• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Merlin

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 19 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Merlin 29 août 2012 00:44

    « ou d’un virus informatique pour que tout cet argent disparaisse et que les dettes soient annulées, que les cartes soient rebattues »

     

    Hoowww

     

    Logique implacable tout droit sortie de Fight club

     

    A la différence que les Data center bancaire sont souvent couplé par deux (à quelques kilomètre l’un de l’autre). Le Reset de cela créerait un réaction en chaîne qui détruira l’étoile noire (Heu non ça c’est Star Wars)

    Les riches ne sont riches que de 1 et de 0 dans ces ordinateurs …. 



  • Merlin 13 juillet 2011 00:50

    Absolument allucinant !

    Sur Agora vox, je trouve les analyses pertinentes et très souvent en avance de plusieurs mois sur l’actualité. Cependant si les problèmes sont très bien analysés, je cherche actuellement des solutions pratiques. Mes recherches montrent qu’ils n’y en a pas beaucoup, certaine vraiment limite voir carrément révolutionnaire … comme si le système était verrouillé    

    D’après ce que je comprends, on sauve des banques avec de la dette d’état que l’on paye aux banques. Et comme le pouvoir politique est lié au pouvoir financier et même médiatique … on est mal pour s’en sortir.

     La classification de ce que j’ai vu :

     La répudiation des dettes (article 104 de Maastricht) en la classant comme « dette odieuse » (voir wiki pour plus d’infos)

    (c’est 1700 Milliards d’euros depuis 1973 … c’est énnoooorme) a ce demander comment ils ont pu faire passé ça tellement c’est dingue ! Qui pourrait me dire quel est la contrepartie qui a mener la signature de ce texte

     La fin des niches fiscales (172 Milliards cette année)

    La taxation du patrimoine et l’interdiction de l’optimisation fiscale (ou le devoir de contribuer à la nation si on vie sur son sol)

     La traceabilité des opération financière (on l’a imposer au éleveur, ça devrait être la même chose avec les traders)

     L’interdiction aux banques de placer ou de commercer avec des paradis Fiscaux

    L’interdiction des CDS ou des CDO

    L’interdiction des vente a découvert et des assurance sur ce qui nous appartiens pas

     La différence de salaire ne peut excéder 20 entre l’employer et le patron

     Le banque run ou la méthode de Cantonna (ou le bouton rouge du peuple pour tout faire exploser)

    La grève des Impôts … bof

     Le danger si on ne fait rien :

    La mécanique démoniaque d’endettement des Etats a une triple conséquence désastreuse pour les citoyens : d’une part, les Etats sont amennés à brader les patrimoines collectifs, d’autre part cette braderie ne rapporte pas de contrepartie aux citoyens qui sont ainsi dépossédés unilatéralement cependant que les créanciers ont la chose et l’argent de la chose, enfin et surtout ce sont des étrangers qui s’octroient la part du lion faisant ainsi des citoyens, des étrangers sur leur propre sol ! 

     Voir aussi le documentaire sur l’agent dette

     Si vous avez d’autres Idées … ou commenter sur celle-ci

     Cordialement



  • Merlin 13 juillet 2011 00:30

    Sur Agora vox, je trouve les analyses pertinentes et très souvent en avance de plusieurs mois sur l’actualité. Cependant si les problèmes sont très bien analysés, je cherche actuellement des solutions pratiques. Mes recherche montre qu’ils n’y en a pas beaucoup, certaine vraiment limite voir carrément révolutionnaire … comme si le système était verrouillé    

    D’après ce que je comprends, on sauve des banques avec de la dette d’état que l’on paye aux banques. Et comme le pouvoir politique est lié au pouvoir financier et même médiatique … on est mal pour s’en sortir.

    La classification de ce que j’ai vu :

    La répudiation des dettes (article 104 de Maastricht) en la classant comme « dette odieuse » (voir wiki pour plus d’infos)

    (c’est 1700 Milliards d’euros depuis 1973 … c’est énnoooorme) a ce demander comment ils ont pu faire passé ça tellement c’est dingue ! Qui pourrait me dire quel est la contrepartie qui a mener la signature de ce texte

    La fin des niches fiscales (172 Milliards cette année)

    La taxation du patrimoine et l’interdiction de l’optimisation fiscale (ou le devoir de contribuer à la nation si on vie sur son sol)

    La traceabilité des opération financière (on l’a imposer au éleveur, ça devrait être la même chose avec les traders)

    L’interdiction aux banques de placer ou de commercer avec des paradis Fiscaux

    L’interdiction des CDS ou des CDO

    L’interdiction des vente a découvert et des assurance sur ce qui nous appartiens pas

    La différence de salaire ne peut excéder 20 entre l’employer et le patron

    Le banque run ou la méthode de Cantonna (ou le bouton rouge du peuple pour tout faire exploser)

    La grève des Impôts … bof

    Le danger si on ne fait rien :

    La mécanique démoniaque d’endettement des Etats a une triple conséquence désastreuse pour les citoyens : d’une part, les Etats sont amennés à brader les patrimoines collectifs, d’autre part cette braderie ne rapporte pas de contrepartie aux citoyens qui sont ainsi dépossédés unilatéralement cependant que les créanciers ont la chose et l’argent de la chose, enfin et surtout ce sont des étrangers qui s’octroient la part du lion faisant ainsi des citoyens, des étrangers sur leur propre sol ! 

    Voir aussi le documentaire sur l’agent dette

    Si vous avez d’autres Idées … ou commenter sur celle-ci

    Cordialement



  • Merlin 6 juin 2011 22:37

    Bonjour,

     

    Merci, c’est très bien expliqué.

     

    D’après ce que je comprends, on sauve des banques avec de la dette d’état que l’on paye aux banques. Et comme le pouvoir politique est lié au pouvoir financier et même médiatique … on est mal pour s’en sortir pacifiquement (la Grèce et l’Espagne) on fait quoi ?

     

    Pour l’instant je voie souvent des gens critiquer, râler et expliquer mais je cherche des solutions applicables

     

    La classification de ce que j’ai vu :

     

    La grève des Impôts … bof

     

    La répudiation des dettes (article 104 de Maastricht) en la classant comme « dette odieuse »

    (c’est 1700 Milliards d’euros depuis 1973 … c’est énnoooorme) a ce demander comment ils ont pu faire passé ça tellement c’est dingue !

     

    La fin des niches fiscales (172 Milliards cette année)

    La taxation du patrimoine et l’interdiction de l’optimisation fiscale (ou le devoir de contribuer à la nation si on vie sur son sol)

     

    L’interdiction aux banques de placer ou de commercer avec des paradis Fiscaux

    L’interdiction des CDS ou des CDO

    L’interdiction des vente a découvert et des assurance sur ce qui nous appartiens pas

     

    La différence de salaire ne peut excéder 20 entre l’employer et le patron

     

    Le banque run ou la méthode de Cantonna (ou le bouton rouge du peuple pour tout faire exploser)

     

     

    Si vous avez d’autres Idées … ou commenter sur celle-ci

     

    Cordialement



  • Merlin 27 mars 2010 23:31

    A la question que vous posez :
    Je serais, vous dites, discriminant, hautain ou arrogant, en traitant monsieur Sébastien de “tourneur de serviettes" ? Mais, n’est-ce pas ainsi qu’il se présente et se définit ?

    Je ferai simplement référence à Coluche …
    La question est donc : Peut-on juger des idées d’un homme à traves le métier qu’il fait ?

    Lisez son site :
    http://www.patricksebastien.fr/

    http://www.le-dard.com/category/propositions/agriculture/

    Et juger après

    Ce qui m’intéresse tout particulièrement sur sont site, c’est la possibilité de voté pour une loi ou un texte … et cela s’appelle un référendum, sauf qu’il se passe sur Internet … Imaginer une démocratie ou le peuple vote pour ces propres lois … Cela ferait chouette dans les livres d’histoire, qu’un “tourneur de serviettes" invente un système politique qui succéda au socialisme et au capitalisme … 

    Alors laissons-lui une chance …







Palmarès