• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Lucky

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Lucky 21 janvier 2008 00:16

    Supprimer la pub et créer de nouvelles taxes sans connaître le cahier des charges imposé à la télé publique en matière de production et de programme est aussi "intelligent" que de préconiser de faire des heures supplémentaires pour gagner plus quand il n’y a pas de croissance économique. Et d’ailleurs pourquoi vouloir revenir à une télévision d’Etat "Peyrefitte" où la liberté d’expression serait conditionnée par le bon vouloir du pouvoir politique, qu’il soit de droite ou de gauche, à travers le niveau de dotation budgétaire. Si l’on veut une télévision publique de qualité, pourquoi ne pas supprimer la redevance et en faire une chaîne à péage. Si la qualité paie, le consommateur pourra exercer un vrai choix : voir du foot sur cAnal +, se divertir (décérébrer ?) sur TF1 ou se distraire intelligemment sur les chaînes publiques (je blague, car je ne vois pas comment une chaîne publique ayant moins de moyens financiers que les autres pourraient produire ne serait ce que 4 heures d’émissions quotidiennes en propre).

    Au fait j’ai noté que -toutes chaînes confondues- les présentateurs prennent des congés systématiquement pendant toutes les périodes scolaires tout en critiquant à longueur d’année les fonctionnaires.

    La télévision publique renvoie à des modèles dépassés -télévision chinoise, russe ou française des années 60/80-. La publicité est envahissante : le téléspectateur est en principe un adulte : il change de chaîne ou arrête sa télévision. La chute de l’audimat sera la sanction : aux chaînes d’en tirer les conséquences en réduisant le temps de pub ou en améliorant la qualité des programmes. De toute façon en dernier ressort le consommateur de télé doit être le payeur direct (péage) ou indirect (en acceptant la publicité). Pour le reste, c’est de l’idéologie politique (à droite et à gauche), le but non avoué étant le contrôle d’une ou plusieurs chaînes par le parti au pouvoir.

    Dernière remarque : on nous présente cette réforme comme acquise. J’espère qu’un débat parlementaire avec vote aura lieu pour qu’on puisse connaître l’avis de chaque député sur ce sujet. J’engage d’ailleurs les français à demander à leur député d’indiquer leur position.S’ils ne veulent pas se mouiller, qu’ils soumettent le projet de réforme à un référendum.







Palmarès