Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Martin sur AgoraVox

Martin sur AgoraVox

Martin sur AgoraVox habite dans un village et travaille dans une grande ville.

Tableau de bord

  • Premier article le 28/03/2007
  • Modérateur depuis le 21/05/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 26 356 1061
1 mois 0 5 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 15 12 3
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0












Derniers commentaires

  • Par Martin sur AgoraVox (---.---.---.2) 28 janvier 19:10
    Martin sur AgoraVox

    Non il n’y a pas un préjugé contre l’islam, de même qu’il n’y a rien de névrotique, il n’y a pas de paranoïa, dans l’attitude critique envers l’islam.

    Ceci-dit il est devenu très difficile, carrément périlleux, de prendre position en France contre l’islam. Comme le résume bien un commentaire précédent : « Le terme d’islamophobie est utilisé pour faire de l’islam un objet inaccessible à la critique, sous peine de poursuites ».

    Faut-il avoir peur de l’islam ? Si l’on est attaché aux fondements de l’identité des européens telle qu’elle était jusqu’au milieu du XXème siècle, alors : OUI il faut s’opposer à l’islam.

    Comme le résume un autre commentaire : « il suffit de lire le Coran pour se rendre compte qu’être islamophobe n’est pas une opinion, c’est un devoir ».

    Ce qui amène à prendre position contre l’islam, ce ne sont pas le préjugés, ni les névroses, ni la paranoïa ; ce qui amène à prendre position contre l’islam ce sont les faits, les bases sur lesquels repose l’islam.

    Affirmer que l’islam est une religion comme une autre : ça c’est un préjugé.

    Non, nous ne pouvons pas accepter de regarder l’islam en France comme une religion comme une autre. Car l’islam n’est pas une religion comme une autre.

    Contrairement à l’idée que l’on cherche à répandre en France, notamment à travers les programmes de l’enseignement public obligatoire, il faut retenir que toutes les religions ne se valent pas.

    L’islam est un danger pour les Européens : l’islam attaque les fondements de la société européenne, la progression de l’islam détruit les valeurs européennes.

    La propagation de l’islam en Europe est une agression contre l’identité européenne.

    L’identité des Européens est bâtie sur des fondations qui contiennent un grand nombre d’éléments d’origine chrétienne : par exemple la société européenne applique les principes moraux issus de l’enseignement chrétien. Ainsi la laïcité a été inventée par les Européens en appliquant le principe chrétien de tolérance.

    Une précision sur la tolérance : être tolérant cela ne signifie pas qu’on doit accepter de subir passivement l’intolérance des autres. La tolérance qu’ont adoptée les Européens, qui sont globalement d’ascendance culturelle chrétienne, ne doit pas leur interdire de s’opposer à l’expansionnisme agressif des musulmans. La tolérance s’arrête là où commence l’agression. L’islamisation de l’Europe, facilitée par les cercles politiques au pouvoir, qui sont les collaborateurs de l’islamisation, cette islamisation qui se répand contre la volonté de la majorité des Européens, est une agression et lorsqu’on est agressé on a le droit de s’opposer à l’agression par tous les moyens qui s’avèrent nécessaires.

    Le recentrage des Européens sur les valeurs chrétiennes apparaît nécessaire et urgent à cause de la progression très rapide de l’islam en Europe. C’est là, à propos de l’acceptation ou du refus de l’islamisation, qu’est mise en avant la question de la tolérance. Il y a sur cet aspect de la tolérance et de l’intolérance une grande différence entre l’islam et la chrétienté.

    Éloignons nous un instant des textes qui définissent les deux religions et intéressons nous aux messages qu’ont laissé Jésus et Mahomet par l’exemple-même de leur vie.

    Intéressons nous donc aux faits de leur vies.

    Jésus n’a jamais appelé à propager par la force la religion chrétienne. Alors que Mahomet a appelé à l’intolérance : il a personnellement propagé l’islam par la guerre, par la violence. L’enseignement de Mahomet, l’exemple qu’il a donné, contient une dose certaine d’incitations à la haine.

    Certains rétorqueront que la chrétienté a aussi été souvent imposée par la violence. À cela il faut répondre que ceux qui ont utilisé la violence pour propager la chrétienté sont seuls responsables de leurs actions : ils n’ont pas agi en accord avec les enseignements de Jésus, le prophète chrétien. Par contre ceux qui cherchent à imposer l’islam par la violence sont en accord avec la doctrine qu’enseignait Mahomet et même avec les actions guerrières, avec la violence, avec le vol que pratiquait personnellement, le sabre à la main, Mahomet, le prophète de l’islam.

    Concernant la tolérance de certaines religions et l’intolérance d’autres religions observons aussi que Mahomet, le prophète de l’islam, a défini clairement les règles de l’islam comme devant être les règles politiques – les lois – de la société dans laquelle vivent les musulmans. Alors que Jésus a clairement séparé le domaine politique – « Donnez à César ce qui est à César … » – du domaine religieux.
     
    Insistons encore sur le fait suivant : contrairement à l’idée que l’on cherche à répandre en France, notamment à travers les programmes de l’enseignement public obligatoire, il faut retenir que toutes les religions ne se valent pas. Les origines culturelles des Européens actuels sont chrétiennes et retenons que la chrétienté a façonné l’identité des Européens.

    L’islamisation de l’Europe est une agression contre l’identité des Européens indigènes.

  • Par Martin sur AgoraVox (---.---.---.25) 13 juillet 2013 18:13
    Martin sur AgoraVox

    Sur votre site, durae.leges.sed.leges , j’ai lu un article sur la censure. Dans un commentaire vous notez ceci, que je retiens : « La censure est une intox idéologique perpétuelle qu’on impose aux citoyens mais l’expérience montre que la vérité finit toujours par arriver à la lumière. »

  • Par Martin sur AgoraVox (---.---.---.57) 13 juillet 2013 10:29
    Martin sur AgoraVox

    Pour élargir la réflexion autour du thème de cet article,
    je peux suggérer de prendre en considération un petit film éducatif :
    « The Story of Your Enslavement »
    (hélas le discours est accessible uniquement aux anglophones).

  • Par Martin sur AgoraVox (---.---.---.177) 13 juillet 2013 10:15
    Martin sur AgoraVox

    Dans le même ordre d’observations, sur la croissance démographique insoutenable de certaines populations de la planète, vous pouvez lire parmi les articles en attente de validation par la rédaction d’AgoraVox, dans la rubrique « Actualités / Société », l’article : « L’avenir des races humaines ».
    Si vous avez publié quelques articles sur AgoraVox alors vous avez le statut de « rédacteur » d’AgoraVox et alors vous avez accès aux articles qui sont en attente de validation.

  • Par Martin sur AgoraVox (---.---.---.37) 28 juin 2013 18:54
    Martin sur AgoraVox

    Effectivement, la liberté d’expression est une des conditions qui définissent la démocratie. Extrait de l’article : « Cela passe ici à AgoraVox par la validation des articles proposés sur le principe de la bonne foi des modérateurs. ».

    Comme exemple de « la bonne foi des modérateurs » je peux donner l’article « L’identité des Européens, le nationalisme, l’européanisme et le régionalisme  » qui est refusé depuis 3 ans avec le message : « Nous vous remercions d’avoir soumis votre article « L’identité des Européens, le nationalisme, l’européanisme et le régionalisme - partie 1 sur 2 » sur AgoraVox. Toutefois, la majorité qualifiée pour qu’il soit publié n’a pas été atteinte. Nous en sommes désolés. Cependant, si votre article est encore d’actualité ou peut être actualisé, n’hésitez pas à le proposer de nouveau. »

    Si vous avez publié quelques articles sur AgoraVox alors vous avez le statut de « rédacteur » d’AgoraVox et alors vous avez accès aux articles qui sont en attente de publication. Vous pouvez alors constater, en attente de publication dans la rubrique « Europe  », la présence de l’article « L’identité des Européens, le nationalisme, l’européanisme et le régionalisme » et vous pouvez constater que systématiquement sa publication est bloquée par le barrage de la « majorité qualifiée »….. 







Palmarès