• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

marcantoine

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 9 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • marcantoine 12 février 2008 13:17

    Comme d’hab : Y’a les pour, et les contre Bayrou. Personne ne parle du bien-fondé d’un tel article. Parti pris... n’est plus à prendre ?

    On a compris : Bayrou est un menteur, un méchant, il faut l’éradiquer... blablabla. Pourquoi pas ?

    Mais je note une fausse note : aucun signalement du fait qu’il soutient cette personne parce qu’elle (Je lis la lettre) l’aurait convaincu qu’elle souhaite une autre manière de faire de la politique dans une municipalité (l’ouverture, le changement... et tout le tintouin... et alors : si Bayrou s’est laissé embobiné c’est son blème). Selon vous quand une personne vous convainc qu’elle a une vision à peu près égale à la vôtre vous ne DEVEZ pas la soutenir parce que sinon des gens (comme vous) vont penser que c’est de la collusion avec les grands patrons ? Etrange réflexion que la vôtre : Vous comparez une lettre de soutien à une collusion. J’aimerais donc connaître la contrepartie de cette simple lettre (toujours selon vous). Et savoir en quoi est-ce comparable au détournement médiatique quasi-Total à des fins politiques ? Parce que c’est tout de même par ça que vous commencez votre article.

    Jusqu’à preuve du contraire Dassault est un UMPiste-ami-soutien de Sarkozy. C’est pas une lettre de soutien écrite à une personne de sa liste qui va faire de lui un allié de Bayrou. Est-ce à dire que vous êtes personnellement prêt à lâcher un ami pour un "nouveau" qui a écrit une lettre de soutien à l’un de vos collaborateur ? J’imagine que non.

    Votre vision des choses est brouillée par le fait que vous cherchez à flinguer du modem (ça se sent assez bien :D , pourquoi pas après tout, mais explorez donc toutes les possibilités : une vraie démonstration). Vous n’avez qu’une version, une théorie... une roue à votre carrosse. C’est bancal.

    Je souhaite des articles qui m’en apprennent un peu plus sur qui fait Quoi et Comment en politique. Le reste c’est du vent journalistique.



  • marcantoine 1er février 2008 15:45

    Je pense qu’à l’heure qu’il est cet enseignant connaît son droit.

    Par contre, je ne suis pas sûr que sa hiérarchie lui conseille cette solution. Le simple silence du rectorat en dit long sur leur "soutien". Quand aux syndicats, ils ne se sont tout simplement pas concertés avec le corps enseignant. Et leur passivité aggrave le cas de cet enseignant. Notre société se soucie bien plus de l’Ordre que de la Justice. Or pour faire régner un semblant d’ordre il faut le contentement et la satisfaction... de l’Opinion Publique. Et comme ils ne savent pas ce que l’opinion en pense au final : "la giffle c’est simplement "pas bien" ou c’est "grave" ? Si on lui accorde de bien s’en sortir ils vont être furax, et on va s’en prendre plein la g... ". Ne vous attendez donc pas à ce que ce soit "juste". Ils viennent de lui signifier qu’il devra assumer sa faute et en accepter les conséquences. Seul.

    Moi ce qui m’effraie le plus c’est la médiatisation d’une baffe. Alors que, par exemple, la dernière fois qu’une personne a été poignardée en plein centre ville de Nantes, personne n’en a parlé.

    C’était le 13 janvier. C’est tout de même plus grave. Mais ça doit être trop banal.



  • marcantoine 26 janvier 2008 23:47

    A lire avec nonchalence. Je suis blasé et naturellement flegmatique : Pour que les commentaires restent constructifs :

    Sans animosité aucune (sérieux j’ai rien contre vous) : en quoi ce genre de commentaire est-il constructif ?

    Quand je vous lis je n’apprends rien. Des commentaires comme le vôtre y’en a plein : "Bayrou c’est un con". Ca c’est un avis pas un fait (des preuves de ce que vous avancez ? Il a été votre prof ? C’est votre père ? C’est passé à la télé ?). Peut-être que c’est un con d’ailleurs... Votre avis comme le mien n’intéresse personne. Sauf... s’il est constructif.

    Ce commentaire ne s’adresse pas qu’à vous : certains commentaires sont vraiment nul à chier.

    Si vous souhaitez vous mettre KO avec les pro-Bayrou pur-jus arrêtez les mots, agissez : donnez-vous rendez-vous quelque part et mettez-vous des baffes. Mais foutez-nous la paix. Au moins par respect.

    Merci.



  • marcantoine 26 janvier 2008 23:03

    Quel réglement de compte.

    Nous imputons tous les maux aux idéologies. Alors qu’en fait ces idéologies ont un but en commun : rendre le monde "meilleur", de leur point de vue. Les moyens, le concept, les interdits, la notion de la liberté et du rôle de l’Etat sont différents. C’est ça la liberté.

    Moi je pense -bêtement- que les maux du Monde proviennent des Hommes, de leurs actes et de leur passivité. Et seulement d’eux.

    Je suis en création d’entreprise. Je prends un risque, j’ai mis beaucoup d’argent sur la table, et peut-être ne le reverrais-je jamais. Quand j’entends certains discours, j’ai peur. Quelque part on m’insulte. Parce que je suis "devenu" un capitaliste. Faux. Je me créé mon emploi, et celui de quelques autres. Pendant 3 ans je vais toucher moins de 700 euros par mois. J’ai une fille scolarisée, et ma femme travaille dur pour gagner 700 euros par mois (temps partiel, elle n’arrive pas à trouver mieux). On se plaint pas. Y’a pire. Mes employés ? Plus de 1200 net/mois hors primes. Ils sont tous propriétaires. Des voitures qui fonctionnent, écrans plats... blabla... etc : je n’ai rien de tout ça.

    Mes amis : "putain vous êtes gonflés !", "nous on n’aurait pas osé, se priver, pas prendre de vacances... t’as vu mon iPhone ?".

    Les autres : je sais pas. Mais je pense que c’est un peu dans la même veine.

    Et SI ça marche bien ? Je gagnerais plus, beaucoup plus que tous ces gens. Oui. Mais c’est pas garantie. Alors quand je fais de l’intérim le W-E dans la distri (histoire d’arriver à bouffer) et que j’entends des encartés LCR (ils le revendiquent) parler de ces "Enculés de patrons, tous les mêmes" je suis plus que navré de voir quelle est finalement la base de ce parti. Et même plus : pour moi qui effectue le même boulot qu’eux ça me blesse.

    Alors voilà mon point de vue : Les différents partis (gauche ET droite) surfent sur l’ignorance de leur base (à croire qu’ils l’entretiennent). Aujourd’hui beaucoup d’entre-nous se méprisent, sans se connaître (formidable), sans connaître la réalité du quotidien de chacun. On a tous nos frustrations, c’est humain. Mais il est complètement absurde de s’obstiner à faire croire que ce sont les idéologies qui nous gouvernent, et qui sont finalement le mal de notre société.

    Je ne crois pas aux mouvements anti-bidules, anti-tout. Et réunir plusieurs partis dans un "anti-bidule" à sens unique, ça n’a justement que peu de sens. Un parti "Anti-Capitaliste" ne ferait que diviser encore plus la population. Parce que ceux, comme moi, qu’on a mis dans le lot des "capitalistes" ARBITRAIREMENT (donc des "méchants") commencent vraiment à en avoir marre.

    A quand un parti POUR AVANCER.



  • marcantoine 25 janvier 2008 12:23

    Ce que je vois :

    Je suis désagréablement surpris de voir autant de "commentaires" irrespectueux des personnes, sans arguments (blabla), sans fond, et surtout sans idée sur AV. Vous trouvez ça "constructif" de vous balancer des vannes ? Ce que beaucoup reprochent aux politiques c’est notament cette inaptitude à sortir du bac à sable pour s’occuper des intérêts de la France : Ben lorsqu’on voit ce qui se passe ici on peut dire que finalement la France a un gouvernement à son image.

    Ce que l’on peut imaginer (soyons fous) :

    Le parti du modem est dynamité par "The Allmighty Nicky Sarks", il complote OUVERTEMENT pour l’éradiquer. Bayrou a combien de solution d’après vous ? Trois :

    - soit il accepte de disparaître : et là tout le monde crie au scandale sans lever le petit doigt : les adhérents sont répartis gauche-droite, byebye modem Nic a gagné, mais pas la démocratie ;

    - soit il se bat en ne faisant AUCUN compromis : tout le monde crie "comment il se la pète, il se prend pour un héros ou quoi ?", son parti bouffe de la vache enragée pour finalement disparaître (combien de temps tient un parti de plus de 50 000 adhérents avec très peu d’élus ? tic-tac-tic-tac...)

    -soit il se bat avec des alliés (ump-Ps) : et là tout le monde crie au scandale "il fait des pactes avec le diable !". Etrange : moi je penche pour un démarchage des Elus les moins soumis au "PAP" (puissance au pouvoir) et notament à celles et ceux -intelligents et qui ont un réseau- qui peuvent en VOULOIR à Nic : dont Juppé. C’est un franc-maçon, et croyez-moi ou non, ce milieu commence à avoir peur de Nic. Juppé a "pris pour les autres" *, et son parti lui avait promis une "bonne place" lors de l’élection d’un président UMP, c’était un deal proposé par Chirac (qui disait de lui : "Juppé ? Le Meilleur d’entre-nous", qu’en pense vraiment Sarcks ?). Or Il a été évincé du gouvernement pour son "manque de résultat" aux législatives. Une règle sortie de nulle part pondue exprès pour lui notament : ils savaient qu’il était plus que balloté à Bordeaux. Juppé n’a de l’Ump que la carte, et de Sarcks qu’une belle poupée Voodoo. "Real-politik".

    Je ne suis pas plus de droite que de gauche, ni même un centriste. "Free agent". Par contre avec un peu de recul et quelques "ficelles" on peut trouver bien des hypothèses intéressantes que de simplement crier pour rien (l’agacement est un sentiment vain) : ne pensez-vous pas qu’un homme politique que l’on souhaite exterminer va chercher avant tout à survivre en préservant son parti ET en plaçant ses Pions pour en faire bouffer à ceux d’en face ?

    *Juppé a été le seul à tomber : "tu tombes, mais tu ne dénonces personne, on te propose un deal".

    N.B. : certains détails sont purement fictifs (hem), mais ils pourraient éventuellement avoir été éventés -peut-être- dans "certains" milieux. F. Bayrou a été appoché par des initiés, il a même participé à une soirée d’initiation où il a pu observer et débattre, mais il n’en est pas (déclaration officielle il y a deux ans dans le Point). Il est impossible qu’il ne connaisse pas la situation de Juppé et sa rancoeur. Alain Bauer (conseiller de Nic) est haut-placé chez les f-m (il préside), ce statut lui permet d’épargner son ami Nic. Mais si la situation devient dangereuse pour A. Bauer il préferera sauver sa place plutôt que de continuer à le protéger. François Rebsamen (ancien conseiller politique de Ségo pendant 2007), lui aussi f-m, s’allie lui aussi au modem pour prendre d’assaut la ville de Dijon...

    Etrange : ça commence à faire beaucoup de coïncidences, non ?. Je n’ai pas d’admiration particulière pour Bayrou, mais ça c’est de la vrai manoeuvre de Guerre.







Palmarès