• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

mecheri

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 10 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • mecheri 4 avril 2012 20:13

    L’inacceptable, c’est surtout quand les experts ou autorités couvrent !

    Je suis de ceux qui, hélas, ont aujourd’hui, vraiment du mal à avoir confiance en certains médecins.

    Une généraliste a donné à mon fils, alors âgé de 5 ans de la ventoline de façon régulière, durant 2 ans et en dehors de toutes crises d’asthme, dont témoignages de l’école où il fait du sport. Je précise que mon fils n’a jamais eu de d’essoufflements à l’effort, de sifflements, ni aucun autre symptôme de quelque nature que ce soit ...

    Un soir une cousine urgentiste me voit lui administrer son turbuhaler et m’enjoints à arrêter sur le champ, car qu’en bien même il aurait eu de l’asthme, ce ne serait qu’en cas de crises qu’il convenait de procéder à cet acte médical.

    Sur ses recommandations, je vais donc consulter un pneumologue, spécialiste de l’adolescence, laquelle après avoir procédé à des tests me confie qu’il n’a RIEN et qu’il va falloir progressivement stopper le traitement, car accoutumance oblige sur de très petits poumons !

    Toutefois, pris dans ses contradictions la généraliste ne veut rien savoir et se déporte en transférant « la patate chaude » à ce qui est très certainement un de ses confrères peu scrupuleux, qui prescrira en lieu et place de la ventoline du symbicort, me disant que l’on arrêtera dès le début de l’été.

    Conclusion et sur insistance de la maman, qui ira consulter sur « recommandations » de ce pneumologue d’autres médecins, dont ils s’en trouveront quelques uns, qui recommanderont de poursuivre, mon fils absorbent depuis 2 ans déjà ce médicament.

    Mais, pire encore j’alerterais l’ARS, l’AFSAP, la Haute autorité de la santé, puis enfin le Ministère de la santé, les suppliant de concrètement faire intervenir un véritable expert digne de ce nom et impartial pour poser un réel diagnostic quant à ces surtraitements .... le tout, sans que personne ne bouge !

    Celà est purement écoeurant, d’autant que je suis convaincu que ceci n’a que pour seul objet de surtout pas remettre en cause les actes prescrits par le premier généraliste, sans le moindre test EFR.

    En conclusion et s’il arrivait quoi que ce soit à mon fils, bien que non belliqueux, il est clair que je demanderai des comptes à l’ensemble de ces « braves gens » et surtout à ceux qui ont couvert cette ineptie en détournant les yeux, sans la moindre considération pour la santé d’un enfant.

    Cordialement



  • mecheri 10 août 2011 01:22

    Un dixième du patrimoine des Bettencourt suffirait à sauver des millions de Vie. Et c’est bien celà le plus TERRIBLE !!!

    F. Mecheri



  • mecheri 10 février 2010 07:35

    Cocorico !

    L’actuel débat sur l’identité nationale aurait pu s’achever en une success storie, en répondant favorablement à cette question de fond : Pourquoi refuse-t-on encore aujourd’hui à désigner à des postes d’autorité les Meilleurs d’entre nous ?

    A cet égard, et pour mesurer le peu de chemin parcouru dans notre pays, il convient au besoin de rappeler que le premier Préfet issu de l’immigration fut désigné par le Président Vincent Auriol, en 1945 ! Alors, SVP Messieurs les politiques, je vous invite de tout cœur à ne pas conclure « cette confrontation d’idées » par une simple dérobade, qui consisterait à seulement consolider des mesurettes qui existent déjà. Des mesurettes qui ne sont que de façade puisqu’elles s’imposent d’elles-mêmes. En effet, Oui au service civique, mille fois Oui aux cours d’éducation citoyenne, mais toujours et irrémédiablement aucune proposition visant à désigner à des postes d’autorité les Meilleurs d’entre nous. Vous l’aurez compris, je veux, ici, parler de ces fils et filles d’immigrés en capacité de transmettre à l’opinion publique une image autrement plus flatteuse de ces populations trop longtemps délaissées !

    En effet, force est de constater qu’en dépit des engagements et solennelles promesses de toutes sortes, très peu de places sont réellement « offertes » à de supposés représentants de ces populations. Pire encore, lorsque l’on observe que les personnes retenues, ici ou là, sont bien souvent très loin d’avoir les qualités et le talent nécessaire pour dignement et valablement représenter leurs paires ...

    Enfin et pour conclure, je souhaite aussi indiquer à quel point est déroutant le choix retenu par Monsieur Besancenot, visant à présenter une candidate « voilée » aux régionales, dans le Vaucluse !

    Comment peut-il dignement faire un tel choix, qui revient à faire un bras d’honneur à toutes les communautés, issues de l’immigration, qu’elles soient musulmanes ou pas et qui cherchent désespérément à s’intégrer ?

    Ceci est d’autant plus incroyable que Mr Besancenot est un Homme respecté et respectable.

    Mais, il est vrai que c’est pour lui tellement plus facile de surfer sur ce segment de population, lorsque l’on constate que les partis traditionnels délaissent aussi outrageusement cette large frange de leurs concitoyens ...

    Bref, et en conclusion, il est peu dire que c’est à ne rien y comprendre !

    FM.



  • mecheri 10 février 2010 07:34

    Cocorico !

    L’actuel débat sur l’identité nationale aurait pu s’achever en une success storie, en répondant favorablement à cette question de fond : Pourquoi refuse-t-on encore aujourd’hui à désigner à des postes d’autorité les Meilleurs d’entre nous ?

    A cet égard, et pour mesurer le peu de chemin parcouru dans notre pays, il convient au besoin de rappeler que le premier Préfet issu de l’immigration fut désigné par le Président Vincent Auriol, en 1945 ! Alors, SVP Messieurs les politiques, je vous invite de tout cœur à ne pas conclure « cette confrontation d’idées » par une simple dérobade, qui consisterait à seulement consolider des mesurettes qui existent déjà. Des mesurettes qui ne sont que de façade puisqu’elles s’imposent d’elles-mêmes. En effet, Oui au service civique, mille fois Oui aux cours d’éducation citoyenne, mais toujours et irrémédiablement aucune proposition visant à désigner à des postes d’autorité les Meilleurs d’entre nous. Vous l’aurez compris, je veux, ici, parler de ces fils et filles d’immigrés en capacité de transmettre à l’opinion publique une image autrement plus flatteuse de ces populations trop longtemps délaissées !

    En effet, force est de constater qu’en dépit des engagements et solennelles promesses de toutes sortes, très peu de places sont réellement « offertes » à de supposés représentants de ces populations. Pire encore, lorsque l’on observe que les personnes retenues, ici ou là, sont bien souvent très loin d’avoir les qualités et le talent nécessaire pour dignement et valablement représenter leurs paires ...

    Enfin et pour conclure, je souhaite aussi indiquer à quel point est déroutant le choix retenu par Monsieur Besancenot, visant à présenter une candidate « voilée » aux régionales, dans le Vaucluse !

    Comment peut-il dignement faire un tel choix, qui revient à faire un bras d’honneur à toutes les communautés, issues de l’immigration, qu’elles soient musulmanes ou pas et qui cherchent désespérément à s’intégrer ?

    Ceci est d’autant plus incroyable que Mr Besancenot est un Homme respecté et respectable.

    Mais, il est vrai que c’est pour lui tellement plus facile de surfer sur ce segment de population, lorsque l’on constate que les partis traditionnels délaissent aussi outrageusement cette large frange de leurs concitoyens ...

    Bref, et en conclusion, il est peu dire que c’est à ne rien y comprendre !

    FM.



  • mecheri 10 février 2010 07:32

    Cocorico !

    L’actuel débat sur l’identité nationale aurait pu s’achever en une success storie, en répondant favorablement à cette question de fond : Pourquoi refuse-t-on encore aujourd’hui à désigner à des postes d’autorité les Meilleurs d’entre nous ?

    A cet égard, et pour mesurer le peu de chemin parcouru dans notre pays, il convient au besoin de rappeler que le premier Préfet issu de l’immigration fut désigné par le Président Vincent Auriol, en 1945 ! Alors, SVP Messieurs les politiques, je vous invite de tout cœur à ne pas conclure « cette confrontation d’idées » par une simple dérobade, qui consisterait à seulement consolider des mesurettes qui existent déjà. Des mesurettes qui ne sont que de façade puisqu’elles s’imposent d’elles-mêmes. En effet, Oui au service civique, mille fois Oui aux cours d’éducation citoyenne, mais toujours et irrémédiablement aucune proposition visant à désigner à des postes d’autorité les Meilleurs d’entre nous. Vous l’aurez compris, je veux, ici, parler de ces fils et filles d’immigrés en capacité de transmettre à l’opinion publique une image autrement plus flatteuse de ces populations trop longtemps délaissées !

    En effet, force est de constater qu’en dépit des engagements et solennelles promesses de toutes sortes, très peu de places sont réellement « offertes » à de supposés représentants de ces populations. Pire encore, lorsque l’on observe que les personnes retenues, ici ou là, sont bien souvent très loin d’avoir les qualités et le talent nécessaire pour dignement et valablement représenter leurs paires ...

    Enfin et pour conclure, je souhaite aussi indiquer à quel point est déroutant le choix retenu par Monsieur Besancenot, visant à présenter une candidate « voilée » aux régionales, dans le Vaucluse !

    Comment peut-il dignement faire un tel choix, qui revient à faire un bras d’honneur à toutes les communautés, issues de l’immigration, qu’elles soient musulmanes ou pas et qui cherchent désespérément à s’intégrer ?

    Ceci est d’autant plus incroyable que Mr Besancenot est un Homme respecté et respectable.

    Mais, il est vrai que c’est pour lui tellement plus facile de surfer sur ce segment de population, lorsque l’on constate que les partis traditionnels délaissent aussi outrageusement cette large frange de leurs concitoyens ...

    Bref, et en conclusion, il est peu dire que c’est à ne rien y comprendre !

    FM.







Palmarès