• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

mcpn

Retraité père de jumeaux psychotiques (schizophrénie).

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 17 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • mcpn 8 octobre 2012 18:09

    Pour trouver Dieu, ne cherchez pas trop loin.

    Plus proche que le fond de l’univers, à quelques kms de chez vous, il y a certainement un lieu qui vous apportera réponse. 

     

    Oui Dieu existe, en psychiatrie les malades vous l’affirmeront.

    68 % se disent religieux, c’est 2 fois plus que la moyenne nationale (36%).

    23 % ont des délires mystiques.

     

    Lorsque l’on aura compris que la religion n’est qu’une maladie de dérèglement du cerveau par excès de neurotransmission, le monde se portera mieux.

     

    Antoine Lesur, psychiatre.

    Son document : La schizophrénie, la comprendre pour mieux la vivre.

    « La désorganisation que cause la maladie s’accompagne d’interrogations incessantes sur sa propre identité, sur les valeurs morales (le bien et le mal, Dieu et le Diable), sur la sexualité etc... Perdus sans repères, ils peuvent être attirés par l’ésotérisme, la magie, voire les sectes à la recherche d’un absolu en fait inaccessible. »

     

    Philippe Rouby psychiatre : « Quand le ciel s’ouvre et que Dieu m’appelle par mon nom... c’est que la psychose a pris le dessus ».

     

    Croyances, une maladie qui se soigne.

    Notice de l’antipsychotique Zyprexa ou Abilify

    « Est utilisé pour traiter une maladie qui s’accompagne de symptômes tels que entendre, voir, sentir les choses qui n’existent pas, avoir des croyances erronées, … »

     

    « Dieu » parle et montre mais n’écrit jamais à personne.

    http://schizo-non.allmyblog.com/183-la-parole-de-dieu.html

    Et aussi l’utilisation du cannabis moteur de l’hallucination religieuse.

    www.esoblogs.net/2372/la-plante-de-la-gentillesse-cannabis-et-chretiente

    http://maurice.champion20.pagesperso-orange.fr/Moise.htm

    La schizophrénie est totalitaire parce que binaire dans son mode de pensée, ne vous étonnez donc pas pourquoi  les religions maltraitent ceux qui ne pensent  pas comme eux.

    Les perceptions apparaissent aux psychotiques plus vraies que la réalité.
    On doute de la réalité, on ne doute jamais de son délire (Edouard Zarifian psychiatre).

     



  • mcpn 11 mai 2011 20:10

    Religions jusqu’à quand :

    Est-ce si difficile de comprendre que lorsque que l’on entend des voix ou bien de se sentir en contact avec l’au-delà, on n’est ni prophète, ni investit d’une mission divine, mais schizophrène mystique ; et c’est rétroactif...

    Libérer cette « liberté » de croire est un devoir de santé mentale.

    Mais à qui l’a-t-il dit : http://champion20.monsite-orange.fr



  • mcpn 3 décembre 2008 19:15

    Après les affaires tragiques et pour rassurer l’opinion... La psychiatrie, c’est insoluble, car l’hôpital n’est qu’un lieu de passage lors des crises, et seulement pour ceux qui s’y rendent...via les urgences ; et c’est une grande avancée pour nos malades. Mais après, le suivi... peu prennent leur médication (Qui en plus, ne règle pas tout ou même pas grand chose). Donc, les psychotiques, la grande majorité, sont en « zone libre », dont beaucoup ne sont d’ailleurs jamais passés par des soins psychiatriques et d’autres sont en déni de maladie. Les jeunes, en errance, sur le trottoir, sont le plus souvent en rupture psychique, et tentent de régler eux-mêmes leurs souffrances par des drogues, parce qu’ils n’ont pas connaissance de leur maladie. C’est pour cela qu’il faut faire de la prévention aux jeunes, leur expliquer ce que sont les symptômes, pour qu’ils aient le déclic qu’en cas de perceptions, l’urgence est d’aller consulter. Mais qui osera dire que lorsque l’on sent l’irréalité avec en plus des hallus auditives, visuelles, c’est toujours une maladie psychiatrique et pas ce que racontent les religions, ces croyances faites de dogmes établis à partir de soi-disant contacts avec l’au-delà. Croyances et psychoses hallucinatoires ne font qu’un. C’est un discours dont personne n’est prêt à recevoir ; donc, il y aura d’autres affaires tragiques, les dégâts collatéraux des religions. On ne changera pas la société, d’ailleurs il y a toujours officiellement des miracles, alors... Croyants, vous n’êtes pas convaincus, alors quelles différences faites vous entre les relations dites « mystiques » venant de l’au-delà : contacts prophétiques, apparitions, voix intérieures d’avec les manifestations hallucinatoires psychotiques, quelles soient visuelles, auditives, de sensations intérieures... Thomas Szasz-Psychiatre américain. « Je pense que nous découvrirons les causes chimiques de la schizophrénie que lorsque nous découvrirons les causes chimiques du judaïsme, du christianisme et du communisme. ». Et des autres religions. Croire en l’irréalité est une fonction cérébrale ; son excès est schizophrénique ; sa souffrance est la maladie psychique. La schizo, cette maladie que l’on apprend à ne pas comprendre. http://monsite.orange.fr/champion20



  • mcpn 15 septembre 2008 20:39
    Croyances et Psychoses - Questions aux croyants.
    - Dieu dit à... ; C’est la volonté de Dieu ; C’est le commandement de Dieu... Alors, avec qui Dieu communique-t-il, et de quelle manière ?
    - Quelles différences faites-vous entre les relations dites « mystiques » venant de l’au-delà : contacts prophétiques, apparitions, voix intérieures d’avec les manifestations hallucinatoires psychotiques, quelles soient auditives, visuelles, de sensations intérieures... ?
    - Pourquoi les perceptions d’irréalité de la psychose s’apparentent-elles à celles de la religion ?
    - La Vierge est-elle apparue telle qu’elle était à son époque ou bien idéalisée comme ses idylliques représentations ?


  • mcpn 31 juillet 2008 05:51

    Les antipsychotiques régulent la dopamine et la sérotonine et réduisent ainsi les perceptions hallucinatoires. De fait la personne se sent un peu libérée de ses angoisses -avec en second médicament un axiolitique- ce qui permet à la personne de vivre stabilisé en milieu ouvert. Certains les nomment "camisole chimique" car avant la découverte et l’utilisation de ses médicaments, les personnes en crise de décompensation étaient ficelées comme des saucissons pour éviter qu’ils deviennent agressifs envers eux-même et leur entourage.
    Les cas tragiques relatés dans la presse sont à l’inverse : les personnes ne sont plus suivi en psychiatrie et donc ne prennent plus leurs médications (affaire de Pau notamment).
    Croyez vous réellement qu’un médicament serait mis sur le marché s’il rendait la personne dangereuse. C’est de la désinformation manipulatoire.
    Ceux qui recrutent dans les sectes vers des personnes en rupture psychique font croire qu’ils vont les aider à reprendre leur vie et sans médocs, c’est un mensonge de première qui va laisser la personne dangereuse car ses hallucinations seront toujours présentes.
    C’est une maladie de dysfonctionnement psychique dont l’origine est génétique et qui touche toutes les couches de la société.
    Dire que les malades psychotiques pouraient vivre sans traitements est aussi faux que de croire sortir quelqu’un d’un cancer en lui faisant lire des livres.
    Est inscrit la notice pharmaceutique dédiée à cette maladie : « ... est utilisé pour traiter une maladie qui s’accompagne de symptômes tels que entendre, voir et sentir des choses qui n’existent pas, avoir des croyances erronées... ».
    Et pas "rend la personne dangereuse". 

    La manipulation mentale n’est pas une doctrine que l’on subit, elle est une demande personnelle, un besoin irrationnel intériorisé, que l’on défend bec et ongle, sans aucune réserve et se nomme « spiritualité » ; c’est tout le contenu de cette maladie.

    Halte à ce désastre.
    Un père concerné et depuis 20 années : http://monsite.orange.fr/champion20
    Cordialement.







Palmarès