• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Manesco

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Manesco 7 août 2008 08:11

    C’est quoi cette article ? biensur c’est choquant pour certains, mais c’est justement le monde qui nous entoure, les personnes matérielles a en devenir malade, le bouquin montre qu’ils n’arrivent plus à se différencier entre eux, et bateman vit de cette maniere egalement mais veux en sortir, en tuant dans sa tete ceux qui l’entoure, avec rage et démesure, car le soulagement n’a rien de propre, ou de classe, me dites pas que ça vous est jamais arrivé d’avoir envi de trancher la gorge d’une fille agaçante a mourir, ou d’étouffer votre patron avec un oreiller, on a tous du mal en nous, meme les cul bénis, et il suffit d"un rien pour le réveiller, que ce soit en vrai, ou dans sa tete, et c’est ça qui est intéressant dans le film, le visage balafré de notre belle société, la dépersonnalisation, le clone matériel, l’impossibilité à ressentir une émotion, à savoir qui l’on est, biensur on se met plein de belles phrases pleine de motivation dans la tete, mais à quoi bon ? on essaye juste d’écarter le plus possible le chemin qui sépare l’innocence de la folie, l’amour de la haine, on se voile la face, perso c’est ce que je pense car j’ai vraiment apprecié le film et le bouquin, et ça a rien a voir avec les scene de violence, jen ai vu des bien pires, avec des scénarios bien plus pourris, j’ai cette impression de dépersonnalisation autour de moi, de ce manque d’émotion, du fait de ne plus savoir si on est énervé, triste, heureux, et le fait de ne plus savoir mettre ces mots sur les bonnes émotions, en tout cas, certains ont été choqués par la violence, mais c’est pas un concert d’andré rieu, si tu veux des violons et des jolies fins, lis oui-oui ou babar, bret easton ellis c’est pas de la littérature pour enfants, et c’est surement pas le genre de bouquin qu’on sort dans le métro en bouffant un sandwich, c’est comme fumer un joint dans ses chiottes en toute sécurité :) c’est sur, ça va pas plaire à certains faiblard, mais on vous en veux pas, ça fais de nous une minorité qui pense, il faut faire le tour de ces bouquins, les lois de l’attraction j’ai adoré, le début est troublant, la fin encore plus, mais le contenu est excellent, glamorama c’est génial, et ça fait reflechir, ça fait écrire ce genre d’article, un bouquin de bret easton ellis, c’est un peu comme regarder irreversible, ou le dernier clip de "justice", ça met une baffe, mais t’attend quoi pour te relever ?







Palmarès



Agoravox.tv