Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Martin sur AgoraVox

Martin sur AgoraVox

Martin sur AgoraVox habite dans un village et travaille dans une grande ville.

Tableau de bord

  • Premier article le 28/03/2007
  • Modérateur depuis le 21/05/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 26 383 1063
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 15 12 3
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0












Derniers commentaires

  • Martin sur AgoraVox (---.---.---.16) 23 janvier 20:34
    Martin sur AgoraVox

    Pour défendre l’islam on tient des discours que l’on peut résumer par la phrase : « l’islam est une religion comme une autre ». Ensuite on cherche à égarer la raison on disant qu’il faut savoir lire le Coran, en sélectionnant soigneusement les sourates « halal » et en éliminant les sourates « haram ».

     

    Pour y voir clair à propos de l’islam, pour faire une comparaison correcte avec les autres religions, en l’occurrence avec la chrétienté, il y a un moyen incritiquable.

     

    La comparaison de la vie des prophètes fondateurs de la chrétienté et de l’islam montre des divergences profondes : quels messages, quels enseignements pour leurs adeptes, ont laissé Jésus et Mahomet par les exemples-mêmes de leurs vies ?

     

    Intéressons nous donc aux faits de leur vies.

     

    Jésus prêchait la tolérance et la bonté envers tous sans distinctions ; il n’a jamais appelé à propager par la force la religion chrétienne. Alors que Mahomet a appelé à l’intolérance envers ceux qui n’obéissent pas aux règles qu’il a édictées : il a personnellement propagé l’islam par la guerre, par la violence. L’enseignement de Mahomet, l’exemple qu’il a donné, contient une dose certaine d’incitations à la haine

     

    Certains rétorqueront que la chrétienté a aussi été souvent imposée par la violence. À cela il faut répondre que ceux qui ont utilisé la violence pour propager la chrétienté sont seuls responsables de leurs actions : ils n’ont pas agi en accord avec les enseignements de Jésus, le prophète chrétien. Par contre ceux qui cherchent à imposer l’islam par la violence sont en accord avec la doctrine qu’enseignait Mahomet et même avec les actions guerrières, avec la violence, avec le vol que pratiquait personnellement, le sabre à la main, Mahomet, le prophète de l’islam.

     

    La violence est ainsi inextricable de l’islam car dès ses origines la violence a imprégné l’islam.

     

    Les religions ne se valent pas, l’islam n’est pas une religion comme une autre.

     

    Qui sont les vrais musulmans : ceux qui se comportent en suivant l’exemple donné par Mahomet, le fondateur de l’islam, ou les autres ?

  • Martin sur AgoraVox (---.---.---.89) 22 janvier 20:04
    Martin sur AgoraVox

    Comment se propage et s’impose l’islam :

    - là où il n’y a pas de résistance, comme en Europe car les gouvernants y interdisent toute forme de résistance, on constate que les coutumes musulmanes, les règles communautaires et la charia s’installent progressivement grâce à l’attitude naïvement trop tolérante des populations indigènes,

    - là où islam rencontre de la résistance, par l’extermination de ceux qui n’adhèrent pas : voir la vidéo (avertissement : scènes de violence extrême, visionnage réservé à +18 ans)

     

    L’islamisation de l’Europe peut-elle être arrêtée ?

     

    On vient de le constater : si on s’oppose à l’islam une situation de guerre devient inévitable.

     
    D’un coté les peuples européens sont-ils prêts à combattre ? D’un autre coté les paroles célèbres de Winston Churchill résument l’alternative : « Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous aurez le déshonneur et vous aurez la guerre ».

  • Martin sur AgoraVox (---.---.---.15) 21 janvier 19:21
    Martin sur AgoraVox

    L’article et les commentaires évoquent certaines vérités mais n’abordent pas le cœur du problème.

     

    Car pour défendre l’islam on tient des discours que l’on peut résumer par la phrase : « l’islam est une religion comme une autre ». Ensuite on cherche à égarer la raison on disant qu’il faut savoir lire le Coran, en sélectionnant soigneusement les sourates « halal » et en éliminant les sourates « haram ». Puis on peut toujours discuter de ce qu’ont fait les gens au fil des siècles au nom de telle ou telle religion …

     
    Mais pour savoir si une religion peut ou ne peut pas prétendre au titre de « religion de la bonté » il faut se poser d’autres questions.

      

    Pour y voir clair à propos de l’islam, pour faire une comparaison correcte avec les autres religions, en l’occurrence avec la chrétienté, il y a un moyen incritiquable : la comparaison de la vie des prophètes fondateurs de la chrétienté et de l’islam.

     

    Cette comparaison montre des divergences profondes : quels messages, quels enseignements pour leurs adeptes, ont laissé Jésus et Mahomet par les exemples-mêmes de leurs vies ?

     

    Intéressons nous donc aux faits de leur vies.

     

    Jésus prêchait la tolérance et la bonté envers tous sans distinctions ; il n’a jamais appelé à propager par la force la religion chrétienne. Alors que Mahomet a appelé à l’intolérance envers ceux qui n’obéissent pas aux règles qu’il a édictées : il a personnellement propagé l’islam par la guerre, par la violence. L’enseignement de Mahomet, l’exemple qu’il a donné, contient une dose certaine d’incitations à la haine

     

    Certains rétorqueront que la chrétienté a aussi été souvent imposée par la violence. À cela il faut répondre que ceux qui ont utilisé la violence pour propager la chrétienté sont seuls responsables de leurs actions : ils n’ont pas agi en accord avec les enseignements de Jésus, le prophète chrétien. Par contre ceux qui cherchent à imposer l’islam par la violence sont en accord avec la doctrine qu’enseignait Mahomet et même avec les actions guerrières, avec la violence, avec le vol que pratiquait personnellement, le sabre à la main, Mahomet, le prophète de l’islam.

     

    La violence est ainsi inextricable de l’islam car dès ses origines la violence a imprégné l’islam.

     

    Les religions ne se valent pas, l’islam n’est pas une religion comme une autre.

     

    Qui sont les vrais musulmans : ceux qui se comportent en suivant l’exemple donné par Mahomet, le fondateur de l’islam, ou les autres ?

      

  • Martin sur AgoraVox (---.---.---.188) 20 janvier 19:00
    Martin sur AgoraVox

    Pour défendre l’islam on tient des discours que l’on peut résumer par la phrase : « l’islam est une religion comme une autre ». Ensuite on cherche à égarer la raison on disant qu’il faut savoir lire le Coran, en sélectionnant soigneusement les sourates « halal » et en éliminant les sourates « haram ».

     

    Pour y voir clair à propos de l’islam, pour faire une comparaison correcte avec les autres religions, en l’occurrence avec la chrétienté, il y a un moyen incritiquable.

     

    La comparaison de la vie des prophètes fondateurs de la chrétienté et de l’islam montre des divergences profondes : quels messages, quels enseignements pour leurs adeptes, ont laissé Jésus et Mahomet par les exemples-mêmes de leurs vies ?

     

    Intéressons nous donc aux faits de leur vies.

     

    Jésus prêchait la tolérance et la bonté envers tous sans distinctions ; il n’a jamais appelé à propager par la force la religion chrétienne. Alors que Mahomet a appelé à l’intolérance envers ceux qui n’obéissent pas aux règles qu’il a édictées : il a personnellement propagé l’islam par la guerre, par la violence. L’enseignement de Mahomet, l’exemple qu’il a donné, contient une dose certaine d’incitations à la haine

     

    Certains rétorqueront que la chrétienté a aussi été souvent imposée par la violence. À cela il faut répondre que ceux qui ont utilisé la violence pour propager la chrétienté sont seuls responsables de leurs actions : ils n’ont pas agi en accord avec les enseignements de Jésus, le prophète chrétien. Par contre ceux qui cherchent à imposer l’islam par la violence sont en accord avec la doctrine qu’enseignait Mahomet et même avec les actions guerrières, avec la violence, avec le vol que pratiquait personnellement, le sabre à la main, Mahomet, le prophète de l’islam.

     

    Les religions ne se valent pas, l’islam n’est pas une religion comme une autre.

     

    Qui sont les vrais musulmans : ceux qui se comportent en suivant l’exemple donné par Mahomet, le fondateur de l’islam, ou les autres ?

  • Martin sur AgoraVox (---.---.---.211) 19 janvier 19:45
    Martin sur AgoraVox

    Pour cerner la nature véritable de l’islam, et pour montrer les differences avec la chrétienté, cet article évoque notamment les faits historiques de l’islam des origines.

    La comparaison de la vie des prophètes fondateurs de la chrétienté et de l’Islam montre des divergences profondes : quels messages, quels enseignements pour leurs adeptes, ont laissé Jésus et Mahomet par les exemples-mêmes de leurs vies ?

     

    Intéressons nous donc aux faits de leur vies.

     

    Jésus prêchait la tolérance et la bonté envers tous ; il n’a jamais appelé à propager par la force la religion chrétienne. Alors que Mahomet a appelé à l’intolérance : il a personnellement propagé l’islam par la guerre, par la violence. L’enseignement de Mahomet, l’exemple qu’il a donné, contient une dose certaine d’incitations à la haine

     

    Certains rétorqueront que la chrétienté a aussi été souvent imposée par la violence. À cela il faut répondre que ceux qui ont utilisé la violence pour propager la chrétienté sont seuls responsables de leurs actions : ils n’ont pas agi en accord avec les enseignements de Jésus, le prophète chrétien. Par contre ceux qui cherchent à imposer l’islam par la violence sont en accord avec la doctrine qu’enseignait Mahomet et même avec les actions guerrières, avec la violence, avec le vol que pratiquait personnellement, le sabre à la main, Mahomet, le prophète de l’islam.







Palmarès



Agoravox.tv