• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

live

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • live 3 février 2008 18:18

    c’est étonnant d’assister à un tel silence de la part des syndicats d’enseignants, si prompts à descendre dans la rue avec leur pancarte "profession dévalorisée" !!

    le fait de passer sous silence ce genre d’incident ne peut que légitimer les futures agressions dont seront victimes les profs. ce garcon a élargi la brêche de la violence en milieu scolaire. il ne risquera rien sinon 3 jour d’exclusion. par contre cet enseignant sera convoqué au tribunal et sera, peut-etre, muté.

    qu’on ne vienne pas me dire qu’il est légitime pour un gamin de traiter de "connard" son professeur. il est à l’école pour apprendre. et le respect de l’autorité fait aussi parti de cet apprentissage. comment voulez-vous être crédible, quand vos élèves vous insulte ? comment voulez-vous faire passer votre message si vous n’êtes plus le prof, mais la risée de la classe ? pour celui qui insulte c’est une victoire. il s’en vantera dans la cours de récréation.

    alors bien sûr, il y a les intellectuels, complètement déconnectés de la réalité, qui disent "ben oui, il faut respecter les enfants". je suis d’accord, mais qu’ils aillent dans les cours de classe dans les quartiers difficiles (ou pas d’ailleurs), on verra ce qu’ils en disent ! ce professeur est un être humain et je comprends tout à fait son exaspération, son emportement.

    quant au gendarme, venir habillé en tenue de service n’a pas la même force que de venir en jean. qu’on le veuille ou non. honte à lui de cautionner ce qu’a fati son gamin.de nos jours les enfants sont comme les voleurs : ils sont les plus protégés au niveau juridique ! vous blessez un voleur c’est vous qui allez en taule !

    quand on fait un gosse, on assume, on participe à son éducation. on ravale sa fierté pour lui apprendre les bases de la vie.

    pour en finir, j’ai 25 ans et je me rappelle qu’en CP j’avais recu une baffe monumentale de ma professeure : j’avais insulté une fille car je la trouvais moche. et bien j’en ai pleuré mais jamais il ne m’est venue à l’idée de raconter çà à mes parents car ils m’en auraient rajouté des coups de pieds au cul ! à cette époque, les profs avaient une autorité que personne ne contestait ! je suis sûr que ceux qui ont recu des baffes de leur prof en rigolent et les remercient de leur avoir remis les idées à leur place.







Palmarès