• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Mahamat Seid Abazène Seid

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 20/10/2011
  • Modérateur depuis le 11/11/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 41 118
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique







Derniers commentaires


  • Mahamat Seid Abazène Seid 22 février 2016 07:14

    @Martha

    Voilà qui est très bien dit. La république vendue, l’armée mercenarisee, la diplomatie ridiculisée telle est l’image de la France transformée en vassale d’une puissance devenue folle.


  • Mahamat Seid Abazène Seid 21 février 2016 17:22

    A-t-on besoin de ce folklore pour barrer la route à un candidat légalement exclu ? Sarkozy, après sa bonne défaite est renvoyé au conseil constitutionnel à vie et donc, tout logiquement, comme les idoles du panthéon, inéligible les fonction de président de là République et de membre du conseil constitutionnel étant incompatibles. Or Sarkozy ne peut se soustraire à sa nomination momifiante...sauf, bien sûr, si la cour de cassation le condamnait pour crime contre l’humanité en Libye. Ce qui, bien entendu, l’exclut davantage de la compétition présidentielle que, de toutes les manières, il ne mérite pas.


  • Mahamat Seid Abazène Seid 13 juin 2013 10:44

    La réponse à la question de savoir si on peut aller contre la volonté de son peuple dépend de ce que l’on entend par le mot peuple et dans quelle circonstance. Les peuples, pour les dirigeants occidentaux, surtout français, n’existent pas. Les peuples ce sont les états ; je dis bien les états pas les Etats...qu’elle distingue des régimes ; je ne sais si pas elle distingue aussi les régimes des gouvernements.

    Si donc on voit ce peuple devant ou à travers une dame-jeanne, bien évidement, on peut aller contre sa volonté puisque celui qui voit n’a pas de volonté lui même. Mais pour des gens lucides, je ne vois pas comment ils peuvent soutenir contre un peuple ceux-là mêmes qu’ils combattent ailleurs comme étant contre la nature humaine. Ce qui veut dire autrement ( je ne suis malheureusement pas si doué en mathématique pour proposer une équation), que ceux-là qui parlent au nom des peuples en empeêchant les peuples eux-mêmes de se prononcer sur ce pour quoi ils les défendent, pensent à un peuple dans une dame-jeanne...et là vrament il faut se rapprocher de Johnny Walker pour bien le comprendre.

    Mahamat Seid Abazène Seid


  • Mahamat Seid Abazène Seid 11 juin 2013 12:21

    Excuses-moi, Frida, mais Israël n’explique pas tout. Le Coran s’exprime en arabe et c’est aux arabes de l’interpréter ou le comprendre. Ensuite, il s’exprime (le Coran) dans un langage assez claire pour être bien compris des dirigeants arabes : « si deux groupes de croyants s’entretuaient, conciliez-les ; si l’un persiste à agresser l’autre, combattez l’agresseur jusqu’à ce qu’il en revienne à la prescription de Dieu ; s’il le fait conciliez les par équité ; Dieu aime ceux qui sont équitables ». Quand les dirigeants monde musulman (si différents du monde musulman), et pas seulement le monde arabe, s’étaient réunis à la Mekke au cours des dix derniers jours sacrés du Ramadan dans la cité sacrée pour décider d’exclure la Syrie de l’organisation, il n’y avait pas entre eux un seul israélien ou alors ce sont eux-mêmes les israéliens. Il ne revenait en tout cas pas à Israël de leur dire de lire ce verset assez clair qu’il leur suffit seulement lire. Ils n’auraient jamais voulu le lire comme dans le conflit Iran-Irak où tous juraient que l’Iran était le fautif.

    Quel intérêt aurait Israël à traiter de bonne foi avec des gens qui se s’entredéchirent comme des loups enragés et affamés devant une maigre proie ? Des gens si pauvres d’esprit qu’une leçon ne leur a jamais servi de référence ? Après l’Irak, l’Afghanistan, la Libye, je me demande ce qui a pu leur faire comprendre que ce sera autrement avec la Syrie ?

    Israël ne peut logiquement se reprocher d’avoir des cheikhs qui disent, à sa place, que les chiites sont plus mécréants que les juifs et les chrétiens. Bien au contraire, il saura bien interpréter qu’après avoir fini avec ces chiites, ce cheikh s’en prendra aux juifs et aux chrétiens. Et en toute logique, Israël n’aurait eu aucun tort à vouloir voir ces arabes s’entretuer le temps qu’il se prépare à se débarrasser du vainqueur. Ce qui choque le plus dans cette situation, à mon sens, c n’est pas l’attitude d’Israël ni le profit qu’il aurait eu de cette tragédie « enférique » appelée le printemps arabe ; ce qui me choque moi c’est la pression exercée sur le Hamas pour prendre parti dans la guerre de Syrie.
    Mahamat Seid


  • Mahamat Seid Abazène Seid 11 juin 2013 11:34

    Elle va si bien la Libye, Frida, tellement bien que chaque jour elle se fait quelques morts, chaque jours les libyens se demandent que sera demain. C’est cela le bien de BHL. Parce que lui-même il ’est pas bien et pour bien arranger son image, il ne peut pas dire que la Libye va mal.
    Mais tu n’es pas méchante toi. En quoi l’es-tu ?
    Mahamat Seid







Palmarès