• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

mazala

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • mazala 28 juillet 2008 19:29

    Un patron de gauche et en plus ecolo, je connais !

    La coopérative bio "Les Nouveaux Robinsons" a en effet un fonctionnement qui peut faire rêver les gens de gauche qui veulent faire du business :

    Il y a :

    • des actionnaires ! (mais les actions sont bloquées et non côtées en bourse, rapportent envrion 4% par an..)
    • un patron qui maintient volontairement son salaire bas (pour un patron) donc env. 2,5x ce que gagne le salarié le moins bien payé de la boîte
    • des salariés, évidemment, choisis de préférence dans le milieu de la réinsertion, donc des profils qu’on voit peu dans des entreprises normales (ancien d’Emmaüus, de prison etc..)
    • un CE, des DP etc..
    • un 13e mois pour tous les salariés
    • mutuelle pour tous
    • de très bonnes marges
    • des investissements bien pensés
    • un fort développement depuis plus de 10 ans, entreprise très saine financièrement
    • des dividendes pour les actionnaires
    • des AG avec actionnaires passionnantes, vu que la quasi totalité des actionnaires sont des écolos, et que certains versent même leurs dividendes à des associations écolos...
      Bref, le business qui réussit hors capitalisme sauvage, ça existe bien, avec le respect des collaborateurs, des clients, et des actionnaires !


      Pour en revenir sur l’affaire du temps de travail des français, l’important n’est pas leur temps de travail, mais leur productivité, qui est, d’après plusieurs études étrangères, une des meilleures du monde ! En bref, on travaille moins en temps, mais plus efficacement. Comme c’est épuisant, les vacances sont les bienvenues..Pourquoi ne parle-t-on jamais de cette fameuse productivité qui repose d’après les spécialites sur trois piliers : les 35h (et oui !!), l’excellent système de santé, les contrats majoritairement en CDI...bref, tout ce que veut casser le Medef, à croire que la productivité ne l’intéresse pas, et qu’elle se fiche d’avoir une productivité bein en deça de ce qu’elle est aujourd’hui dans quleques années...Drôle de logique !

  • mazala 8 juillet 2008 22:24

    C’est vrai que la vie est différente là-bas, pourtant des étrangers du sud s’’y plaisent bien, et y fondent des familles...

    Le climat est plus rude, l’alcoolisme est un vrai problème, (mais seulement les vendredi et samedis soir car le reste du temps, on boit du lait à table), et pourtant, les gens ne baignent pas dans la sinistrose ambiante qu’il y a en France.

    Bien au contraire, leur bonne humeur et leur dynamisme fait vraiment plaisir à voir, ça fait assez drôle quand on vient de France !


  • mazala 8 juillet 2008 17:34

    Bonjour,

    il est bon en effet d’aller voir de temps en temps se qui se passe ailleurs pour activer son imagination, mais en tant que finlandaise, il me faut apporter les précisions suivantes :
    1) le système des dispensaires est parallèle au cabinets médicaux privés. Qui peut payer plus, peut avoir accès à des soins plus pointus..ça se rapproche un peu du système américain
    2) La télé sans pub coexiste avec une télé commerciale, ou les films sont coupés plusieurs fois pendant leur diffusion...Par contre, le pays est trop petit pour se payer le doublage des productions étrangères. Du coup, celles-ci sont doublées, et les enfants entendent dès leur plus jeune âge les langues les plus diverses
    3) Pour entrer en Fac, il faut passer un examen, et non un concours. Cet examen valide votre niveau de connaissance nécessaire pour entrer en Fac. Si vous ne l’avez pas, vous étudiez chez vous les lacunes pour repasser l’exam au prochain semestre, et si vous l’avez, la porte de la Fac est ouverte pour vous. Non seulement, vous pouvez étudier votre matière préférée, mais vous pouvez aussi aller faire des incursions dans les autres domaines. Vous pouvez aussi interrompre les études, travailler, puis reprendre les études qq années plus tard. En aucun cas, le nombre d’étudiants en première année n’est limité.
    4) Il y a une culture de l’égalité en Finlande, pour des raisons historiques. Tous les finlandais ont des grands-parents ou arrière grands-parents paysans. La noblesse était suédoise, uniquement. Le peuple finlandais est donc très homogène, socialement parlant. En France, la révolution française n’est pas encore digérée, et on voit régulièrement des défenses des privilèges ou des castes ressurgir.
    Cette population homogène, qui a vécu la même histoire durant les siècles s’est forgé également un sentiment de modestie dans l’existence, car en hiver, chacun sait que sa vie peut être facilement en danger. Ce sentiment aigu de la nature et l’importance de la survie est primordial.
    L’égalité que ressente les finlandais entre eux se manifeste par la sympathique tradition du sauna, où toutes les couches sociales se cotoient dans le plus simple appareil, dans les piscines municipales par ex.
    5) Enfin, le dynamisme économique finlandais actuel est sans doute en partie due à l’arrivée sur le marché de jeunes qui ont profité de l’excellence du système éducatif . Pour rappel, le but des enseignants en Finlande n’est pas d’inculquer des tonnes de connaissances dans la tête des élèves, mais de leur apprendre à apprendre, et d’avoir confiance en eux...
    C’est vraiment une autre planète !







Palmarès