• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Mengneau Michel

Mengneau Michel

Ancien gérant de société, Je suis retraité et j’emploie une partie de mon temps libre à écrire quelques bouquins d’histoire, principalement sur ma région : le Marais Poitevin.

Je suis aussi l’auteur d’articles sur la Décroissance soutenable, les agro-carburants et l’agro-business.

Tableau de bord

  • Premier article le 29/09/2008
  • Modérateur depuis le 02/10/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 114 94 1962
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Mengneau Michel Mengneau Michel 21 novembre 2011 18:57

    « Et ne jugez pas Eva Joly avant qu’elle se soit exprimée après »avoir pris de la hauteur« . »

    Elle va léviter ? Qu’elle fasse seruleument attention à ne pas se ramasser la margoulette !

    Je plaisante... mais si effectivement elle est est en opposition avec l’accord la seule solution c’est de démissionner. Cela parrait peut-être radical mais la marche arrière sur le nucléaire est fondamentale, et n’oublions pas qu’il y a aussi la retraite à 60 à taux plein qui a été contourné, la 6éme République mise au placard pour un République nouvelle, appellation d’un flou artistique et sujet à toutes les interprétations, sans oublier le MOX complétement zappé.

    Ce serait prendre de la hauteur effectivement que de démissionner sinon on pourra dire encore que ce sont que simagrées afin de se démarquer un peu sentant que l’accord à mal été perçu chez les électeurs. Donc, rien n’aura changer dans la magouille sinon qu’elle aura alimenter la chronique de la politique spectacle...



  • Mengneau Michel Mengneau Michel 21 novembre 2011 18:37

    Elle n’avait pas pris sa carte, c’est tout, est-ce important ! Mais indéniablement sa tentative donne bien l’orientation de ses options politiqiques, et qui plus est, je ne suis pas sur que chez les verts qu’elle est trouvée un programme. Ou alors elle se contente de peu....



  • Mengneau Michel Mengneau Michel 17 octobre 2011 11:59

    Au fil des commentaires on ne peut que constater que la colonisation de des esprits par la pensée unique est tellement forte que l’imaginaire permettant d concevoir un autre système que celui de la politique spectacle et de la personnalisation de celle-ci est totalement absente. Donc, pas de débat politique profond.

    A travers la politique spectacle et la personnalisation de l’élection présidentielle j’ai dénoncé l’abandon de la souveraineté populaire au profit d’un seul homme, qui est certes élu au suffreage universel, mais qui lorsqu’il à un législatif consentant où d’accompagnement à ses ideés possède alors les pleins pouvoirs, ce qui est anti-démocratique.

    En s’impliquant activement pour les présidentielles les primaires favorisent le système et surtout avec un manque d’ouverture médiatique à toutes les composantes de la vie politique, cela favorise le bi-partisme coupant court à tous débats idéologiques de fond.

    Le système présidentiel n’est pas bon pour la démocratie, c’est le premier débat qui aurait du avoir lieu plutôt que de savoir quel va être le celui qui sera le meilleur accompagnateur du capitalisme.



  • Mengneau Michel Mengneau Michel 11 février 2011 09:21

    Je l’ai déjà fais dans l’article : « La bagnole, la fin d’une épopée.. » qui d’ailleur doit être sur le site de carfree, sur celui-ci, le Grand soir et Bellaciao



  • Mengneau Michel Mengneau Michel 10 février 2011 12:35

    A la limite, que ce soit du diésel ou de l’essence on s’en fout, le problème c’est le détournement de la terre nourricière, de la déforestation, au profit des carburants.

    Inéluctablement le pétrole va aller en augmentant, l’étanol agricole aussi lorsque l’on voit pour la seconde fois la flambée du prix des céréales, la question est de savoir si nous continons une politique de productivisme automobiles, même électriques, ou si on fait un effort plus important sur la collectivisation des transports, dont d’ailleurs la TIPP pourrait être une aide puisqu’elle va en partie aux budget des régions. Il ne s’agit donc pas de baisser la TIPP ce qui n’aurait qu’un effet momentané au regard des augmentations à venir, mais de l’utiliser pour faire la transmission à une autre forme de transport nettement moins polluant.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès