• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Marina MISSIER

Marina MISSIER

Éditrice : LES RECUEILS DU CŒUR
Coordonatrice et responsable des projets HUMANIA

 
 
 
 

Tableau de bord

  • Premier article le 20/02/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 6 13
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires


  • Marina MISSIER Marina MISSIER 20 avril 2012 12:52

    En effet, le vote par Internet n’est actuellement pas possible en France et toutes les personnes concernées par le vote à distance, qu’ils soient handicapés, malades ou simplement victimes des problèmes liés à un age avancé, n’ont pas forcément internet.

    C’est pour cela qu’il me semble que le moyen le moins onnéreux pour la collectivité et le plus aisé à mettre en place rapidement est le vote par correspondance.

    Cette facilité existe déjà pour les français vivants à l’étranger pour les élections législatives. Il ne devrait donc pas y avoir de problème pour étendre cette mesure aux handicapés et pour toutes les élections.


  • Marina MISSIER Marina MISSIER 20 avril 2012 12:17

    Je suis on ne peut plus d’accord avec vous sur tous les points que vous avez évoqué.


  • Marina MISSIER Marina MISSIER 20 avril 2012 10:02

    Monsieur le donneur de leçons,

    Vous qui prétendez être seul au fait de la législation et de son application et même de son interprétation, je vous engage à vous rendre sur le site du ministère de l’intérieur : http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_votre_service/elections/comment_vot er/vote-personnes-handicapees 

    Tout un chacun peut y voir l’interprétation officielle qui est faite de la loi. Car le législateur ayant prévu le vote par procuration pour les personnes empêchées, dans les fait cela se traduit par une obligation, pour les handicapés qui ne peuvent pas se déplacer, d’avoir recours au vote par procuration si elles veulent se voter.

    En conséquence : on leur impose donc un moyen de vote, non seulement non autonome, mais aussi un moyen de vote qui leur dénie le droit au secret du vote.

    En outre, il suffit à n’importe qui de téléphoner à n’importe quelle mairie de France et il lui sera répondu que le seul choix des personnes handicapées qui ne peuvent pas se déplacer pour voter est le vote par procuration. Les mairie de France et les présidents de bureau de vote ne sont pas plus royalistes que le roi et ne s’imposent pas des contraintes autres que celle prévues par le ministère de l’intérieur.

    Par ailleurs, vous qui prétendez si bien maitriser la législation et si bien la comprendre, en tous les cas mieux que moi qui n’y comprends rien selon vous, j’ai du mal à comprendre (mais je suis certainement trop bête pour cela) que vous insistiez à ce point pour que je cite le ministre de l’intérieur qui a écrit qu’il y aurait un trop gros risque de fraude si on accordait aux handicapés, qui ne peuvent pas se déplacer, le droit de voter par correspondance.

    Vous n’êtes pas sans ignorer qu’en matière de droit est considéré comme de la diffamation (au sens juridique et non au sens commun du terme) le fait de mettre nommément et publiquement en cause une personne et cela même si l’on dispose de tous les documents justifiants ses propos.

    Sur ce, je ne me donnerai plus la peine de répondre à vos commentaires, d’une part parce que tout un chacun peut vérifier la véracité de mes propos et d’autre part parce que c’est perte de temps et d’énergie que de discuter avec un Ego comme le vôtre, cela n’apporte rien de constructif.


  • Marina MISSIER Marina MISSIER 20 avril 2012 00:16

    Je vous engage à relire mon article... Il y est bien spécifié que cela concerne les handicapés qui ne peuvent pas se déplacer, alors que votre argumentaire concerne le postulat que la personne pourrait se déplacer si la loi était appliquée dans les bureaux de vote.

    Or, si une personne handicapée ne peut se déplacer pour aller voter, cela ne tient pas forcément à l’accessibilité ou à l’organisation du bureau de vote, mais cela tient le plus souvent à son état physique ou à son état de santé.

    Tous les handicapés n’ont pas forcément la mobilité ou l’état de santé qui leur permette de sortir de chez eux et c’est de ces derniers dont il est question dans mon article.


  • Marina MISSIER Marina MISSIER 18 février 2010 11:46

    Moi, je trouve lamentable qu’un tel article ne serve que d’introduction à une promotion déguisée (voir le second lien sous l’article) en faveur d’un site qui propose des contrats à compte d’auteur pour des livres numériques !!! Et qui s’arroge dans ces contrats dit à compte d’auteur (car le compte d’auteur n’existe pas en France) qui sont en droit français des contrats de louage d’ouvrage, des droits contractuels totalement indécents et, pour certains, contraires aux droits de la propriété intéllectuelle.
    Les soits-disants contrats d’édition, proposés par ailleurs, ne valent guère mieux. Bref ! Je trouve lamentable qu’AGORAVOX cautionne ce genre d’article publicitaire.

    En outre, l’auteur de cet article reprend le travail d’autrui, en citant certes sa source, mais le droit de citation, tel qu’il est défini par le code de la propriété intéllectuel, ne permet pas de citer autant et encore moins sans l’accord expres de l’auteur et sans que celui-ci soit cité nommément..

    Je manque de vocabulaire pour qualifier l’indignation qu’est la mienne de constater qu’AGORAVOX permette qu’un de ses auteurs se serve du travail d’autrui afin d’assurer la promotion d’une activité commerciale.








Palmarès