• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Lionel Ladenburger

Lionel Ladenburger

Inconditionnel de tennis et grand passionné de sport en général.
"Le sport ne forge pas le caractère… il le révèle !"

Tableau de bord

  • Premier article le 23/08/2016
  • Modérateur depuis le 26/08/2016
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 28 104 264
1 mois 3 7 23
5 jours 1 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 18 14 4
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Lionel Ladenburger Lionel Ladenburger 25 juillet 17:36

    @Alex

    On verra bien pour Landa, il devrait prochainement signer pour une autre équipe au sein de laquelle il endossera certainement le costume de leader. L’année prochaine, Landa sera donc parmi les adversaires de Froome, on verra à ce moment-là s’il est vraiment taillé ou non pour le maillot jaune. Ceci dit, je sens que Froome (qui aura 33 ans en 2018) sera plus motivé que jamais à l’idée de devenir le 5e membre du club des quintuples vainqueurs du Tour en compagnie d’Anquetil, Merckx, Hinault et Indurain. Je vois bien donc bien l’Anglais alias « Le Kenyan Blanc » faire le forcing pour s’imposer une cinquième et dernière fois sur la Grande Boucle avant de raccrocher. Ensuite, comme déjà dit, il y aura une meute de prétendants affamés (parmi lesquels Uran, Landa, Quintana, Dumoulin, Chaves, Aru, Yates, etc...) pour prendre sa succession. C’est à ce moment-là, et pas avant, qu’on verra si nos petits Français (notamment Bardet, Barguil, Calmejane et Pinot) pourront enfin tirer leur épingle du jeu !



  • Lionel Ladenburger Lionel Ladenburger 25 juillet 17:23

    @Emin Bernar Paşa

    Je rejoins totalement ton constat concernant France TV. C’est vraiment de la présentation grand public au sens large. Jalabert s’y connait quand même bien (laissons-lui cela), mais ses commentaires sont d’une platitude et d’une monotonie rébarbative (tout comme l’étaient d’ailleurs ceux de Bernard Thévenet dans les années 1990 cela dit). En fait, j’ai eu l’occasion de suivre quelques étapes sur Eurosport cette année, et là, rien à redire, la couverture de l’évènement est vraiment orientée sur l’aspect sportif et les chroniqueurs (parmi lesquels Virenque et Moncoutié) sont bien meilleurs que ceux de France TV. 



  • Lionel Ladenburger Lionel Ladenburger 25 juillet 12:57

    @Fergus

    Pas faux Fergus. Comme je le disais sur l’article original (sur lequel je vous invite d’ailleurs tous a venir laisser vos messages), le mimétisme entre Barguil et Virenque est flagrant :

    http://yourzone.beinsports.fr/cyclisme-bilan-tour-france-romain-bardet-warren-barguil-fanfare-117429/

    Sinon pour voir un Tour moins ennuyeux a l’avenir, deux-trois décisions fortes pourraient rendre la course beaucoup plus passionnante :

     

    1. interdire les oreillettes pour rendre la course plus folle, moins calculée (comme je l’ai déjà dit dans un autre commentaire)

     

    2. diminuer le nombre d’étapes 100% plates avec sprint massif à l’arrivée. Sur ce Tour 2017 par exemple, sur les 21 étapes au programme, 8 étaient « réservées » aux sprinteurs... c’est beaucoup trop ! On devrait limiter ce genre d’étapes a 5-6 ou 7 maximum sur les 21.

     

    3. mettre en place un contre-la-montre exclusivement en montagne pour permettre aux purs grimpeurs de créer de gros écarts tout en empêchant par la même les leaders (type Froome) de se mettre bien à l’abris dans les roues de leurs fidèles équipiers...

     

    Bref, Christian Prudhomme, si tu nous lis, tu sais ce qu’il te reste à faire ;)



  • Lionel Ladenburger Lionel Ladenburger 25 juillet 12:43

    @fcpgismo
    ca depend de quel point de vue on se place ;)



  • Lionel Ladenburger Lionel Ladenburger 25 juillet 12:43

    @petit gibus

    Salut Gibus, je partage en partie ton avis. Personnellement, je pense surtout que les oreillettes font beaucoup de mal au spectacle des courses cyclistes. La course est cadenassée par les directeurs sportifs dans les voitures. Dès qu’une échappée se forme, le classement de chaque membre de celle-ci est analysé et si l’un des coureurs du groupe de tête représente un danger, alors « hop » directement les managers demandent au peloton de se mettre à rouler pour les rattraper. In fine, les oreillettes permettent un contrôle quasi-total de la course... Sans elles, je suis certain qu’on assisterait a des courses beaucoup plus débridées comme c’était le cas dans le passé. 

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès