• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

mbenoun

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 4 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • mbenoun 31 octobre 2008 18:33

    Ne me poussez pas au profond du ridicule : mon esprit est rétif à toute contrainte, vos jérémiades, déjà mal structurées, sur le plan linguistique, moral et juridique, sont des concentrés de contraintes. Vos plaintes et dénonciations d’un : raté et homme sans scrupules, raciste qui m’a contaminé l’hépathite C… m’apparaissent d’abord ainsi, en toute indépendance du contenu de vos pamphlets : vous êtes l’élément d’un dispositif de vengeance, haine, le maillon d’un système de destruction de la personne de Mr Moussy, où vous voulez intégrer malgré eux les lecteurs. Ensuite :Une lyncheuse et exécutante de basse police. Nous ne sommes pas demandeurs, préciserais-je. C’est une tâche plus que surhumaine que de lire ces tombereaux de délires. Je vous lis en me bouchant le nez. Une façon de souligner que Proust, dans une de ses études sur Balzac, se moque gentiment de son ton ... helvétique. IL en est de même, de moi, qui trouve que ce n’est qu’une histoire de corneculs, comme disent les militaires

    Je tiens à vous préciser que, vos gribouillis, sont rédigés dans un style tel que l’incertitude plane toujours à la fin. On pensait qu’il y aurai du nouveau, encore du vide ! De l’ennui sur toute la ligne, hélas ! Une histoire de sexe, qui va devenir une french story planétaire. Malheureusement, vous n’êtes ni Monica Lewinsky, ni Emilie Byet, pour défrayer la chronique. Et, par conséquent, vous corroborez l’opinion que les gens se font du Rotary, dont vous êtes l’ambassadrice :C’est gros " machin ", à paraphraser De Gaulle

     

    Agoravox, n’est ni un site de rencontres amoureuses, un Samu sentimental, encore moins un tribunal, je vous le rappelle, si vous sembliez l’ignorer. Madame Brevaux, vous pensez défendre vos droits, en vous mettant vous-même hors-la-loi. C’est curieux… ! Heureusement que vous dites que vous avez cure. Même de votre dignité, honneur, intimité, devoir, pardi ! Le silence serait la seule issue, la seule réponse audible dans le bruit ambiant que vous produisez. Mais par amitié pour Agoravox comme pour vous, j’ai été obligé m’exécuter.

     

    Mbenoun nicolas, ingénieur
    New-York



  • mbenoun 23 octobre 2008 01:38

    N’A-T-ON PAS LE DROIT DE DIRE NON A CHANTAL BREVAUX MASSEUR KINESITHERAPEUTE,

    ROTARIENNE ?

     

     

     

     

     

     

    Hier, alerté par une amie, je découvre avec consternation vos ordures sur la toile. Vous Madame Brevaux, la donneuse de leçon de français, la procureur sociale, enfin Sœur Chantal ! Chantal Brevaux, la nouvelle égérie de l’écriture, le nouveau parangon de vertu, si vous l’ignoriez !Elle nous explique carrément qu’elle s’en prend à son " ennemi " de : "gigolo, escroc" parce qu’il a commis l’impair, de lui dire non. Et comme elle est aussi brillante intellectuellement et que ses écrits à elles sont passés sous silence, elle dit ceci : "Vous adhérez à l’UMP et au PS le même jour …j’ai vu avec Kassy ,votre nièce que vous ne saviez pas écrire une seule phrase correctement " (Chantal Brevaux parle d’elle à la troisième personne, puisque la présence de la nièce est impersonnelle). Cette vertu qu’elle veut transmettre aux africains, cette dénonciation qu’elle veut étaler sur la place publique, serait, selon elle, le résultat d’un appel au secours, qui s’apparente à une omerta

    Autrement Chantal Brevaux se sert de l’article d’un " inculte et indigène ", pour essayer de faire parler d’elle et peut-être de se trouver un compagnon . Elle croit voir dans ce "gigolo" , "sale" la cause de ses échecs, ou une semblant de vie qu’elle guigne :celle de leader d’opinions et d’intellectuelle ! Sous le sous prétexte d’une dénonciation, elle se projette dans un "imaginaire pavlovien", comme si la vie n’avait plus de sens. Je la comprends, elle est désespérée, ses refoulements libidinieux créent en elle un trouble de comportement, la démence. Ses rêves se sont transformés en mirage. Enfin elle laisse entendre, par une abracadabrante insinuation, que ses manuscrits n’ont jamais été édités, et que ses articles n’ont jamais été lus. Tout cela pourrait n’être que grotesque, et un peu triste ; mais cette manière de discréditer un écrivain en l’accusant de déni de diplôme est piteux, ça décrédibilise son argumentaire. Une tête bien faite, vaut mieux qu’une tête bien pleine, ensuite être diplômé, ne veut pas dire qu’on est cultivé. Je préfère mille fois, un Aimé cultivé, à vous Brevaux, la pseudo intellectuelle. Et pourtant, celle qui semble combattre l’illétrisme, profite quand même de la tribune que lui offre un "illétré", pour éructer ses orgies.Dieu sait l’économie des romans qu’elle aurait pu faire avec ses mésaventures, comme l’ont fait d’autres contemporains. Ridicule et ignorance, quand vous nous tenez... ! Je n’ai jamais lu quoi que ce soit de Chantal Brevaux, sinon les quelques grivoiseries mal écrites . Par courtoisie, Madame Brevaux, apprenez à vous taire. Votre comportement à l’égard de votre " ennemi " relève, j’en suis sûr, de la calomnie. Une vendetta sentimentale.

     

    Mbenoun Nicolas , Ingénieur

    New York
     

    .

     

     

     

     



  • mbenoun 21 octobre 2008 16:35

    Madame, vous pensez que l’afrique et les africains ont besoin de la france pour s’affirmer, je suis le camarade de classe d’Aimé, un homme bourré de talents et de courage.le seul déméritye que lui fait, c’est d’être sorti avec une femme de votre espèce.
    Je ne savais pas que la france recelait ce genre d’espèce rare, les gens qui volent si bas...J’ai compris votre aigreur, mais le cameroun, ou Paul Biya n’a pas besoin de votre soutien.
    Je ùe porte en faux contre vous dame, vertu qui avez perdu votre sang froid e
    Je me porte en faux contre cette manière lâche et barbare de lyncher des étrangers,
    Je me porte en faux contre des gens instrumentalisés qui veulent ternir l’image de ceux qui ont le mérite d’oser
    Je me porte en faux contre cette france mère de l’Afrique plus corrompue que toute la planète..
    Je me porte en faux contre vous chantal
    Je vous condamne, vous et vos salissures aux tribunat
    Je vous excommunie de la planète terre



  • mbenoun 21 octobre 2008 16:34

    Madame, vous pensez que l’afrique et les africains ont besoin de la france pour s’affirmer, je suis le camarade de classe d’Aimé, un homme bourré de talents et de courage.le seul déméritye que lui fait, c’est d’être sorti avec une femme de votre espèce.
    Je ne savais pas que la france recelait ce genre d’espèce rare, les gens qui volent si bas...J’ai compris votre aigreur, mais le cameroun, ou Paul Biya n’a pas besoin de votre soutien.
    Je ùe porte en faux contre vous dame, vertu qui avez perdu votre sang froid e
    Je me porte en faux contre cette manière lâche et barbare de lyncher des étrangers,
    Je me porte en faux contre des gens instrumentalisés qui veulent ternir l’image de ceux qui ont le mérite d’oser
    Je me porte en faux contre cette france mère de l’Afrique plus corrompue que toute la planète..
    Je me porte en faux contre vous chantal
    Je vous condamne, vous et vos salissures aux tribunat
    Je vous excommunie de la planète terre
    Je vous excommunie de la société moderne et vous déclare indésirable de tout homme doué de raison







Palmarès