Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

lsga

lsga

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 14/04/2012
  • Modérateur depuis le 28/05/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 8 11872 2023
1 mois 0 321 0
5 jours 0 21 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 959 524 435
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0










Derniers commentaires

  • lsga (---.---.---.240) 28 août 17:07
    lsga

    Un article qui fait complètement l’impasse sur le fait que Poutine soutient Israël.

  • lsga (---.---.---.150) 27 août 19:05
    lsga

    J’aime bien l’article globalement, il a l’intérêt de se centrer sur ce qui est important : le partage du pouvoir. (ça nous change des questions keynésiennes de partage des richesses...). L’approche scientifique est cruciale aussi.
     
    « le tirage au sort en politique est un instrument de mesure scientifique de l’état de la société par prélèvement aléatoire d’un échantillon représentatif de citoyens. »
    Qu’est-ce qu’un échantillon représentatif ? Voilà un débat qui n’est plus scientifique, mais épistémologique. Les fameux 1000 cas « national-représentatif » utilisent les catégories professionnelles comme classes de référence. Or, ce n’est pas très efficace, vu le lien qu’il y a entre sondages et résultats des élections.
     
     
    Ensuite, la question se pose aussi de savoir : pour faire quoi ? Que les politiques/commissions/délégués soient élus ou tirés au sort, peu importe si ils ne peuvent pas changer ce qu’on produit, et la manière dont on le produit. Si ce sont uniquement les actionnaires des grandes entreprises qui peuvent trancher ces questions : de toute manière, cela ne sert à rien. C’est donc bien la question de la propriété des moyens de production qui est posée.
     
    Enfin, dernière question : à quelle échelle ? Car certes, faire une petite commission pour le CNRS franco-français : pourquoi pas ? Mais en réalité, dans les autres domaines de la société, aujourd’hui, la production est mondiale. Que les politiques/délégués/commissions soient élus ou tirés au sort, si ils ne peuvent pas agir à une échelle mondiale, mais uniquement locale, cela ne sert à rien.
     

  • lsga (---.---.---.150) 27 août 18:52
    lsga

    L’État monarchiste, avec sa bureaucratie pléthorique et autoritaire, est tout entier au service des possédants. Il a connu de nombreux avatars, à force de réactions et de contre-révolutions (le jacobinisme en est un)
     
    L’État Nation : cette entité totalement artificielle créé très récemment est déjà à bout de souffle. Il est incompatible avec l’économie Capitaliste. En effet, l’économie Capitaliste a toujours besoin d’étendre ses marchés sous peine de voir son taux de profit s’effondrer. L’échelle de l’État Nation ne convient donc plus pour traiter des marchés qui sont d’une étendue géographique beaucoup plus large qu’eux.
     
    Reste l’administration, pris dans son sens le plus large. Celle-ci pourrait en effet, à l’avenir, être au service de la population. Mais pour cela, il faut que ce soit une administration de la production (et non plus des personnes), que cette administration soit à l’échelle de la production (c’est à dire une échelle mondiale), soumise à un contrôle démocratique strict (et donc à une démocratie mondiale). En aucun cas, l’administration étatique, nationale, aussi autoritaire qu’impuissante face aux marchés ne peut servir les intérêts de la population.
     
    Le jacobinisme, c’est fini. Tant mieux.
    Vive « l’État » mondial, qui sera tout, sauf un État.

  • lsga (---.---.---.34) 22 août 22:42
    lsga

    @Morpheus
    à ce sujet, le débat sur la fonction RdRand de Intel est vraiment paradigmatique :

     
    Le hasard : voilà le nouveau nerfs de la guerre. C’est le socle de toute méthode de cryptographie. 
     
    Enfin, malheureusement, la solution linux pour le random a ses propres limites :
  • lsga (---.---.---.34) 22 août 22:33
    lsga

    @smilodon
    il y a 20 ans, tu avais 38 ans.
    Dans 20 ans, tu auras 78 ans.

     
    Tu n’es pas français : tu es mortel. La France aussi est mortelle, comme toute chose en ce bas monde. 
     



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Le FN : le parti le plus impopulaire de France
  2. Les ordinateurs ne comprennent rien




Palmarès