• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Marc André

Marc André

Observateur amusé des mouvements d’opinions lisibles sur internet depuis de longues années.

Tableau de bord

  • Premier article le 21/06/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 1 7
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires


  • Marc André Marc André 22 juin 2007 11:03

    Si la présidente du FDI voulait la place de la CND, alors tous les travaux du FDI sont de la poudre aux yeux.

    Je ne suis pas d’accord.

    D’une part, si (et seulement si) la présidente du FDI souhaitait ce poste, cela n’enlève rien au travail que le FDI dans son ensemble et elle particulièrement ont pu fournir auparavant. Faire une erreur un jour n’efface pas ce qui a été fait les jours précédents et dans une structure comme le FDI la présidente n’est pas la structure (la preuve si demain elle s’en va, le FDI vivra, selon moi).

    D’autre part,le FDI a pris position contre la CND et pas qu’un peu (http://foruminternet.org/activites_evenements/lire.phtml?id=154). Si la présidente s’est opposé à une telle prise de position car elle souhaité le poste à la CND, cela n’a pas marché (et cela démontrerait que le FDI ce n’est pas sa présidente). Dans le cas contraire, il faudra m’expliquer pourquoi elle a fait cela : taper sur là où elle souhaitait aller.

    Dans tous les cas, il me semble que cela tempère les propos d’ODEBI et les votres. C’est d’ailleurs un point qui aurait du être signalé dans l’article (mea culpa).

    Concernant vos autres remarques, qu’il y ait eu des politiques tentant de limiter la casse pendant la DADVSI et qu’il n’y soient pas parvenus ne change rien au fait que si le projet avait été préparé au FDI, il n’aurait pas été ce qu’il était quand il a été présenté en urgence le 22 décembre 2005, j’en suis convaincu.

    Le CSPLA où il a été préparé est une structure verrouillée et qui a été critiqué par de nombreux acteurs car son fonctionnement empêche l’expression des minorités (qui dans la vraie vie sont souvent la majorité : internautes, consommateurs). Tout le contraire du vie : structure ouverte à toute association et où le réglement intérieur prévoit qu’il est toujours possible d’annexer un avis minoritaire à un document produit par le FDI.

    Je continue donc de penser qu’on ne peut que souhaiter que les troubles intestins du FDI trouve une voie libératrice et que le nouveau gouvernement choissise demain de passer par le FDI quant aux projets de lois et de décrets relatif aux usages d’internet. Ce serait en tout cas une avancée majeure pour moi.







Palmarès