• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Lucadeparis

Lucadeparis

Quelques agoravoxiens préférés :
http://www.agoravox.fr/auteur/luc-laurent-salvador
http://www.agoravox.fr/auteur/electric-tof
http://www.agoravox.fr/auteur/lea-andersteen
http://www.agoravox.fr/auteur/vani-shert
http://www.agoravox.fr/auteur/ceri
 
Quelques agoravoxiens anti-préférés, appariteurs ou autres :
http://www.agoravox.tv/auteur/pierre-bernard
http://www.agoravox.fr/auteur/mmarvinbear
 
 
 
Améliorations à apporter sur Agoravox :
- Voir plus de cinq messages de participant par page
- Une option pour ajouter des auteurs en favoris (une valorisation des auteurs qui auraient automatiquement une bonne place en première page)
 
Né le 30 août 1970 à l'ouest de Paris, je m'intéresse aux sciences puis à la littérature et commence à écrire de la fiction à quatorze ans. En février 1986, je commence la photographie. En juillet 1987, je commence mon système philosophique encyclopédique. En 1992, je commence l'anthologie littéraire, et en 2001, après avoir assisté à la totalité du procès Beljanski, je décide de rédiger des informations collectées sur des versions mensongères que diverses puissances tentent d'imposer au public.
Je contribue à Wikipedia depuis le 5 décembre 2007, luttant contre la censure.
J'ai été Incité à participer ici par un autre contributeur, Luc-Laurent Salvador.

Tableau de bord

  • Premier article le 05/04/2011
  • Modérateur depuis le 20/05/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 17 307 579
1 mois 0 1 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 66 58 8
1 mois 1 1 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • Lucadeparis Lucadeparis 1er décembre 2016 00:43

    @zygzornifle

    Les 500 signatures, c’est uniquement pour l’élection présidentielle. Il y a des dizaines de milliers d’autres élections en France (36.000 municipales, 577 législatives, les régionales, européennes, etc.). Et même les 500 signatures, on peut les obtenir. Le candidat démocrate de la présidentielle est le plus problématique à désigner, car il est unique. Le tirage au sort ne me semble pas bonne solution dans ce cas. Selon moi, il faudrait une vedette assez âgée et assez sage qui n’a plus de carrière à faire, et qui s’engage à appliquer les votes des adhérents. Ca serait quelqu’un du genre de Pierre Rabhi.

  • Lucadeparis Lucadeparis 1er décembre 2016 00:39

    @hervepasgrave

    Le « réelle » entre parenthèses, c’est parce que la novlangue depuis deux siècles a fait appeler « démocratie » son contraire, c’est-à-dire l’aristocratie élective actuelle. Il est probable que les gens seront plus motivés lorsque leur frigo sera vide, si l’oligarchie va trop loin contre le confort égoïste de trop de personnes, mais il faut déjà s’organiser entre personnes motivées pour que les bonnes solutions soient prêtes.

  • Lucadeparis Lucadeparis 1er décembre 2016 00:32

    @beo111
    Que serait une action collective qui ne s’appuierait pas sur la responsabilité individuelle de chacun ?

    Ce que je dirais de ton échange mis en lien, c’est qu’une des raisons des échecs de Démocratie Réelle est de ne pas avoir créé une entité collective, une association qui aurait été propriétaire du nom de domaine. Il est paradoxal d’être démocrate et de ne pas savoir former une société, laisser un seul être propriétaire de ce qui doit être la propriété de tous. Tu y écris que « la question du comment on va appliquer les décisions est complètement absente » de l’« idée de « test de fonctionnement démocratique » ». C’est une question intéressante qui concerne le pouvoir exécutif. Les exécutants pourront informer les législateurs de la difficulté, du coût ou de l’impossibilité de réaliser une décision. En démocratie, les citoyens ne seront pas des irresponsables infantilisés (l’enfant étant étymologiquement celui qui ne parle pas, cas des citoyen actuels...). Je pense que l’action politique démocratique sera plus réaliste que l’actuelle des politiciens bonimenteurs qui promettent pour leur carrière « que l’on va raser gratis » demain, car ils dépensent le budget des autres, et donc peuvent créer des déficits, que ne feraient pas les citoyens qui dépensent leur propre budget. Tu en conclus que « C’est d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle beaucoup de gens laissent un peu tomber en ce moment la notion de démocratie, pour se focaliser sur celle plus consensuelle et réaliste de souveraineté populaire ». La démocratie, réelle tant qu’étymologiquement, est la souveraineté de la population. Je ne comprends donc pas la différence, sauf si tu as une autre définition de la démocratie.

  • Lucadeparis Lucadeparis 30 novembre 2016 15:13

    @Fifi Brind_acier
    Comme bizarrement, les thèmes de beaucoup de commentaires étaient plus pertinents pour un autre article, « Pourquoi les démocrates (réels) doivent se présenter aux élections actuelles », que je n’avais pas encore publié ici (mais commencé il y a deux ans et demi), je l’ai publié en urgence ici :


  • Lucadeparis Lucadeparis 30 novembre 2016 12:19

    @Ar zen
    « Gagner les élections dans le système électif actuel » n’est pas la première étape : il y en a nécessairement beaucoup avant : se rassembler, s’organiser, faire un site internet efficient, constituer le programme par les votes.
    Même avoir 5% de résultat aux élections serait une étape importante, influençant les discours et les actes des politiciens dominants.
    Se présenter aux élections, je l’ai déjà fait avec le Rassemblement pour l’Initiative Citoyenne, et avec Démocratie Réelle, avec tous les défauts que je voyais dans ces deux organisations et qui expliquent leurs échecs.
    Oui, il faut fonder un parti, mais au fonctionnement démocratique, contrairement aux autres.
    Si, j’affirme que ce passage est nécessaire.

    Le problème de l’UPR, comme je l’ai déjà écrit, c’est que c’est un parti monarchique, avec une seule personne qui fait le programme et qui décide.
    Y a-t-il des RIP dans l’UPR ?
    Que François Asselineau donne d’abord le pouvoir à ses adhérents, ce que j’appelle la démonstration démocratique.