• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

marvel

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 5 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • marvel 21 mars 2010 08:10

    @claude barratier l’ensemble des points suivants est faux concernant Chessy les Mines :


    >Dans ma commune, effectivement l’école privée a été quelques années subventionnée très au delà de ce qui était dû. Pas plus de 20 élèves de LA COMMUNE à l’école élémentaire privée, La commune finançait toutes les dépenses liées à l’enseignement pour TOUS les enfants de l’école privée, qui avec 90 enfants avait surtout des élèves d’AUTRES COMMUNES. 

    C’est faux :

    - ces dernières années il y a eu entre 30 et 40 élèves qui étaient de Chessy

    - le montant de la contribution de Chessy était bien adossée sur le nombre d’enfants habitant la commune. C’est le fait de ne pas intégrer ce que coute les Atsem qui a fait changer le montant du versement. (Donc Chessy ne payait pas illégalement pour les autres).

    - la municipalité précédente avait tout à fait le droit de faire ce qu’elle faisait, seulement elle intégrait dans son calcul ce que coute intégralement un élève de maternelle en fonctionnement. (ce n’est pas une obligation mais ce n’est pas non plus interdit et c’est cohérent).

    > Dans mon village, les familles public/privé se fréquentent peu, les enfants se mélangent peu dans les activités de loisirs

    Ceci est faux aussi : cela fait des années que les écoles ont des activités en commun (le cross par exemple) et les enfants comme les parents n’ont pas les oeillères que vous leur prêtez. Que ce soit à l’école de musique ou au sport, les enfants se fréquentent et cela permet de rester en contact avec leurs amis car très souvent les enfants passent du public au privé et réciproquement en fonction de leur parcours éducatif et non pas pour quelque raison idéologique ou de caste. 

    Pour ce qui est des « enfants de patrons », vous êtes vraiment dans des clichés d’un autre âge ! Chessy a changé Mr Barratier (et je ne suis même pas certain qu’elle ait jamais été comme vous le croyez aujourd’hui !). L’école privée de Chessy est justement une petite école associative, indépendante (pas de congrégation ou de groupe scolaire adossé) qui cherche à être le plus accessible à tous. Avant votre malheureuse intervention dans les affaires de Chessy, les cotisations familiales étaient découpée dans des tranches qui la rendait très accessible pour les familles modestes. C’est aujourd’hui plus problématiques pour elles car la survie de l’école a obliger à fortement remonter les niveaux. Les parents se mobilisent pour que l’école garde son accessibilité , par exemple au moins 4 ou 5 samedi par an les familles se retrouvent à l’école pour des journées travaux. Réparations, travaux de jardin, nettoyage et parfois gros travaux sont menés par ces bénévoies qui n’hésitent pas à remonter les manches et s’impliquent complètement dans la vie de leur école. Alors n’en fait pas un cliché d’école à « enfants de patron ». 

    Le conseil municipal des enfants est une très bonne initiative et la mairie de Chessy a en effet laissé toute sa place aux enfants du privé, mais ne le récupérez pas pour illustrer un discours partisan s’il vous plait. C’est l’exemple même de la complémentarité des écoles : ce n’est un problème pour pas grand monde. Pourquoi vouloir supprimer la spécialité de l’enseignement privé ? 

    Vous parlez de gaspillage mais croyez moi : investir dans l’éducation des enfants n’est jamais un gaspillage. Et laisser du choix et de la flexibilité aux parents et aux enseignants, c’est parier sur la responsabilité et la capacité d’inventer de chacun : c’est toujours payant au final.

    Nous nous rejoignons au moins sur un point : c’est en effet dommage que seul Chessy contribue à la vie de cette école qui a un effectif intercommunal et les autres communes devraient y participer (mais curieusement vous ne m’avez pas semblé cohérent la dessus ,et n’avez pas été un fervent défenseur des lois qui permettaient cela ... smiley)

    Nous sommes en désaccord sur un autre : cette école privée participe bien au service public d’éducation. Sinon, expliquez moi pourquoi ses enseignants sont rémunérés par l’éducation nationale (vous n’avez jamais répondu à ce point) ?

    Pourquoi ne nous rejoindriez vous pas à la prochaine journée travaux ? Aidez nous à construire l’école de demain plutôt que de lutter contre celle d’aujourd’hui.

    Cordialement,

    Marvel





  • marvel 20 mars 2010 18:49

    N’importe quoi : quand on vote oui à « cet article est il intéressant ? » cela ne veut pas dire qu’on est d’accord avec , mais qu’on le trouve intéressant. 

    Votre sens du dialogue est étonnant. Cela veut donc dire que vous essayez de fermer les commentaire de conversation dont vous ne partagez pas le sujet ? Alors que c’est fait pour éliminer les trolls .


  • marvel 14 février 2010 08:52
    Si l’on en croit Claude Barratier, il n’est de service publique que laïc. Cela signifie donc que selon lui dans les pays non laïc, ou qu’avant la séparation de l’église et de l’état, il n’existe pas de service public. Or les services publics existaient bien avant la laïcité et d’ailleurs la plupart de ce que nous reconnaissons comme nos services publics (santé, éducation, social) ont été inventés par des oeuvres d’églises en occident. 

    L’école privée sous contrat participe bien au service public : preuve en est, les enseignants du privé sont rémunérés par l’éducation nationale. La question que Claude Barratier soulève a été traité depuis longtemps, et si l’état prend en charge la parité c’est bien parce que le régulateur qu’il y a bien une mission de service public déléguée.

    Mais je vous rejoins : pour l’école privée puisse mieux réaliser sa mission de service public, il faut qu’elle puisse être ouverte à une plus grand nombre de bénéficiaire, il faudra revoir les quotas de professeurs qui lui sont affectés.
    Sur la commune même de Claude Barratier, nous avons de nombreux cas de parents qui travaillent sur place et dont les enfants ont été refusé par l’école public (car n’habitant pas le village) et qui sont très heureux d’avoir pu être accueilli dans l’école privée. Nous avons d’autres cas d’enfants pour qui la scolarité a connu des difficultés à un moment dans une école public et pour qui il a été salutaire de pouvoir changer d’environnement. La réciproque est vrai dans des passage du privé au public. Cette possibilité de choix et d’alternative est précieuse et rend un véritable service public.

  • marvel 27 janvier 2009 20:59

    Vous êtes hors sujet Matthieu : l’excommunication qui frappait ces personnes était lié à des positions théologiques et rien d’autres. Si celle-ci est levé cela ne veut rien dire d’autre que le problème théologique initial est réglé, cela ne veut pas dire qu’ils sont des saints ni des représentants de l’église. Ils peuvent être des sombres crétins, des assassins et tout ce que vous voulez. La levée d’excommunication n’est pas un jugement de valeur. Vous devriez le savoir.

    Marvel


  • marvel 15 octobre 2008 14:18

    Tu as raison Pallas. C’est un sujet tabou.
    La science ne doit pas se poser de question.
    Il ne faudrait surtout pas qu’on découvre que la conscience ne se réduit pas au cerveau.
    Ne cherchons pas.
    Ne nous posons pas de questions.







Palmarès



Agoravox.tv