Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Manuel Atreide

Manuel Atreide

  • Journaliste
  • Geek.
  • Curieux.

Tableau de bord

  • Premier article le 28/11/2006
  • Modérateur depuis le 12/12/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 62 470 1681
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 2677 1418 1259
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0












Derniers commentaires

  • Par Manuel Atreide (---.---.---.71) 3 juillet 2011 14:02
    Manuel Atreide

    @ anty

    cela enlève quoi à un enfant adopté ? Une vie dans une famille aimante ? Une éducation faite par deux adultes qui ont beaucoup pensé à leur manière de faire avant d’avoir cet enfant ? Un soutien sans faille dans le déroulement de sa vie personnelle ?

    Non, honnêtement, dites moi ce que cela enlève à l’enfant ...

    Manuel

  • Par Manuel Atreide (---.---.---.71) 3 juillet 2011 11:28
    Manuel Atreide

    @ juluch

    Le bon sens ... drôle de nature que voila, le bon sens fait faire tellement de conneries qui se révèlent tout sauf naturelles. Je préfère votre cri qui me semble plus vrai, plus cohérent : vous êtes « Farouchement contre ! ». Vous ne savez pas expliquer pourquoi mais au moins c’est clair.

    Je trouve assez inquiétant que vous puissiez déclarer qu’une minorité ne peut « imposer » ses moeurs et ses exigences : une démocratie n’est pas la tyrannie de la majorité, nous avons des lois qui protègent les minorités et ces lois commencent par le premier article de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen. Il ne s’agit pas d’imposer des moeurs ou des exigences, il s’agit de dire que les gens vivent comme ils le souhaitent. Et si deux hommes ou deux femmes se marient et adoptent des enfants pour les élever convenablement, je ne vois pas ce que cela vous enlève et à vrai dire, en quoi cela vous concerne. A moins bien sûr que vous le vouliez aller « contrôler les braguettes ». Dans ce cas, méfiez vous, on pourrait aussi « contrôler » la vôtre !

    Ah oui, petit rappel : le mariage se fait entre deux humains consentants : l’absence de consentement est un motif de nullité du mariage, on ne peut obliger personne à en contracter un au bout d’un fusil.

    C’est pour cela, entre autres, que l’homosexualité n’est pas au même plan que la zoophilie et la pédophilie : un enfant ne peut pas, n’est pas en capacité de donner son consentement à une relation sexuelle. C’est donc un viol, une forme aggravée car elle touche un être en construction dans un acte qui ne se soucie en aucun cas de lui.

    Vous remballerez donc vos comparaisons boueuses et insultantes.

    Manuel

  • Par Manuel Atreide (---.---.---.71) 3 juillet 2011 04:00
    Manuel Atreide

    @ juluch

    Contre quelle nature le mariage homo est-il ? En quoi le mariage est-il naturel ? Les animaux ne se marient pas, ils s’apparient et s’accouplent. Seuls les humains se marient selon des lois qui ne sont pas « naturelles » mais humaines.

     De plus, si vous jugez l’homosexualité et pas seulement le mariage homo « contre-nature », sachez que plusieurs centaines d’espèces animales comptent dans leurs rangs des représentants ayant cette orientation sexuelle.

    Ainsi, quelle est donc cette « nature » que l’ouverture du mariage aux couples de même sexe viendrait-elle déranger ?

    Manuel

  • Par Manuel Atreide (---.---.---.71) 3 juillet 2011 03:54
    Manuel Atreide

    @ anty

    de quels droits particuliers parlez vous ?

  • Par Manuel Atreide (---.---.---.71) 3 juillet 2011 03:48
    Manuel Atreide

    @ Georges

    c’est peut être le prochain changement que nous devons entreprendre collectivement : apprendre à vivre dans une société qui a des règles communes mais qui accepte en son sein une diversité de comportements. Avoir des lois et des règles n’imposent pas l’unicité et l’unanimisme, il y a de la place pour tout le monde.

    De plus, les changements peuvent prendre moins de temps que vous ne le pensez. Il y a encore un siècle, nous obligions les gauchers et gauchères à se servir d’une main qui n’était pas la gauche pour écrire. Et puis, la société a changé, et cela n’a pas pris plus d’une génération pour que les gauchers ne soient plus stigmatisés et qu’ils se fondent dans la masse, sans plus renoncer à ce qu’ils sont. Il y avait pourtant, là encore, un jugement d’ordre religieux.

    Nous pouvons donc y arriver, cela ne dépend, en définitive, que de nous. Si nos grands parents et arrières grands parents l’ont fait, nous ne leur ferions pas honneur si nous nous plantions. Non ?

    Manuel Atréide







Palmarès



Agoravox.tv