• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

M. Cartier

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 7 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • M. Cartier 23 décembre 2007 11:35

    Evitons de parler de Lucie Aubrac, c’est le meilleur service à lui rendre... Et idem pour Raymond, son mari, Hardy et quelques autres.



  • M. Cartier 23 décembre 2007 11:25

    Je ne suis pas toujours en accord avec les propos de M. Bilger, mais aujourd’hui je souscris entièrement à sa dénonciation (au delà de la personne de Guy Bedos d’ailleurs) de l’usage d’expressions emphatiques et ridicules par des artistes ou des intellectuels qui ne risquent pas grand’chose, pour ne pas dire rien... Il est amusant entre parenthèses de voir le prétendu résistant Bedos faire connaître à tous qu’il a été sollicité par Nicolas Sarkozy et s’en rengorger...



  • M. Cartier 16 décembre 2007 20:36

    Les sophismes que vous développez conduisent à rendre Mme Erignac coupable de ce qui arrive à l’assassin de son mari...



  • M. Cartier 16 décembre 2007 18:32

    « Plus étonnante est la réaction de la famille Erignac », dites-vous fort pertinnement me semble-t-il. On comprend mal effectivement l’émotion de Mme Erignac dont le mari n’a jamais reçu que trois balles dans la tête, un soir de février 98 alors qu’il se rendait au théâtre en compagnie de son épouse...



  • M. Cartier 16 décembre 2007 18:19

    Du bon usage d’Agoravox, de Rue 89 et de quelques autres sites...

    En servant de défouloir à quelques esprits fanatiques et arriérés (voir ci-dessus) que ni les témoignages, ni les aveux, ni les preuves matérielles (si on leur en fournissait) n’ébranleraient puique leur conviction quant à l’innocence du « Patrick Dills de Cargèse », du « Dreyfus Corse » est de l’ordre de la FOI, et non de la raison, ces sites jouent un rôle thérapeutique essentiel : ils détournent la majorité de ces êtres en état de « souffrance mentale » (je n’emploierai pas le mot de « folie » qui conviendrait mieux dans un souci d’apaisement...) d’actes délictueux qu’ils seraient susceptibles de commettre.







Palmarès