• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

lolo

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 54 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • lolo 30 novembre 2011 00:55

    Article digne d’une brève de comptoir entre deux illuminés pseudo-cultivés qui croient tout comprendre après avoir vu le journal de TF1.

    Juste qques contre exemple : En Suisse les magasins ferment à 18h voir 19h, et le pays se porte comme un charme avec peu de chomage (mais le commerce tourne, car les salaires sont à peu prêts décents par rapport à la France).

    En Espagne, les magasins ouvrent jusqu’à 22h, résultats ils sont vides car personnes n’a de quoi dépenser...le pays est à l’agonie.

    Pour finir, aux USA et en GB on parle anglais et leur économie est par terre, plus aucune industrie.

    Le problème de la France c’est un euro trop cher par rapport à la monnaie chinoise (ou un monnaie chinoise sous évaluée), c’est son oligarchie d’actionnaire rentiers qui s’accaparent l’essentiel de la création de richesse, c’est son manque d’investissement dans la recherche (ses scientifiques qui s’en vont car mal payés), c’est ses jeunes hyper formés parlant couremment ANGLAIS qui se voient refuser l’entrée dans les entreprises françaises tenues par des quinquagénaire peu ou moins formés et ne parlant pas un mot d’anglais qui ont peur que ces jeunes leur fassent de l’ombre...résultats on les chasse hors de France, et la France s’appauvrit.

    L’autre gros problème, c’est ces entreprises du cac 40 qui ne payent pas d’impot pendant que les pme croulent sous le poids du fisque, et une économie de rentier qui étouffe les jeunes travailleurs.

    Voyagez un peu, et vous verrez...en France nos travailleurs ont un rendement horaire et une productivité plus élevée que d’en d’autres pays (plus élevé qu’en Allemagne et meme qu’en GB), et notre problème c’est qu’on ne les paye pas et qu’on n’investit plus dans l’économie réelle seule créatrice de richesse.

    Pour finir, je dirai qu’un autre problème de la France, c’est le genre de personne comme l’auteur de cet article qui croit détenir une fausse solution miracle.

     


  • lolo 17 novembre 2011 13:37

    Article tout bonnement excellent...rien à redire.
    On pourrait éventuellement rajouter au tableau la baisse de ressources naturelles qui va venir elle aussi embêter nos dirigeants dans très peu de temps...mais bon.

    Juste un petit exemple de la hautre trahison de nos élites, à voir dans une vidéo parue sur le site blog de Paul Jorion :
    http://www.pauljorion.com/blog/?p=31095
    L’Etat belge qui a vendu l’édifice abritant les locaux du fisque belge à une société privée pour 9 millions d’euros, et qui lui paye désormais un loyer annuel de 1 million d’euro. Le comble est que par dessus le marché cette société est basée dans un paradis fiscal (Delaware) et qu’elle ne paye aucun impot en belgique sur ces loyers...Du n’importe quoi et une trahison sans nom envers les belges...Mais à mon avis ce n’est qu’un exemple parmi des milliers.

    Merci pour votre article en tout cas.


  • lolo 5 septembre 2011 13:44

    Entièrement d’accord avec votre constat et votre analyse sur la nécessaire relecture des travaux de Marx. Vous devriez lire en détail le blog et les livres de Paul Jorion, il fait un constat tout à fait similaire et ce depuis quelques années déjà.
    Le problème est que le travail ne rapporte plus. On a masqué cela par le crédit (aux particuliers et aux états). Pendant ce temps les actionnaires/rentiers ont absorbés l’essentiel des bénéfices de la création de richesse via l’acionnariat, ne laissant que des miettes aux salariés...Grace à ce butin, ils ont même prété aux états en échange de juteux intérêts sur ces prêts consentis. Pour les en remercier, les états ont privatisé à tout va, leur offrant ainsi de nouvelles entreprises rentables...Et puis aujourd’hui, voilà que çà ne marche plus. Le sytème s’enraye, les états sont surendettés, les ménages aussi, et messieurs les actionnaires/rentiers commencent à se demander s’ils n’ont pas tué la poule aux oeuf d’or ???
    A mon avis ils l’ont déjà tuée, les chinois ont récupéré de l’insdustrie, et croyez moi ils ne seront pas aux aussi idiots que nous, ils ne la laisseront pas partir comme çä.

    Une preuve supplémentaire que nos dirigeants n’ont rien compris :
    article ce matin du figaro : http://www.lefigaro.fr/immobilier/2011/09/04/05002-20110904ARTFIG00214-plus-value-immobiliere-la-mesure-pourrait-etre-adoucie.php

    Donc la taxation sur la plus value immobilière des résidences secondaires pourrait être adoucie...les députés envisageraient plutot une taxation sur les brevets en échanges...
    Cherchez l’erreur. Plus value immobilière=spéculation, brevets=création de richesse/industrie...Bien évidemment plutot que d’attaquer la spéculation, on ira encore taper sur l’industrie...Ensuite, ils viendront se plaindre que l’industrie Francaise ne génère pas de brevets et que l’industrie de pointe se s’en aille en Allemagne.


  • lolo 1er juillet 2011 00:36

    Super simple d’en finir avec le populisme...

    Il suffirait que les gouvernements fassent une politique pour le peuple, avec le peuple et au nom de l’intérêt général, plutôt qu’une politique qui roule uniquement pour les marchés et le lobby banquier...
    Offrir une alternative crédible aux PS-UMP qui sont tout deux soumis au dictat du grand capital et des marchés et se moquent du peuple tout comme de l’intérêt général.

    Quant au FN, ce n’est pas lui l’ennemi du vivre ensemble, c’est ceux qui ne veulent pas freiner l’immigration...populiste ou pas, une arrivée de population de culture très différente (Afrique) au sein d’une autre communauté culturelle (l’europe est somme totue assez homogène culturellement) ne s’est jamais fait dans la joie et la bonne humeur...Donc à moins de stopper l’immigration le temps de digérer celle récente et massive, je ne vois pas comment on freinera le populisme. Un exemple, en Espagne il y a eu une immigration sud américaine trés importante ces dernières années, ils sont beaucoup mieux intégrés que l’immigration africaine....pourquoi me direz vous ? Même langue (l’espagnol) et même culture.


  • lolo 23 juin 2011 16:57

    « La monnaie, quand elle est de qualité, n’a donc rien à voir avec les difficultés qu’un pays peut accumuler de toutes parts »

    N’importe quoi. Cette phrase serait vraie dans un monde ou il existe une monnaie universelle, invariable, et dont personne ne contrôle le volume (volume monnétaire fixe).

    Hors on est dans un système de change flottant, avec des monnaires qui varient les une par rapports aux autres en fonction de l’offre/demande...et des rumeurs et autres coups tordus dont les spéculateurs ont le secret. Et pour couronner le tout, la monnaie de référence, le dollar, est contrôlée par un seul pays qui a la salle manie d’utiliser la planche à billet à outrance. Enfin, d’autres pays comme la Chine sous évaluent arbitraiement leur monnaie pour avoir un avantage à l’exportation (et récupérer du savoir-faire, et çà c’est de la vraie richesse).

    « … ils insultent l’intelligence des personnes qui les écoutent. »

    Désolé, là c’est vous qui insultez la notre d’intelligence, ainsi que celles des pays comme la Grèce, Portugal, Espagne qui ont perdu toute leur industrie grace à l’euro.



     







Palmarès