• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Marceau

Marceau

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Marceau Marceau 24 janvier 2008 11:54

    ADN des journaliste, ADN des sociétés et encore plus fort, ADN de l’information. Avez-vous réalisé que cette métaphore induit l’idée de prédestination ?

    Tant que la thérapie génique n’est pas au point, difficile de modifier son ADN.

    Désolé pour Joël de Rosnay et Carlo Revelli, mais cette métaphore m’indispose.

    Ici on parle plutôt de culture, de civilité (et de civilisation) , toutes choses acquises et non inscrites dans l’ADN.

    Ça m’évoque l’autre métaphore courante du "logiciel" des organisations politiques, à moins que nous ne soyons déjà plus représentés que par des ordinateurs, et que les membres dirigeants ne soient plus que les informaticiens chargés de les faire fonctionner.

    Pour moi, AGORAVOX n’est pas un média d’information, mais de commentaires sur l’information, c’est à dire d’opinions, c’est ce qui fait sa valeur ajoutée.

    Le fait que ce site soit de plus en plus plébiscité par les autres médias est que la preuve du vide de ces autres médias, qui dans l’urgence à traiter les dépêches des agences de presse, cherchent désespèrement des opinions à fournir à leurs lecteurs-auditeurs-spectateurs.

    Le seul danger interne à AGORAVOX est de tourner en rond autour de son nombril, en perdant tout intérêt pour des opinions autres que celles de sa petite famille de rédacteurs et modérateurs car s’il n’existe que pour un monde fermé d’acteurs médiatiques, il se ferme à l’intrêt du public dont il a besoin pour son budget publicitaire. Mais cela fait tellement de bien de se sentir entre amis.

    Le ver n’est-il pas déjà dans le fruit, c’est à dire dans le nom même ? A Athènes, l’Agora ne comprenait que les citoyens, c’est à dire l’aristocratie de la société d’alors. Pour les non citoyens, c’était un spectacle.

    Fondation ou Société commerciale, Rédacteurs rétribués ou non, faites comme vous voulez, si le contenu m’intéresse je consulte, sinon je zappe.

     



  • Marceau Marceau 4 septembre 2007 11:03

    Jusqu’où veut-on nous faire régresser dans la haine, la vengeance et le mépris mutuel ?

    Evidement, comme ça, nous serons plus faciles à manipuler.



  • Marceau Marceau 26 juin 2007 15:01

    Le service public, payé par la redevance, devrait être au service de tous et non pas seulement au service de la majorité élue.

    Les radios privées sont le plus souvent les panneaux publicitaires de ceux qui les financent, leur auditoire est la marchandise qu’ils ont à vendre à leurs annonceurs (comme le disait très honnêtement Patrick Le Lay).

    Le service public est là pour donner les moyens financiers de réaliser ce qui n’intéresse pas les annonceurs, ses clients sont les auditeurs, dans leur diversité.

    Sinon, c’est : « une voix, un peuple, un chef »







Palmarès