• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Mathieu

Mathieu

Journaliste exerçant en Espagne, je suis correspondant pigiste de médias français. Mes sujets préférés sont ceux qui ont trait à l’international, la politique, la société et la vie quotidienne.
Retrouvez-moi sur BLOGAL.info. Más en BLOGAL.info.

Soy un joven periodista francés y vivo en Madrid. Trabajo como corresponsal por medios de comunicación franceses.

Tableau de bord

  • Premier article le 21/12/2005
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 10 213
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires



  • Mathieu Mathieu 27 avril 2007 17:20

    « Aujourd’hui, un non-qualifé veut débattre avec les finalistes au mépris du suffrage universel ! »

    - En l’occurence, l’idée venait d’une qualifiée. Personnellement je ne crois pas que ce soit mépriser le suffrage universel que de tenir compte des électeurs qui n’ont pas voté pour vous.

    « Depuis le début de l’élection au suffrage universel du Président de notre République, il est admis par tous que ce moment est la rencontre d’un homme ou d’une femme avec le peuple. Les partis politiques n’ont rien à y faire... »

    - De Gaulle est mort. Depuis l’élection de VGE en 1974, le président élu s’est toujours appuyé sur l’un des trois premiers partis de France. C’est un fait, les partis politiques jouent un rôle d’intermédiation majeur dans toutes les démocraties modernes. À part voter pour Bové ou Nihous, je ne vois pas bien comment les écarter du scrutin.

    « le troisième veut survivre et imposer par le chantage les idées qui ont été rejetées par une large majorité de Français. »

    - Cette comptabilité est spécieuse. Auncun candidat n’ayant été élu dès le premier tout, on peut aussi bien s’amuser à dire que 69% des électeurs ont « rejeté » Sarkozy, et 74% pour Royal. Tous les politiques veulent survivre, Bayrou le fait peut-être de manière plus efficace que d’autres.

    « Monsieur BAYROU, emporté par ce mélange d’ambition et de haine, ne peut pas remettre en cause un résultat qui en étant un succès n’en est pas moins un échec. »

    - Pour autant que je sache, Bayrou n’a pas contesté les résultats officiels.

    « Madame ROYAL veut rassembler de Bayrou à Laguiller dans un front personnalisant l’Anti-Sarkozy »

    - Et ? Un candidat à la présidentielle ne doit-il pas rassembler une majorité des électeurs ?

    « Monsieur BAYRON veut survivre et imposer sa personne. Est-ce lui qui détient la Vérité ? »

    - Non, la Vérité est ailleurs smiley.

    « Le culte de la personnalité est face à nous. »

    - Bayrou en petit père des peuples ?

    « Je vais me faire replié »

    - Ce ne sera pas de ma faute.

    « Comme dit l’excellent Cambronne »

    - Restons courtois smiley.



  • Mathieu Mathieu 27 avril 2007 14:26

     smiley L’avantage du net est que rien n’est impossible ! Si les deux le souhaitaient, je serais curieux de connaître les statistiques de fréquentation de ce débat...





  • Mathieu Mathieu 27 avril 2007 13:44

    « François Bayrou par son éloquence actuelle offre une tribune gratuite en temps de parole au PS et permet donc à celui-ci de doubler son temps de parole »

    Pour l’instant M. Bayrou refuse de prendre parti pour aucun des candidats. S’il venait à le faire, on décompterait simplement ses déclarations du temps de parole du ou de la soutenu(e).



  • Mathieu [Mathieu] 28 décembre 2005 19:09

    Merci (un peu tard, je m’en excuse) de votre commentaire et de vos suggestions de lectures.

    Je partage évidemment le souci de ne pas confondre les mots, bien défendu par Argoul et vous-même (je pars de l’hypothèse que Sylvain et Sylvio ne sont qu’un).

    Vous avez sans doute aperçu l’encadré que je consacre à la difficulté de définir Le Pen.

    Bien à vous.







Palmarès