• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

marine

marine

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 40 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • marine marine 12 juin 2008 21:35

    @ Manchaud

    Pour vivre à peu près la même chose avec mon fils ainé, je comprend tout à fait vos problèmes "éducatifs". C’est effectivement par un dialogue constant avec mon fils que j’ai réussi à m’en sortir à peu près correctement. C’est vrai que cet enfant est épuisant, en demande constante de "nourriture". J’ai parfois l’impression d’être face à un tonneau sans fond.

    Mon fils est en sixième trilingue dans un collège privé. Il n’y a pas eu d’autre solution. Pendant son CM1 l’institutrice avait demandé notre "autorisation" pour le décloisonner en CM2. L’expérience avait été formidable jusqu’à ce que mon enfant comprenne que ça impliquait un passage en 6ème au collège public l’année suivante. Il s’est mis à ne plus rien faire. L’expérience a été arrêtée et il a poursuivi une scolarité normale. Il a fallu presque un an de questionnement pour qu’il avoue ne pas vouloir aller dans ce collège. Terrorisé par les échos qu’il avait du collège auprès de ses camarades dont les frères et soeurs ainés fréquentaient le collège (violence etc)

    Cette école privée est une véritable catastrophe pour le budget familial mais une bénédiction pour mon fils. Il apprend dans un environnement propice à l’étude, on nourrit sa curiosité et on la pousse même. Alors oui je regrette la perte de la mixité sociale (le prix de l’école fait rapidement "le tri" ) mais il n’y avait pas d’autres solutions pour que cet enfant retrouve le gout de l’école et le gout d’apprendre. Le collège public proposerait les mêmes conditions d’apprentissage, j’enlèverais mon enfant de son collège privé immédiatement.

    Il y a de gros efforts à faire au niveau de l’éducation nationale pour que l’école soit un endroit adapté à tous. On demande aux enfants de rentrer dans des cases. Ce système est autant une catastrophe pour les enfants en difficultés que pour ceux qui sont en avance. Les premiers perdent pied un peu plus chaque jour, les seconds se démotivent et finissent pas ne plus rien faire. A quand un système qui laisse l’enfant suivre son apprentissage à son rythme ?

    cordialement, aigue-marine.

     


  • marine marine 10 juin 2008 20:14

    Vous ne raisonnez pas, vous éructez des vérités tout droit sorties de votre pauvre petit portefeuille. Avez-vous un tant soit peu de conscience, d’humanité ?

    La France consomme du médoc à gogo, et pour une bonne partie du médicament de confort. Nos concitoyens se bourrent d’anti dépresseurs et autres saloperies qui leur ronge tellement le cerveau qu’ils en arrivent à voter Sarko ...

    Je dis qu’il y a urgence à arreter de gaspiller les ressources de la sécu. Que certains sont réellement malades et ont plus besoin de vos cotisations à la sécu que nos malades imaginaires.

    http://www.fsa.ulaval.ca/personnel/vernag/EH/F/manif/lectures/les_gaspis_de _la_s%C3%A9cu.html

    dommage c’est un peu vieux, les chiffres actuels devraient faire encore un peu plus mal à votre trou de la sécu creusé par tous ces vilains pauvres qu’il faut soigner gratuitement.

    Remettons dans le droit nos riches malades imaginaires, remettons de l’ordre dans notre sale habitude de piller la Sécu. On pourra peut-être soigner les gens qui en ont vraiment besoin sans que ça vous mette la rate au court bouillon. En plus ça creuserait encore un peu plus le trou de la Sécu.

    aigue-marine.

     


  • marine marine 10 juin 2008 19:47

    Et oui qui paie ?

    On en revient toujours à cette question sordide...

    Dites moi un peu en passant comme ça, juste pour le bonheur de la discussion, juste histoire de rire deux minutes : à combien estimez-vous le prix d’une vie humaine ????? Non parce que ça m’intéresse, comme ça en passant, pas plus que ça notez bien ....

    Quel est le prix d’un être humain ? Sa vie coute-t-elle plus ou moins que votre exhorbitant tarif d’une trithérapie ? Non parce que tant qu’on y est y’a qu’à tous les laisser crever ces pov’ cons qui ont attrapé le sida en forniquant comme des porcs. Comme ça, plus de souci, ça coutera pas un rond pris sur vos putains d’impôts. A la place on pourra faire des belles routes bordées de fleurs. Bon la fleur sentira juste la charogne. Oui l’odeur des vies humaines sacrifiées parce que vous estimez que les soigner coute trop cher !!

    Pas cordialement du tout, aigue-marine.


  • marine marine 10 juin 2008 13:38

    Décision de la cour européenne des droits de l’homme dit : "Va crever ailleurs que sur le sol anglais. Va donc crever dans ton pays d’origine où on ne pourra pas soigner les inévitables maladies annexes au sida, où l’on ne pourra pas adoucir tes derniers instants." Voila en gros ce que je comprend. Il aurait été effectivement intéressant de voir la réaction de la dite cour face à un ressortissant d’un pays développé économiquement, humainement on se demande où l’on se situe sur l’échelle de l’évolution. Paléolithique ?

    Que cette femme soit ougandaise ou de n’importe quel coin du monde, peu importe en définitive. Ce qui est extrêmement choquant c’est de mettre un malade à la rue !

    aigue-marine.


  • marine marine 9 juin 2008 22:03

    J’ai bien volontairement forci le trait dans mon commentaire.

    Je vous remercie de me mettre sous le nez que les tôles ne sont pas ondulées. J’ai beau être blonde, je l’avais noté ...

    Ce qui me répugne (le mot est encore fort mais c’est toujours exprès !) donc ce qui me répugne dans ce genre d’exposition, c’est la façon dont on traite le visiteur. On nous balance au milieu d’un hall peuplé de stèles d’acier. Okay pas de soucis... Je suis curieuse et ouverte de nature. Et puis après quoi ! Après rien. C’est en cela justement que réside l’arnaque, le problème, le j’m’en foutisme ambiant. Le quidam lambda qui décide de s’intéresser un tant soit peu à l’art, parce qu’il pleut et qu’il n’a rien d’autre à faire ou parce qu’il veut s’ouvrir l’esprit, notre bon quidam lambda fera comme moi, il tombera des nues et se dira qu’il n’a rien fait pour mériter qu’on lui mette sous le nez ce tas de "stèles d’acier".

    Les gens qui ne sont pas versés dans l’art contemporain, n’y comprennent rien. Vous me demandez de faire un effort !!! L’effort devrait être fait par les organisateurs de l’exposition qui se doivent d’expliquer les intentions de l’artiste dans des termes simples et compréhensibles par tous. On nous projette souvent des vidéos qui se veulent "explicatives". Je n’y vois souvent que verbiage et contentement de soi. C’est bien simple, j’ai beau avoir fait quelques études, j’ai un QI normal, quand je visite ce genre d’expo, j’ai l’impression qu’on me prend pour une conne.

    Que les organisateurs arrêtent de me prendre pour une imbécile de base et je ferai l’effort de ne plus parler de tôles ondulées ! L’art doit être accessible à tous. Ce genre d’expo cible une frange très réduite de la population. Et quand j’entend certains commentaires je me demande même si ce n’est pas par snobisme qu’on s’extasie devant ce genre d’oeuvres...

    Cordialement, aigue-marine.







Palmarès