• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

mara

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 21 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • mara 21 mars 2009 00:29

    La Princesse de Clèves est un roman, certes, mais qui s’impose déjà, parce qu’il témoigne de tout un temps et de son milieu, ainsi, des mœurs de la France à la fin du règne d’Henri II. Puis, ce style d’écriture, lent, détaillé jusqu’à l’ennui, alors qu’il conte une passion complètement explosive, et ce destin que s’inflige volontairement cette héroïne pour un idéal de conscience personnelle et que l’on subit à petit feu à travers ce Duc de Nemours pour lequel on finit par verser des larmes… Je trouve ce roman génialissime dans sa forme d’expression d’une molle apparence conventionnelle alors que le texte frôle l’impudeur par les sentiments  à la fois de mal être et d’extase qu’il procure à la lecture. Je comprends qu’il ait pu mettre mal à l’aise, même le Président.

    Je me sens moins seule de savoir que d’autres que moi ont lu ce livre et l’ont apprécié



  • mara 21 mars 2009 00:10

    La princesse de Clèves est un roman,certes, mais qui déjà s’impose parce qu’il témoigne de tout un temps et de son milieu, ainsi, des moeurs de la France à la fin du règne d’Henri II. Puis, ce style d’écriture lent, détaillé jusqu’à l’ennui, pour conter une passion complètement explosive, à travers le destin rigide que s’inflige volontairement l’héroïne pour un idéal de conscience personnelle et que l’on subit à petit feu avec ce Duc De Nemours pour lequel on finit par verser des larmes... Un roman génialissime dans sa forme d’expression, d’apparence conventionnelle, alors que le texte frôle l’impudeur par les sentiments de mal être et en même temps d’extase qu’il procure à la lecture. Je comprends qu’il ait pu mettre mal à l’aise, même le Président.

    Je me sens moins seule de savoir que d’autres que moi ont lu ce roman et l’ont apprécié



  • mara 10 décembre 2008 20:16

    L’Etat veut revenir l’époque de l’école du "Lire, écrire, compter" l’accent étant mis sur l’automatisme, le répétitif, pour former les jeunes, certes, à travailler toujours plus... mais surout, pour que la majorité d’entre ces derniers puissent enfin faire à nouveau leur entrée dans la vie active à 16 ans : c’est ma-thé-ma-tique !



  • mara 3 décembre 2008 23:04

    Avoir à son actif vingt leçons de conduite sanctionnées par une auto-école et obtenir le permis ne signifie pas être un conducteur expérimenté, l’expérience de la conduite venant avec les années de pratiques. Et cela personne ne le contredira. Aussi, comment croire que la difficulté croissante à obtenir le permis résiderait dans le soucis de former les jeunes à une meilleure façon de conduire ? Comment ne pas penser que l’enjeu n’est finalement que financier ?
    En outre, je rejoins l’auteur quand il écrit : "Une réforme de fond s’impose et il serait légitime de demander que le candidat soit placé au centre du dispositif..." Je pense également que les auto-écoles, puisqu’elles sont "décisionnaires" de l’aptitude d’un candidat à passer devant un examinateur, devraient avoir leur mot à dire lors de l’examen final, ce qui n’est évidemment pas le cas. D’où cette amertume et ce ressentiment général de se faire extorquer par les auto-écoles et d’être les jouets des examinateurs.




  • mara 23 novembre 2008 21:26

    Ce qui a des répercussions sur le système de l’éducation ce sont les économies faites par le ministère de l’éducation nationale sur le coût d’un enfant scolarisé. Soit suppressions d’enseignants = suppressions de classes = plus d’élèves dans une classe = système de garderie = instruction illusoire = mensonge

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès