• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

marane

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 8 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • marane 22 décembre 2016 21:59

    ABA n’est pas un traitement miraculeux, raison de plus pour le rendre obligatoire, et pour interdire tous les autres, qui n’ont montré aucun resultats probants, et n’autont ainsi pas l’occasion d’en démonter davantage. Il coute cher, tant mieux. Fermons les ,hopitaux psychiatriques de jour, ouvrons des ABAttoirs, partout, éduquons, éduquons, éduquons. La fin de l’âge des dinosaures merite bien ça, vivent les temps nouveaux.



  • marane 11 décembre 2016 23:00

    @Rincevent Les interventions comportementales telles l’ABA c’est tout sauf bref, c’est intensif et long donc très cher. smiley. Quant à preserver une clientèle, celle des autistes n’est guère courue, croyez moi... Non, c’est bien autre chose, c’est dans la tête, le cerveau peut être, faudrait y aller voir...



  • marane 11 décembre 2016 10:59

    Ça marche toujours, l’autisme, la psychanalyse, l’argent, les méthodes comportementales miraculeusement actives qu’un lobby à l’influence occulte empêcherait de prodiguer ses extraordinaires résultats.... Quel roman merveilleux, un vrai feuilleton, encore, encore, la suite, quand le Comte de Monte Cristo abattra-t-il les comploteurs ?



  • marane 27 octobre 2016 14:20

    Le débat me parait un peu stérile : la définition de l’autisme a changé au cours des ans, et différemment selon les pays. Les USA, imité par le quasi reste du monde a pris le parti d’élargir la définition pour y faire entrer un grand nombre de personnes, utilisant pour cela une caractérisation permettant d’agglomérer l’ancien autisme décrit par Kanner, et le syndrome décrit par Asperger, la triade décrite par Lorna Wing, principale actrice de la relance du syndrome d’Asperger dans les années 80.
    En France, pour décrire ces états, on a utilisé une palette de termes : psychose infantile, dysharmonie d’évolution, etc.
    Alors vrai ou faux autisme, ça dépend tout à fait du choix opéré. Car il s’agit d’un choix, d’un choix subjectif, même si il possède une rationalité, choix qui est affaire de conscience, et pas de science, et peut être parfois affaire de majorité d’opinion.
    Alors, je ne doute pas que vous soyez autiste selon DSM (IV ou 5), CIM (10 ou 11), et je ne doute pas non plus que cela pusse parfois vous gêner dans votre vie quotidienne, et pas plus que vous ne puissiez scinder cet autisme-DSM5 de vous-même, et pas davantage que ce diagnostic vous soulage, vous indiquant en particulier que vous n’êtes pas seule dans votre style de personne. En ceci, je ne partage certainement pas la stigmatisation du « communautarisme », qui peut être entraide et soulagement. Las, Hochmann reste français, trop français, et devrait bien s’inspirer de l’usage étranger, et en particulier américain des « communautés ». Et il ne devrait pas manquer de vous entendre sur ce point
    Alors, vrai ou faux autisme ? It’s up to you....
    Sauf que, pour le coup, on finit par oublier les autres autistes moins bien lotis peut être, qui ne parle pas, sont traversés par les stéréotypies, les troubles du comportement, l’automutilation, les transports d’angoisse constants, qui crient, se reconnaissent au premier coup d’oeil, ne peuvent vivre, s’habiller, manger, se promenee seuls. Cela sont AUSSi des autistes, même s’ils ne peuvent revendiquer la diversité neurologique, et s’en foutent de la neurologie du reste, mais qui sont noyés dans la masse des autistes DSM 5....



  • marane 21 octobre 2014 21:02

    Charabia toi même. Pourquoi prends tu les psy-tout-ce-que-tu-veux pour des nuls et/ou des salauds ?
    Non, ce que je dis très clairement, c’est que je ne veux pas que les associations de parents d’autistes prennent les rênes des dispositifs, et régentent tout à leur goût.. S’occuper des personnes autistes, ce n’est pas créer une science pour montrer que leur parents ne sont responsable de rien. Il suffit de le dire une fois, sans constamment avoir à expier, en pliant le genou devant eux, en faisant de leur science la science, de leur choix le seul choix possible, en leur soumettant la nomination de tous les professionnels, des universitaires, des professeurs de ceci ou de cela, en leur laissant dicter ce qui est bon et ce qui ne l’est pas, qui est digne d’être agréé par la Nation et qui ne l’est pas. Et ceci même si des professionnels, des chercheurs, des hommes politiques se pressent devant leur porte pour assurer leur carrière, leur fs financements ou leurs ambitions.

    L’abord de l’autisme ce n’est pas tout-sauf-de l’esprit, tout-sauf-de-l’affect, tout-sauf-du-psy.
    Un trouble des relations entre personnes, où ces relations entre personnes n’aurait aucune influence, aucun impact, c’est simplement stupide, et n’importe quel parent de n’importe quel enfant, autiste-du-spectre ou pas peut en porter témoignage. Pourquoi tant de parents sont si formidables alors quand l’autisme frappe à leur porte ? Comment se démènent-ils autant ?

    Votre autistologie purifiée, dépsychisée jusqu’à l’os, c’est une calamité aussi grande que la psychanalyse stupide grand teint dont vous vous servez à longueur d’articles, de pages, de livres, de rapport. Laissez là reposer en paix, au moins, sans la ressusciter à chaque fois que vous voulez terroriser le monde.

    Vous voulez terroriser les ministres, et ce n’est pas bien que les ministres soient terrorisés et à plat ventre devant vous. Ça n’a pas porté chance à la bonne mère des Associations de Parents qui s’est fait ramasser à Marseille, en partie pour son attitude tellement lâche. L’actuelle, Ségolène Neuville, devrait y réfléchir politiquement. Vous ne portez pas bonheur aux pleutres qui vous cèdent sans résister.

    Et arrêtez de nous casser le tempérament avec les « bonnes méthodes », vous qui les sélectionnez avec zèle de la marmite américaine qui ne se résume pas à l’ABA canal historique. La première recette américaine, c’est la pluralité, la liberté, avec la preuve (evidence based) comme argument décisif. Ce n’est pas uniquement faire pression sur le Ministre....

    J’ai parlé avec des millier d’enfants, d’adolescents, d’adultes,dans le spectre et hors du spectre, et vous pas. Ce n’est pas à toi de me dire si je suis incompétent ou pas, et ce n’est pas à toi de me dire ce que je dois penser surtout !

    Être parent d’un enfant autiste ou dans le spectre de l’autisme doit être une épreuve bien douloureuse, que je n’ai pas subi. Si je peux facilement comprendre que cette épreuve puisse entraîner des réactions, y compris des réactions violentes, je sais aussi cette épreuve ne donne pas licence de prétendre tout savoir et tout régenter sur la question, d’ostraciser tel qui ne plaît pas, d’indiquer où est le vrai et le faux, ni de faire trembler les ministres.....

    Est-ce clair, cher ami ?







Palmarès