’était pas, justement, sa liberté de choix.
    En complément de cet article, dont je partage le message, mes vœux se porteront donc sur le développement, en 2013, du libre-arbitre !

  • Par LilianeBaie (---.---.---.128) 1er janvier 2013 12:44

    Votre commentaire, Musima, me rappelle celui fait par Mmarvinbear plus haut, concernant le fait que l’on n’aurait plus de quoi construire nos maisons en France... Ce qui me paraît douteux.
    Mais cela m’évoque aussi la stratégie des semenciers de ne vendre que des semences stériles, pour rendre les cultivateurs dépendants de ces multinationales du grain. Ou ces lois interdisant de cultiver des plantes qui n’ont pas été homologuées (cf la résistance de Kokopelli https://kokopelli-semences.fr/)

    Il y a un mélange de désinformation visant à nous conditionner, et de stratégie délibérée des grands groupes, avec la complicité des gouvernants, pour nous rendre dépendants du commerce international.

    Mais on peut observer le développement des AMAP, ( http://www.reseau-amap.org/).
    Et les marchés se portent bien, et je ne parle pas là des marchés financiers, mais de ceux où des artisans et cultivateurs locaux vendent leur production (ici un lien pour trouver les lieux et les horaires de ceux qui sont prés de chez vous : http://www.jours-de-marche.fr/ ).

    La résistance s’organise...

  • Par LilianeBaie (---.---.---.128) 31 décembre 2012 15:51

    Mmarvinbear

    - Vous écrivez : "Si la spéculation existe, personne ne peut la nier, l’envolée des prix des matières premières a pour cause principale le développement économique de la Chine de l’Inde et du Brésil entre autre."

    Ce que l’on appelle « le marché mondialisé » correspond à des déplacements ultra-rapides de capitaux, dans le seul but de faire des bénéfices. Cela n’a absolument aucun rapport avec les intérêts économiques des citoyens, et même des États. La faillite des États, dans la mesure où elle est prévue par le système, est même très intéressante pour ces prédateurs. Cf le film « Catastroïka » déjà cité, qui est en accès libre, et que j’avais présenté ici :
    http://blogs.mediapart.fr/blog/lili...

    - A propos des piscines grecques non déclarées : vous apportez de l’eau à mon moulin. Je pense que ce n’est pas la tranche la plus en difficulté de la population grecque qui a une piscine dans son jardin. Et je suis bien d’accord avec vous sur le fait que se soustraire à l’impôt nuit aux finances d’un pays. A commencer de la part de ceux qui seraient susceptibles d’en payer le plus, notamment ceux qui mettent leurs richesses dans des paradis fiscaux.

    Mais ceux qui souffrent le plus en Grèce actuellement, ce ne sont pas ceux qui ont une piscine dans leur jardin. C’est ceux qui n’ont plus de travail, et pas de toit.


    - « Alors non, vous ne me ferez pas pleurer sur le sort des grecs. Ils ont eux-même tissé la corde qui les pend maintenant. » C’est ça, les riches abusent, et les pauvres se pendent. Ne pleurez pas, vous avez raison, ce serait dommage.

    - A propos des Islandais : si vous voulez dire que tout va mal en Islande actuellement, ce n’était pas ce que j’avais lu, donc si vous pouviez poster des liens...

    - Vous dites : « On peut aussi contrecarrer la globalisation de l’ économie en globalisant la société et la politique. » C’est très logique... et très convainquant...

    - Et aussi  : "Cela me fait rire de voir les politique s’étriper pour une place à l’assemblée nationale. Le vrai lieu du pouvoir législatif n’est plus Paris, mais Strasbourg et Bruxelles. Ce sont les élections européennes les plus importantes désormais." Les élections européennes ? Vous avez élu la Commission Européenne, vous, et le Président de l’Europe ? Où est la démocratie européenne ? Un Parlement qui ne peut pas être à l’initiative des lois ?

    - Le rapport de temps avec le commerce international peut se discuter puisque, à chaque époque, les transports se font à la même vitesse sur l’ensemble du territoire.

    - A propos de la construction des maisons : si réellement, nous n’avons plus de quoi construire nos maisons, c’est que la politique suivie depuis des années est d’une bêtise sans nom. Si c’était le cas, il ne manque pas de chercheurs qui pourraient trouver des solutions à ce problème. Mais cela voudrait dire sucrer au passage les bénéfices de ceux qui s’engraissent grâce aux échanges internationaux, en incluant ceux qui vivent du pétrole. Je ne suis pas certaine que la politique aille dans ce sens-là. Pour le moment....

    - « Je persiste à dire qu’occuper un rôle de Président socialiste d’un pays comme la France, cela aurait pu s’accompagner du projet d’infléchir la politique européenne dans un sens socialiste, c’est-à-dire en mettant en œuvre des lois de protection des populations contre le pouvoir de la finance( et non l’inverse). » Je maintiens cette phrase. Et il ne s’agit pas de régenter les peuples d’Europe mais de défendre une politique socialiste, politique qui doit être au service du peuple, et pas de la finance ni des multinationales.

    - Vous dites : « Réfléchissez-y la prochaine fois que vous voudrez critiquer le président. »
    Je ne critique pas le Président de la République, mais je conteste le fait que la politique qu’il met en œuvre soit une politique socialiste.



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Traité transatlantique : un linceul en TAFTA pour la démocratie




Palmarès