• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Loïc Decrauze

Loïc Decrauze

Diariste pamphlétaire, je tente de révéler quelques voies sans issue dans un Journal réfractaire proposé gratuitement, via des blogs :

L'Illusoire Absolu (1991), L'Obsession (1992), L'Effondrement (1993), Au Purgatoire (1994), Renaissance à oeillères (1995), Sur les Cendres (1996), Persistance duale (1997), L'Exil volontaire (1998), L'ancrage incertain (1999), Soubresauts d'un inadapté (2000), Excroissances jouissives (2001), A l'aune de soi (2002), Entre grogne et affection (2003), A l'orée des équilibres (2004), S'Unir à l'Essentiel (2005), Des Cyprès démesurés (2006). Les tics d'une vie (2007), De surprises en subprimes (2008), Crise en quarantaine (2009), Viser la tête (2010), Répertoire des noms peu communs et des non-propres (2014), Micberth alias "Heïm le maudit" (2016)
Ma devise : croquer les malfaisants, dire au risque de se contredire, ne se convertir à rien.

Tableau de bord

  • Premier article le 17/01/2007
  • Modérateur depuis le 06/03/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 51 561 1561
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 60 18 42
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • Loïc Decrauze Loïc Decrauze 25 août 2014 14:21

    Où je veux aller ? Sans doute dans une direction qui ne vous convient pas, mais plutôt qu’attaquer le fond vous tentez très maladroitement de vous en prendre à la forme.


    L’incohérence de votre commentaire : vous y décelez des « poncifs », des « choses (...) évidenteS » et pourtant vous ne voyez pas où je veux aller... Attaquer tout et son contraire, c’est votre spécialité ?

    « des tonnes d’éléments empruntés et assemblés » : empruntés à qui ? Précisez votre accusation. Je me targue d’écrire mes textes tout seul comme un grand, plume dans la main gauche, dans un grand cahier petits carreaux. Celui-ci l’a été hier après-midi au parc de la Tête d’or à Lyon sans personne pour me souffler quoi que ce soit...

    Enfin, dernier conseil : avant de vous improviser censeur du style de tel ou tel, apprenez les règles basiques de l’orthographe, de la grammaire et de la construction des phrases : 

    - Ligne 1 : « ou », avec l’accent puisque c’est un lieu, même s’il est ici conceptuel,

    - Ligne 2 : « évidente », avec la marque du pluriel comme tout bon adjectif qui s’accorde avec le nom auquel il se rapporte.

    - Ligne 3 : semblENT être avancéS, vous êtes décidément fâché avec les accords basiques. Pour l’ennemi déclaré du poncif évident (un pléonasme bien sûr), c’est ennuyeux !

    -Ligne 3 toujours (vous vous surpassez !) : « surprennantes », ouf l’accord est correct : manque de bol pour vous, il n’y a qu’un seul N.

    - Ligne 4 : premier « qui pourrait ». Petit jeu : quel est le sujet de ce verbe ? Allez, un petit effort...

    - Ligne 5 : second « qui pourrait ». Même question. Remarquons la grosse laideur stylistique dans cette phrase.

    Allez, au boulot Marauder ! Vous ne prépariez pas un concours de la fonction publique j’espère...

  • Loïc Decrauze Loïc Decrauze 25 août 2014 13:22

    Hé hé hé ! Merci pour votre leçon de style... vous surprenez tellement ! 


  • Loïc Decrauze Loïc Decrauze 25 août 2014 11:18

    Merci, et pour compléter le tableau avec l’info de ce matin : pas sûr que le Valls à deux temps fasse avancer la France plus vite...


  • Loïc Decrauze Loïc Decrauze 25 août 2014 10:57

    Merci de l’info... je vais resté scotché à Google actualité alors... Fin des vacances, petite fatigue... finalement j’ai bien fait d’écrire cet article sous les rares rayons du soleil... Bon, la différence avec Cresson c’est que Valls reste, les sourcils froncés comme il se doit...

    Cordialement.

  • Loïc Decrauze Loïc Decrauze 25 août 2014 10:42

    Qu’est-ce qui vous permet d’annoncer avec autant de certitude le changement de gouvernement ? Attention, les pythonisses improvisées restent inscrites sur internet, notamment lorsque leur prévision s’avère sans fondement.







Palmarès