• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Macondo

Macondo

Indépendant, contemplatif, décroissant dans la joie, un art des choix ...

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 41 0
1 mois 0 10 0
5 jours 0 5 0

Derniers commentaires



  • Macondo Macondo 20 août 18:03

    @ Crédit Mutuel : Ca faisait une paye ! Ca farte ? J’ai vu ton nom apparaître dans une phrase et puis soudain, le mot « intelligence » juste à côté ?!? De prime abord tombé sur mon séant, je me suis souvenu qu’effectivement, un beau matin de décembre alors que j’étais sur le point d’émettre plusieurs remontrances sur la manière dont était pratiquée la sodomie mutualiste financiarisée, le brillant chef d’agence derrière son écran eut cette tirade mémorable : « Monsieur, si vous n’êtes pas content, il faut aller à la Poste ! ». Ca fait dix ans que le compte pro à migré, je suis passé de 53 à 5 euros de cotisation mensuelle, sans la moindre incidence. Un phare dans la nuit, le type ! Alors longue vie au Crédit Mutuel, non je déconne bien sûr, j’ai même rarement déconné autant ...



  • Macondo Macondo 20 août 17:42

    Merci d’avoir ré-aborder l’inénarrable et sulfureux « Jouir sans entrave ». Ca a eu tant de sens à l’époque que c’en est devenu - par simple conséquence directe - d’une indécence absolue aujourd’hui, renvoyant à titre d’exemple vers quelques décérébrés fameux : le mondain chassant les grands fauves en porsche kayak, le couple de prolos en usine chacun dans une équipe distincte se croisant le vendredi pour les courses qui fait creuser sa piscine. Les islamomachins restent des nains face au pouvoir de nuisance d’une masse docile endoctrinée depuis un demi-siècle par le duo le plus mortifère « spectacle permanent toutes destinations & achats à crédit à toute heure » ...



  • Macondo Macondo 20 août 16:53

    @Pauline : Merci d’autant plus alors, d’être repassée par cette mangrove. Sur l’aigreur sulfurique des esprits chafouins, je vous félicite de prendre ça avec détachement, ce n’est rien d’autre en effet qu’un éclairage brillant sur l’état des capacités coopératives contemporaines du monde libre en réseau à l’aube du troisième millénaire, réseau dirigé péremptoirement à coups de clavier contondant par quelques Tristus 2.0 probablement farcis d’escarres, tant la position assise les favorise. Restez rare, mais repassez de temps en temps (avec des mistral gagnant dans les poches) ...





  • Macondo Macondo 18 août 08:42

    @ l’Auteure, merci pour cette bise rafraîchissante sur des peaux bien tannées ne rebondissant plus. Bravo pour la micro-synthèse (forcément biaisée, un peu) de cette époque « encyclopédique » dont je tire chaque matin dès l’apparition de l’étoile, un espèce de bonheur immense pour seulement, en avoir été. Un reproche, c’était trop court. Quant à la désormais célèbre : « Résister n’a pas de prix, mais je paie ma relative liberté très cher (je vis sans filet) ! », si elle aussi, est libre de droit, j’en ferais volontiers un pied de page gras souligné taille seize. Longue vie, à celles et ceux, qui continuent à débrancher des prises ...

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès