Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

lsga

lsga

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 14/04/2012
  • Modérateur depuis le 28/05/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 8 12534 1753
1 mois 0 121 0
5 jours 0 20 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 965 528 437
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique











Derniers commentaires

  • lsga (---.---.---.42) 30 mai 20:51
    lsga

    @Jo.Di
    Ouh... Le bobo mariniste montre les dents et cherche à faire croire qu’il est d’extrême droite...
    Allons allons Jo.Di : ton parti est pour le mariage gay, d’ailleurs, son chef de file est gay, et le lobby gay est très présent au FN. 

  • lsga (---.---.---.42) 30 mai 20:48
    lsga

    @Jo.Di
    Un des trucs bien dans le métissage, c’est que ça évite d’être pollués par les sous-doués dans ton genre dont la mère est aussi la soeur.


    «  Plus magistrale encore est la critique que Fourrier fait du tour donné par la bourgeoisie aux relations sexuelles et de la position de la femme dans la société bourgeoise. Il est le premier à énoncer que, dans une société donnée, le degré d’émancipation de la femme est la mesure naturelle de l’émancipation générale. » 

  • lsga (---.---.---.42) 30 mai 20:39
    lsga

    @Jo.Di


    Karl Marx contre la mondialisation, contre le libre échange, pour la nation ? N’importe quoi...
    « Mais en général, de nos jours, le système protecteur est conservateur, tandis que le système du libre-échange est destructeur. Il dissout les anciennes nationalités et pousse à l’extrême l’antagonisme entre la bourgeoisie et le prolétariat. En un mot, le système de la liberté commerciale hâte la révolution sociale. C’est dans ce sens révolutionnaire, Messieurs, que je vote en faveur du libre-échange. »
    Karl Marx, Discours sur le libre échange« 

     »Par l’exploitation du marché mondial, la bourgeoisie donne un caractère cosmopolite à la production et à la consommation de tous les pays. Au grand désespoir des réactionnaires, elle a enlevé à l’industrie sa base nationale. Les vieilles industries nationales ont été détruites et le sont encore chaque jour. Elles sont supplantées par de nouvelles industries, dont l’adoption devient une question de vie ou de mort pour toutes les nations civilisées, industries qui n’emploient plus des matières premières indigènes, mais des matières premières venues des régions les plus lointaines, et dont les produits se consomment non seulement dans le pays même, mais dans toutes les parties du globe. A la place des anciens besoins, satisfaits par les produits nationaux, naissent des besoins nouveaux, réclamant pour leur satisfaction les produits des contrées et des climats les plus lointains. A la place de l’ancien isolement des provinces et des nations se suffisant à elles-mêmes, se développent des relations universelles, une interdépendance universelle des nations. Et ce qui est vrai de la production matérielle ne l’est pas moins des productions de l’esprit Les oeuvres intellectuelles d’une nation deviennent la propriété commune de toutes. L’étroitesse et l’exclusivisme nationaux deviennent de jour en jour plus impossibles et de la multiplicité des littératures nationales et locales naît une littérature universelle."
  • lsga (---.---.---.42) 30 mai 20:35
    lsga

    @Jo.Di
    Le pgonon des juifs ? tu parles du pognon sionniste qui finance le FN, c’est ça ?







Palmarès



Agoravox.tv