• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Martial Pradaud

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 02/05/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 3 52
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • Martial 4 décembre 2009 16:14

    Avant que François Bayrou n’accède à la présidence de l’UDF en 1998, le parti avait presqu’autant de députés que le RPR.
     En 1997, l’UDF c’est 112 députés, 139 pour le RPR, en 2002, l’UDF c’est 27 députés, l’UMP 356
     
    Bayrou a été ministre de l’Education nationale de 1993 à 1997, donc a participé à l’action du gouvernent RPR, comme le NC participe aujourd’hui à l’action du gouvernement de Nicolas Sarkozy. Le NC fait partie du comité de liaison de la majorité présidentielle, mais est indépendant de l’UMP ( position contre le fichier Edwige, loi sur l’audiovisuel)

    Le Nouveau Centre et la majorité présidentielle ce sont : le Grenelle de l’environnement, le RSA, l’autonomie des universités, le service minimum, la réforme des régimes spéciaux, la restructuration de nos armées ou encore la réforme de la représentativité syndicale.

    Hervé Morin s’es prononcé récemment en faveur de l’adoption pour les couples homosexuels alors que l’UMP est majoitairement contre.



    En 2007, Bayrou est arrivé 3e de la présidentielle avec 18% mais ses soutiens d’alors ont compris qu’il allait mener une stratégie vers la gauche et ce n’est pas un hasard si la plupart des parlementaires ont quitté le navire pour aller au Nouveau Centre.
    Le NC a aujourd’hui un groupe parlementaire à l’Assemblée, pas le Modem, et le parti d’Hervé Morin est le 3e de France en nombre d’élus.

    L’UDF était un parti européen, social, libéral et humaniste. Le Modem ne peut plus revendiquer l’héritage UDF en ayant participé à l’atelier l’espoir à gauche à Marseille
    Marielle de Sarnez y était avec le communiste Robert Hue, Peillon le socialiste qui a rejeté le TCE en 2005, ce sont deux anti européens avec qui le Modem se rapproche.
    Marielle de Sarnez n’a t-elle pas déclaré, ce qui nous rapproche est plus fort que ce qui nous divise ?

    Le seul parti à se revendiquer de l’UDF est aujourd’hui le Nouveau Centre, des centaines de jeunes aboraient le t-shirt le Nouveau Centre, l’UDF d’aujourd’hui

    Le Nouveau Centre est l’UDF d’aujourd’hui, mais aussi de demain et tous les centristes y sont les bienvenus.



  • Martial 10 février 2009 20:46

    Voltaire,

    Effectivement, Damien Abad aura bien 29 ans dans quelques mois. Seulement ,si tu t’étais bien renseigné sur lui tu n’aurais pas sorti autant d’inexactitudes. Avant de critiquer une personne, il faut la connaître, ce qui n’est pas ton cas cher Voltaire. Tu as choisi le pseudo de Voltaire, mais tu aurais du être éclairé concernant Damien Abad. Contrairement à toi, j’accepte toutes les critiques quand elles sont justifiées, ca ne semble pas être ton cas.

    On est en démocratie, donc j’écris ce que je veux, et si ca te pose un problème c’est pareil. C’est un comble pour un "Voltaire" comme toi d’être anti démocrate...
    Concernant mon commentaire, je sais que tu ne parlais pas du Modem, mais ce que j’ai dis sur ce parti ne t’étais pas destiné, il faudrait que tu lises ce qui est écrit ici.
    Pour ecophonie, Damien Abad est quelqu’un de très courageux et qui a su surmonter son handicap pour en faire une force.. Tu n’as pas le droit de te moquer ainsi, c’est petit et déplacé..

    Non, nous ne sommes pas un fan-club, et ce n’est pas une rock star, ni un gourou. Nous sommes fiers d’être à ses côtés et nous le soutenons dans sa campagne, parce qu’il a un vrai message à délivrer pour promouvoir l’Europe au quotidien. Il n’est pas la "caution jeune" du Nouveau Centre et ne sort pas du chapeau, ce n’est pas un hasard s’il est candidat aujourd’hui. Il a travaillé dur pour cela et il mérite vraiment d’être plus connu.



  • Martial 10 février 2009 14:40

    Voltaire,

    Quand tu dis que "les lumières" dont tu te prévaut doivent nous accompagner, il semblerait que la tienne s’est éteinte quand tu as fait des recherches sur Damien Abad. Il faudrait vérifier tes sources avant d’écrire n’importe quoi. De plus, il n’a pas 29 ans, mais 28.
    Comme tu dois le savoir, les philosophes des "lumières" se sont battus pour la démocratie sous la monarchie absolue.

    Aujourd’hui, Damien Abad, président des Jeunes Centristes est candidat aux européennes dans sa région d’origine, le Sud-Ouest et veut rendre l’Europe plus démocratique.
    Si sa candidature n’est pas un signe de renouvellement, il faudrait préciser quel âge doit avoir un candidat pour l’incarner.. On ne peut pas dire que le Modem ait fait la part belle du renouvellement de sa classe politique : Jean-François Kahn avec ses 71 printemps est ainsi loin d’être le plus jeune candidat..

    Le Nouveau Centre a lui choisi de faire confiance à un jeune homme de moins de 30 ans, ce qui pour une élection de cette importance est assez rare pour être soulignée. On sent dans vos commentaires une certaine aigreur de voir sa candidature, il en ressort comme une pointe de jalousie.
    La valeur n’attend pas le nombre des années, et Damien Abad est non seulement jeune, mais compétent de part son expérience professionnelle de chargé d’études éco-finances à l’Assemblée, ce qui lui permet d’appréhender le budget européen et de proposer des solutions afin qu’il soit mieux redistribué. Il a également permis au mouvement jeune de passer d’un groupuscule avec quelques adhérents à un véritable mouvement qui en compte aujourd’hui 1200, le tout en l’espace de 15 mois.

    La comparaison avec Rama Yade est plutôt flatteuse, et contrairement à elle, il accepte de se présenter aux élections européennes, parce qu’il se sent européen et veut contribuer à son amélioration au quotidien.

    Le fait de choisir un jeune montre aussi que le Nouveau Centre est un parti qui sait donner des responsabilités à des personnes compétentes sans en faire de simples colleurs d’affiches.
    S’il est dans le gouvernement avec l’UMP, c’est parce qu’il a fait le choix de l’action tout en gardant son indépendance ( fichier Edwige, proposition de taxer les saces non biodégradables, amendement Tapie) sans être dans une logique de contestation systématique comme le Modem qui est clairement dans l’opposition, en ayant voté la motion de censure et en nouant des alliances avec le Parti Socialiste.

    Nous ferons donc tout notre possible pour qu’il siège au Parlement et y représente nos valeurs européennes, sociales et humanistes.

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Politique Emmanuel Macron


365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Filloniste, je voterai Emmanuel Macron, mais sans conviction




Palmarès