• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

marcIV

marcIV

-Diplomé d’études superieures comptables et financières
-Auditeur financier
-Passionné d’informatique et de politique

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 21 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • marcIV marcIV 20 février 2009 04:06

    De temps en temps je désepère des commentaires sur agoravox mais heureusement que certains vont dans le bon sens !

    Pour une économie en forme il faut de la consommation ET de l’invetissement, les derniers modèles économiques associent les deux !

    La faiblesse économique structurelle de la France se situe au niveau de l’offre Tout les économistes sérieux le disent, alors que cela soit dur à entendre c’est vrai, que cela soit injuste je peut le comprendre mais c’est comme ça.

    Et qu’à coté de ça certains patrons éxagèrent c’est aussi vrai et c’est facilement compréhensible le PDG distribue les jetons de présence et c’est le conseil d’administration qui fixe la rémunération du PDG tout le monde se tient par la barbichette !

    Il faut assainir le système. Au lieux de cela on créer des anathèmes ! les anti s’agitent le facteur s’énerve !
    Il faut retrousser nos manche et mettre en marche nos méninges sans démagogie.

    Mais par pitié il faut arrêter de raisonner sur les entreprises du CAC 40 plus de la moitié des entreprises n’on même pas d’employés .

    Voir : http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=NATTEF09203

    Un patron s’exploitant lui même quel comble !




  • marcIV marcIV 18 juillet 2008 02:11

    Voici un excellent article (vraiment très bon) qui oublie une chose : le pragmatisme.

    Quand on gouverne il faut avancer là ou on peut avancer.

    Comment réformer le sénat sachant que le sénat doit voter cette réfome qui ne va pas dans ses intérêts ?
    Grâce aux 14 voix des socialistes intéressés par la réforme institutionelle ? C’est une blague !

    En fait sarkozy devrait se tirer une balle dans le pied en comptant sur un soutient d’une gauche plus préoccupée par ses querelles en vue du congrès que par l’intérêt collectif ?

    Rien qu’à regarder la manière dont la gauche accepte le texte actuel et qui lui offre que des avantages, je répète pas un seul inconvénient niet ! nada ! que des avantages ! Et bien je trouve sarko plutôt bien inspiré de ne pas se couper de sa majorité pour des types qui n’en valent vraiment pas la peine.

    Et puis au fil des commentaires on voit apparaitre des anti-démocratiques et des ultra-présidentialisation bref du grand n’importe quoi.

    Pour eux, je veux bien relever un défi : trouvez moi une seule disposition de la réforme dont l’application entrainera un recul a-n-t-i-d-é-m-o-c-r-at-i-q-u-e....


  • marcIV marcIV 18 juillet 2008 01:51

    Voici la demonstration en plusieurs lignes que l’on peut possèder de l’instruction mais une intelligence défaillante ....

    Que je sache la Veme république a apporté à la France une période de prospérité et de stabilité impressionnante, voulez vous que l’on reprenne les carences de la IVeme ? Pourtant elle était bien plus démocratique cette IVeme !

    La prise en compte du fait majoritaire n’est pas antidémocratique ne vous en déplaise ! Elle n’est pas non plus le fait de la constitution mais d’une loi organique. Et oui il ne faut pas tout mélanger !

    Bref aucun élément concrêt ni dans l’article ni dans les commentaires qui pourrait appuyer votre argumentation car ce texte ne comporte que des avançées (parfois très minces c’est vrai mais il n’y a aucun recul démocratique)

    Peut être que la maîtrise partielle de l’ordre du jour dérange un ps vide d’idées ???

    Je ne parlerai même pas de l’analyse qui prétend sans démontrer couper les parlementaires du parti majoritaire .... c’est le dégrés zéro de la finesse politique.

    On nous rejoue le non à l’europe en agitant l’ultraprésidentialisation. Avant c’était sarko facho ça va péter et demain ?


  • marcIV marcIV 12 juin 2008 11:42

    Cher Yann, si vous voulez dire que l’élargissement de influence allemande à l’est couplé avec sa réunification n’à que peu d’impact sur la réalité "Française " je vous rejoins en partie, mais pas complètement.

    Pour preuve regardez l’impact de l’influence allemande sur ces dossiers bien français :

     - Impossible de restructurer AREVA sans l’aval des allemands à cause de siemens.

     Sortie de crise à EADS en imposant aux usines françaises les plus lourds sacrifices alors que les retards qui ont conduit à la crise proviennent des usines allemandes.

     Limitation du CO2 : les mêmes efforts seront imposés aux petits véhicules français qu’aux grosses berlines allemandes.

    Et leurs ambitions (légitimes) ne s’arrêteront pas là.

    S’il fallait comparer la gouvernance politique européenne à celle d’un Etat, on ne pourrait que ­constater que l’Europe s’oriente vers un régime parlementaire plus que présidentiel dans lequel l’Allemagne prend le leadership.

    Le couple franco-allemand vu au départ comme une réconciliation égalitaire s’est peu à peu transformé vers une relation dominant-dominé sous-tendu par un complexe d’infériorité.

    Selon Roland HUREAUX "La France vit, depuis la présidence de Valéry Giscard d’Estaing (1974-1981), dans l’obsession du couple franco-allemand. Elle s’est enfermée dans cette logique qui place sa politique sous influence. Pour leur part, les Allemands n’ignorent rien du complexe d’infériorité qui sous-tend cette obsession et, qui plus est, ils savent en jouer. (…) Une des voies pour recouvrer l’indépendance de la politique française serait précisément de se dégager de ce tête-à-tête exclusif avec l’Allemagne pour mener une politique décomplexée."

    La politique de Sarkozy va de ce point de vue dans le bon sens. Pour le reste je suis tout à fait d’accord avec vous.

     


  • marcIV marcIV 12 juin 2008 01:08

    Ha au fait Kayen je voulais vous dire :

    Pour fixer l’année en cours on prend pour référence la naissance du christ mais cela ne vous oblige pas à aller à la messe le dimanche ni à croire en dieu.

    Evoquer un évenement historique où Hitler intervient n’implique pas l’adhésion au Nazisme.

    Excusez moi du peu mais vos propos sont idiots.







Palmarès