• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

mapomme

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • mapomme 18 avril 2009 15:00

    Les internautes sont de gros pollueurs !
    Par vianney le dimanche, avril 20 2008,

    Souce : http://www.lardeau.net/les-gouts-et-les-couleurs/index.php?post/2008/04/20/Les-internautes-sont-de-gros-pollueurs

    J’ai été interloqué ces derniers jours par la lecture d’articles sur la consommation énergétique des serveurs informatiques nécessaires au fonctionnement d’internet. Exemples :

    - une recherche sur Google consomme autant d’énergie qu’une heure de lumière dispensée par une ampoule à économie d’énergie !

    - télécharger sur son ordinateur la version électronique de son quotidien préféré consomme autant d’électricité que de faire une lessive  !

    - la consommation énergétique d’Internet en 1 an = celle du transport aérien = 16 fois la consommation électrique de Paris !

    - un personnage du monde virtuel « second life » consomme en moyenne 1.752 KWHs par an. Autant qu’un habitant du Brésil  !

    La consommation électrique nécessaire au fonctionnement de l’internet n’est pas celle de nos ordinateurs. C’est l’énergie utilisée pour recenser, indexer, archiver et rendre disponible l’information partout dans le monde 24h/24. C’est le rôle des data center. Des infrastructures qui hébergent des serveurs, où de puissants ordinateurs stockent et transmettent les données des internautes, et qui sont de grands consommateurs d’énergie.

    Entre 2000 et 2005, leur consommation d’électricité a doublé.

    Gerhard Fettweis, universitaire de Dresde, a indiqué à l’hebdomadaire « WirtschafstWoche » qu’à ce rythme là, dans moins de 25 ans, Internet consommera à lui seul autant d’énergie que toute l’humanité aujourd’hui.

    Avec le développement du haut débit nous sommes de plus en plus gourmands, nous utilisons internet pour téléphoner, regarder des contenus vidéos, stocker nos propres fichiers en ligne (blog, sites, photos..) autant de nouveaux usages qui nécessitent des serveurs toujours plus puissants. Aussi les serveurs font la course aux GHz. Cela a deux conséquences, d’une part plus ces processeurs sont puissants plus ils consomment, mais aussi plus il chauffent, il faut donc les refroidir en conséquence, or, 1kW dépensé par 1 serveur = 1 autre kW dépensé en climatisation pour le refroidir.

    Je me suis demandé quelle était l’énergie nécessaire à la mise à disposition de ce blog. Comme mes autres sites/blogs, il est hébergé par la société 1and1 qui nous indique que ces serveurs utilisent 8 refroidisseurs d’une puissance de 700 kW chacun et sont assistés de 61 climatiseurs de 100 kW (détails sur les serveurs de 1and1).

    Alors, et maintenant  ?

    Compte tenu de l’impact écologique mais aussi (surtout ?) économique de cette consommation électrique, les géants de l’informatique se doivent de trouver des solutions pour réduire la facture de la consommation électrique des serveurs qui est aujourd’hui de 7 milliards de dollards par an !

    Au Cebit, ils ont présenté cette année des solutions visant à réduire la consommation énergétique des data centers :
    - IBM propose 1 nouveau système de refroidissement qui utilise la chaleur produite par les serveurs
    - Microsoft projette la construction de data centers en Sibérie pour mettre à profit le climat froid.

    De plus, pour ce que j’en ai compris, il en est des serveurs comme du reste de l’électroménager, il y a beaucoup de modèles bas de gamme qui sont vendus à des prix bas mais qui consomment énormément. Avec la hausse du prix de l’électricité, les industriels devraient choisir des modèles haut de gamme, plus chers mais qui consomment beaucoup moins d’énergie.

    Si les data centers s’engagent résolument dans une démarche « verte » la consommation pourrait diminuer de moitié d’ici 2020 (au lieu d’augmenter dans les même proportions) selon Gerhard Fettweiss, de l’université de Dresde, en Allemagne

    Visionnez un reportage de 4 minutes au sein d’un datacenter géant, celui d’Interxion qui héberge les serveurs de FAI, de prestataires d’infogérance, d’entreprises... Un dispositif ultrasécurisé, où consommation d’énergie, chaleur et propreté sont des priorités.







Palmarès