• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

mibel01

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 4 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • mibel01 22 janvier 2008 07:07

    Sarko nous a trahi :

    La majorité des français avait dit non au traité de constitution européenne

    pour la simple et bonne raison qu’ils ne veulent plus de l’Europe.

    Ils se sont bien apperçus de leur diminution de leur pouvoir d’achat depuis l’euro en 2001.

    L’envolée du phénomène de l’immigration, du nombre de travailleurs clandestins, des trafics en forte augmentation en tout genre, de la perte de nos libertés galopante au bénéfice de Bruxelles, de l’augmentation de nos impôts, balance ommerciale déficitaire.

     

    Non et non à l’Europe qui nous appauvrit.



  • mibel01 22 janvier 2008 06:58

    Pourquoi s’embêter avec toutes ces nouvelles technologies, puisque c’est dépassé et cela ne sert qu’à faire marcher le commerce..

    Maintenant avec "storex" bloc mémoire disque dur adjoint à l’ordinateur, vous pouvez enregistrer multes films et ensuite brancher votre appareil sur votre récepteur de télévision.

    F.Q.F.D.

     



  • mibel01 20 janvier 2008 08:31

    apres moi le déluge, 09/01/2008 01:09 10/01/08
    Selon le "petit Robert ", cette expression se dit « de la catastrophe postérieure à sa propre mort et dont on se moque ».
    La légende française la prête à Louis XV, dont la phrase réelle fut : « Tout cela durera bien autant que moi ».
    La légende congolaise la prête également au feu Président Mobutu, dont le long règne autoritaire a laissé peu de structures d’État.
    Mais s’il est bien une charge à qui l’histoire gardera cet apophtegme, ce sera à la charge des banquiers centraux.
    Les banques centrales déversent de la monnaie en quantité illimitée depuis la crise de cet été en arrosant les banques de billets à ordre, en contrepartie de gages de valeurs douteuses.
    Il suffit de regarder la rubrique « autres actifs » (other assets) sur le bilan de la Bce pour s’en convaincre.
    Dans le même temps, leurs réserves d’or sont bradées chaque semaine, sans qu’aucune voix discordante ne vienne contester cette dilapidation du seul actif aux performances indiscutables. De ce point de vue, on a légitimement le droit de s’interroger sur les raisons pour lesquelles les familles oligarchiques contrôlant la City (et bien au courant de ce qu’elles manigancent), ont laissé les banquiers centraux DILAPIDER le seul actif destiné à devenir, demain (c’est-à-dire aujourd’hui), l’unique moyen de PUISSANCE : l’Or. En 1993, une source très initiée nous confiait que le cours de l’or touchera un point bas autour de 250 dollars l’once en décembre 1999. Que s’est-il concrètement passé : le plus bas sur l’once a été touché en décembre 1999 à 250 dollars l’once ! Après cela, il y en a qui serinent qu’il n’y a pas de complot programmé ou de lobbying pour ceux qui préfèrent ce terme. Cela prête à sourire. Comme la suite d’ailleurs. Un très haut initié, lié aux « amis de Papus », a ensuite annoncé une explosion du cours de l’or dans les années à venir. Se poser la bonne question, c’est déjà y répondre : pourquoi les banquiers centraux (censés être intelligent en matière monétaire et financière) ont-ils commencé, DES 2000, à distribuer MASSIVEMENT l’or des banques centrales ? Aujourd’hui le Financial Times rappelle, je cite : « Il (l’or) est encore sous-évalué, bien que son prix ait bien augmenté depuis les 250 dollars l’once de 1999 lorsque les banques centrales vendaient leurs réserves. La décision de la banque d’Angleterre à l’époque de vendre 60% de ses réserves apparaît aujourd’hui pour le moins inopportune ».
    Inopportune ! On sait aujourd’hui que tout l’or vendu par les banques centrales a été racheté en sous-main par 2 % des plus importantes familles synarchiques dans le monde. Précisément celles qui (cf. LIESI 138), ont enclenché le début de la méga-crise bancaire, au cœur de l’été 2007… toujours quand les gens ont les jambes au soleil. Souvenez-vous encore : 15 août 1971. Ils font toujours leur soupe quand les gens ne s’y attendent pas, sauf ceux qui n’oublient pas de sonner le tocsin... Bien sûr, il n’y a jamais eu ni complot, ni lobbying, même pas de collusions, au pire quelques copinages anodins. Tout cela n’est que le super HASARD. En attendant a l’automne je diffusais une autre info sur le forum, la sûr cote des pieces or par la CPR, le scénario semble se confirmer.
    Mais revenons donc à nos moutons. L’injection de liquidités ne servira qu’à retarder la seule déflation à venir, celle des montagnes de dettes accumulées.
    Le système financier mondial est en faillite. Et ceux qui l’on promus avant de le dynamiter à partir de leurs paradis fiscaux cet été en coupant les liquidités ont un gros projet en tête. Là encore, il faut s’appeler candide pour ne pas faire de lien entre tout cela et leur Nouvel Ordre Mondial dont ils ont commencé à nous parler au début de la première Guerre du Golfe, à l’époque d’un certain G W Bush senior, et dont la fortune provient d’un certains Prescott Bush, innovateur de la main d’œuvre à bon marché, dans les camps ( censure bourso). Les temps changent mais les méthodes demeurent : les esclaves chinois deviennent les nouvelles victimes d’un même principe, au service des mêmes familles…. Mais revenons à notre pseudo crise bancaire « imprévisible ».
    Outre les subprimes, bien d’autres dettes circulent, et nul ne sait comment les banques les honoreront : celles de hedge funds, des sociétés de rehaussement de crédit, des fonds de LBO et des détenteurs de cartes de crédit forment une pyramide au montant très supérieur à celui des fonds propres des banques, qui seraient depuis longtemps fermées si les banques centrales ne les finançaient à guichets ouverts. 4 des 6 plus grosses banques US seraient déjà fermées si les règles comptables valables pour les autres fonctionnaient aussi pour elles… Depuis le mois d’août avec les informations collectées avec l’équipe LIESI il a fallu quotidiennement reposter des bulletins d’alerte sur le forum boursorama, à contre courant des intervenants conseillant d’acheter les valeurs bancaires, il en reste quelques haines farouches qui ne s’éteindront vraisemblablement jamais. Le temps passe, d’autres batailles viendront, l’important restant d’informer chacun en utilisant toutes les sources d’informations dont on peut disposer pour le bien commun.
    La suite risque d’être non moins délectable, les rêveurs se plairont à croire que les élections américaines pourraient aider les marchés, elles ne feront qu’amplifier les déséquilibres, car les déficits, les coupes sombres dans les budgets, sont antinomiques des promesses électorales et des résultats espérés par chaque candidat. (Voir le numéro 151 de LIESI)
    Le $ va continuer sa chute au rythme de 1% par mois avec quelques rebonds techniques illusoires, ayant cassé sa moyenne historique (voir le fichier PDF transmis par LIESI pour vous) il n’y aura plus de rebond au-delà des 1.42 euro pour le mois de janvier. Le temps qui passe éteindra, nous l’espérons, les illusions haussières de certains ; la chute du $ continuera. Les analyses économiques n’incluant pas cette grille de lecture n’auront aucun sens, et la grande ’messe’ estivale avec son cortège de bouchon risque fort de se transformer en peau de chagrin, avec un $ à près de 1.60 euro cet été. Il y a fort à parier que le pétrole à 100$ va aussi finir par paraître bon marché. Il ne faut pas s’imaginer que les majors pétrolières se lancent dans les prospections coûteuses des sables bitumeux pour vendre un baril a 80$. Je viens d’évoquer les 1.60 euro : là encore, l’une des sources de LIESI avait averti la rédaction, le 12 SEPTEMBRE 2001 (cela vous rappelle rien ?), que le cours de l’euro (valant 0.87 € à l’époque) allait grimper jusqu’à cette zone et qu’à ce moment on parlerait beaucoup d’or et de refonte du système monétaire international. Immédiatement, LIESI avait relayé cette information, la répétant inlassablement à toute fins utiles, bien qu’à contre courant de toutes les déclarations du Trésor US et des sherpas de la finance internationale. Ils ont ainsi permis à leurs abonnés de se protéger au mieux. Quant à l’info, elle se passe de commentaire. Ce même personnage était aussi au courant des petites magouilles financières faucons américains à propos du « 11 Septembre ». Nous attendons encore les conclusions de la commission d’enquête concernant les VAD du groupe Carlyle sur les compagnies aériennes américaines. In memoriam les principaux actionnaires desdits groupes sont la famille Bush et Ben Laden

    Force est donc d’admettre, plus de six années après, qu’il reste un miroir impitoyable dans cette comédie (très) dramatique : la hausse de l’or, car cet actif est encore à un prix ridicule. Toutes les pièces ainsi que le lingot commencent à bénéficier d’une sur côte. Comparé aux années record c’est une peccadille, à euros constant, le napoléon vaudrait 400 euros, mais dans le contexte économique actuel, le retard est encore pire…………………il va y avoir la queue chez les numismates cette année, enfin nous l’espérons pour ceux qui ne savent pas encore comment placer leurs avoirs en long terme. Les Chinois ont commencé : durant les premiers jours de janvier, c’était la queue dans les boutiques d’or où la demande a augmenté de 60 % par rapport à l’année dernière ! Et les émissions de pièces et lingots à l’effigie des JO battent leur plein ; les Chinois n’ont pas fini de rire jaune…
    Pour finir, que ceux qui penseraient que ce scénario est catastrophique se rassurent, il amènera simplement à la refonte du système monétaire international ; d’aucuns le moment venu vous le présenteront comme la solution vertueuse à une situation inexpugnable. Ceux qui ont de l’esprit pourront se demander si certains banquiers centraux, grassement rétribués, n’ont pas fait tout ce qu’il convenait de faire pour livrer le seul pouvoir réel, le droit régalien, aux oligarchies bancaires. Il ne faut pas se laisser berner par les aveux de Greenspan, le pompier pyromane, conscient de son rôle dans la crise financière actuelle ; il semble simplement en proie à un sentiment humain : le remord. Nous avons, avec l’équipe LIESI, prévenu que la future monnaie mondiale serait étalonnée sur l’or ; de nombreuses personnes nous objectent régulièrement que les prix des actifs mondiaux sont trop importants par rapport aux réserves d’or. L’objection tombe d’elle-même quand on connaît :
    1/ L’histoire de la création de la banque d’Angleterre, déjà plusieurs fois censurée sur le forum boursorama et disponible sur le forum perso de mon profil bourso
    2/ l’objectif du prix de l’or, je n’ose même pas vous donner l’objectif que nous tenons d’un ami personnel de Mr Greenspan. La hausse se fera en une semaine, alors que personne ne pourra plus en acheter, et de toutes façons la banque de France elle-même reconnaît que 80% de l’or mondial est dans des mains anonymes, sans compter le gold carry trade.
    3/ La chute inexorable à venir des actifs perlimpinpin dont le krach des technos fut la répétition générale. Là encore, il nous est impossible de vous donner nos objectifs de cours LT au risque de choquer. Nous distillerons cela petit à petit et comme ce qui est écrit reste écrit, nos archives ressortiront à mesure que les mémoires s’effaceront.


    Bonne journée à tous.

    Concernant les analyses spécifiques sur les problèmes monétaires, énergétiques, crise alimentaire à venir, ainsi que l’incontournable « Des Pions sur l’Echiquier » de W G Carr, les éditions Delacroix/LIESI mettent à votre disposition les brochures et livres disponibles, introuvables dans le commerce.
    Je remercie ceux qui recommanderont cette analyse qui sera postée sur mon forum personnel boursorama. Cette petite lettre vous sera envoyé par les éditions liesi, plus a même que moi de faire un envoie en nombre.

    Info de dernière minute :

    Goldman Sachs, a pris en décembre livraison de 5.5 tonnes d’or, plutôt que de payer ses shorts sur le tocom.

    Il est intéressant de se rappeler que les mêmes avaient subit une enquête sur leurs shorts contre LTCM, avaient vendu toutes leurs positions et provoqué le plongeon du pétrole début août 2006, et reste la banque US présentant les meilleurs profits pour l’année 2007 grâce a ses positions vendeuses sur l’immobilier américain…… a suivre, cette affaire pourrait également avoir des relents de gold carry trade.


     



  • mibel01 20 janvier 2008 08:29

    apres moi le déluge, 09/01/2008 01:09 10/01/08
    Selon le "petit Robert ", cette expression se dit « de la catastrophe postérieure à sa propre mort et dont on se moque ».
    La légende française la prête à Louis XV, dont la phrase réelle fut : « Tout cela durera bien autant que moi ».
    La légende congolaise la prête également au feu Président Mobutu, dont le long règne autoritaire a laissé peu de structures d’État.
    Mais s’il est bien une charge à qui l’histoire gardera cet apophtegme, ce sera à la charge des banquiers centraux.
    Les banques centrales déversent de la monnaie en quantité illimitée depuis la crise de cet été en arrosant les banques de billets à ordre, en contrepartie de gages de valeurs douteuses.
    Il suffit de regarder la rubrique « autres actifs » (other assets) sur le bilan de la Bce pour s’en convaincre.
    Dans le même temps, leurs réserves d’or sont bradées chaque semaine, sans qu’aucune voix discordante ne vienne contester cette dilapidation du seul actif aux performances indiscutables. De ce point de vue, on a légitimement le droit de s’interroger sur les raisons pour lesquelles les familles oligarchiques contrôlant la City (et bien au courant de ce qu’elles manigancent), ont laissé les banquiers centraux DILAPIDER le seul actif destiné à devenir, demain (c’est-à-dire aujourd’hui), l’unique moyen de PUISSANCE : l’Or. En 1993, une source très initiée nous confiait que le cours de l’or touchera un point bas autour de 250 dollars l’once en décembre 1999. Que s’est-il concrètement passé : le plus bas sur l’once a été touché en décembre 1999 à 250 dollars l’once ! Après cela, il y en a qui serinent qu’il n’y a pas de complot programmé ou de lobbying pour ceux qui préfèrent ce terme. Cela prête à sourire. Comme la suite d’ailleurs. Un très haut initié, lié aux « amis de Papus », a ensuite annoncé une explosion du cours de l’or dans les années à venir. Se poser la bonne question, c’est déjà y répondre : pourquoi les banquiers centraux (censés être intelligent en matière monétaire et financière) ont-ils commencé, DES 2000, à distribuer MASSIVEMENT l’or des banques centrales ? Aujourd’hui le Financial Times rappelle, je cite : « Il (l’or) est encore sous-évalué, bien que son prix ait bien augmenté depuis les 250 dollars l’once de 1999 lorsque les banques centrales vendaient leurs réserves. La décision de la banque d’Angleterre à l’époque de vendre 60% de ses réserves apparaît aujourd’hui pour le moins inopportune ».
    Inopportune ! On sait aujourd’hui que tout l’or vendu par les banques centrales a été racheté en sous-main par 2 % des plus importantes familles synarchiques dans le monde. Précisément celles qui (cf. LIESI 138), ont enclenché le début de la méga-crise bancaire, au cœur de l’été 2007… toujours quand les gens ont les jambes au soleil. Souvenez-vous encore : 15 août 1971. Ils font toujours leur soupe quand les gens ne s’y attendent pas, sauf ceux qui n’oublient pas de sonner le tocsin... Bien sûr, il n’y a jamais eu ni complot, ni lobbying, même pas de collusions, au pire quelques copinages anodins. Tout cela n’est que le super HASARD. En attendant a l’automne je diffusais une autre info sur le forum, la sûr cote des pieces or par la CPR, le scénario semble se confirmer.
    Mais revenons donc à nos moutons. L’injection de liquidités ne servira qu’à retarder la seule déflation à venir, celle des montagnes de dettes accumulées.
    Le système financier mondial est en faillite. Et ceux qui l’on promus avant de le dynamiter à partir de leurs paradis fiscaux cet été en coupant les liquidités ont un gros projet en tête. Là encore, il faut s’appeler candide pour ne pas faire de lien entre tout cela et leur Nouvel Ordre Mondial dont ils ont commencé à nous parler au début de la première Guerre du Golfe, à l’époque d’un certain G W Bush senior, et dont la fortune provient d’un certains Prescott Bush, innovateur de la main d’œuvre à bon marché, dans les camps ( censure bourso). Les temps changent mais les méthodes demeurent : les esclaves chinois deviennent les nouvelles victimes d’un même principe, au service des mêmes familles…. Mais revenons à notre pseudo crise bancaire « imprévisible ».
    Outre les subprimes, bien d’autres dettes circulent, et nul ne sait comment les banques les honoreront : celles de hedge funds, des sociétés de rehaussement de crédit, des fonds de LBO et des détenteurs de cartes de crédit forment une pyramide au montant très supérieur à celui des fonds propres des banques, qui seraient depuis longtemps fermées si les banques centrales ne les finançaient à guichets ouverts. 4 des 6 plus grosses banques US seraient déjà fermées si les règles comptables valables pour les autres fonctionnaient aussi pour elles… Depuis le mois d’août avec les informations collectées avec l’équipe LIESI il a fallu quotidiennement reposter des bulletins d’alerte sur le forum boursorama, à contre courant des intervenants conseillant d’acheter les valeurs bancaires, il en reste quelques haines farouches qui ne s’éteindront vraisemblablement jamais. Le temps passe, d’autres batailles viendront, l’important restant d’informer chacun en utilisant toutes les sources d’informations dont on peut disposer pour le bien commun.
    La suite risque d’être non moins délectable, les rêveurs se plairont à croire que les élections américaines pourraient aider les marchés, elles ne feront qu’amplifier les déséquilibres, car les déficits, les coupes sombres dans les budgets, sont antinomiques des promesses électorales et des résultats espérés par chaque candidat. (Voir le numéro 151 de LIESI)
    Le $ va continuer sa chute au rythme de 1% par mois avec quelques rebonds techniques illusoires, ayant cassé sa moyenne historique (voir le fichier PDF transmis par LIESI pour vous) il n’y aura plus de rebond au-delà des 1.42 euro pour le mois de janvier. Le temps qui passe éteindra, nous l’espérons, les illusions haussières de certains ; la chute du $ continuera. Les analyses économiques n’incluant pas cette grille de lecture n’auront aucun sens, et la grande ’messe’ estivale avec son cortège de bouchon risque fort de se transformer en peau de chagrin, avec un $ à près de 1.60 euro cet été. Il y a fort à parier que le pétrole à 100$ va aussi finir par paraître bon marché. Il ne faut pas s’imaginer que les majors pétrolières se lancent dans les prospections coûteuses des sables bitumeux pour vendre un baril a 80$. Je viens d’évoquer les 1.60 euro : là encore, l’une des sources de LIESI avait averti la rédaction, le 12 SEPTEMBRE 2001 (cela vous rappelle rien ?), que le cours de l’euro (valant 0.87 € à l’époque) allait grimper jusqu’à cette zone et qu’à ce moment on parlerait beaucoup d’or et de refonte du système monétaire international. Immédiatement, LIESI avait relayé cette information, la répétant inlassablement à toute fins utiles, bien qu’à contre courant de toutes les déclarations du Trésor US et des sherpas de la finance internationale. Ils ont ainsi permis à leurs abonnés de se protéger au mieux. Quant à l’info, elle se passe de commentaire. Ce même personnage était aussi au courant des petites magouilles financières faucons américains à propos du « 11 Septembre ». Nous attendons encore les conclusions de la commission d’enquête concernant les VAD du groupe Carlyle sur les compagnies aériennes américaines. In memoriam les principaux actionnaires desdits groupes sont la famille Bush et Ben Laden

    Force est donc d’admettre, plus de six années après, qu’il reste un miroir impitoyable dans cette comédie (très) dramatique : la hausse de l’or, car cet actif est encore à un prix ridicule. Toutes les pièces ainsi que le lingot commencent à bénéficier d’une sur côte. Comparé aux années record c’est une peccadille, à euros constant, le napoléon vaudrait 400 euros, mais dans le contexte économique actuel, le retard est encore pire…………………il va y avoir la queue chez les numismates cette année, enfin nous l’espérons pour ceux qui ne savent pas encore comment placer leurs avoirs en long terme. Les Chinois ont commencé : durant les premiers jours de janvier, c’était la queue dans les boutiques d’or où la demande a augmenté de 60 % par rapport à l’année dernière ! Et les émissions de pièces et lingots à l’effigie des JO battent leur plein ; les Chinois n’ont pas fini de rire jaune…
    Pour finir, que ceux qui penseraient que ce scénario est catastrophique se rassurent, il amènera simplement à la refonte du système monétaire international ; d’aucuns le moment venu vous le présenteront comme la solution vertueuse à une situation inexpugnable. Ceux qui ont de l’esprit pourront se demander si certains banquiers centraux, grassement rétribués, n’ont pas fait tout ce qu’il convenait de faire pour livrer le seul pouvoir réel, le droit régalien, aux oligarchies bancaires. Il ne faut pas se laisser berner par les aveux de Greenspan, le pompier pyromane, conscient de son rôle dans la crise financière actuelle ; il semble simplement en proie à un sentiment humain : le remord. Nous avons, avec l’équipe LIESI, prévenu que la future monnaie mondiale serait étalonnée sur l’or ; de nombreuses personnes nous objectent régulièrement que les prix des actifs mondiaux sont trop importants par rapport aux réserves d’or. L’objection tombe d’elle-même quand on connaît :
    1/ L’histoire de la création de la banque d’Angleterre, déjà plusieurs fois censurée sur le forum boursorama et disponible sur le forum perso de mon profil bourso
    2/ l’objectif du prix de l’or, je n’ose même pas vous donner l’objectif que nous tenons d’un ami personnel de Mr Greenspan. La hausse se fera en une semaine, alors que personne ne pourra plus en acheter, et de toutes façons la banque de France elle-même reconnaît que 80% de l’or mondial est dans des mains anonymes, sans compter le gold carry trade.
    3/ La chute inexorable à venir des actifs perlimpinpin dont le krach des technos fut la répétition générale. Là encore, il nous est impossible de vous donner nos objectifs de cours LT au risque de choquer. Nous distillerons cela petit à petit et comme ce qui est écrit reste écrit, nos archives ressortiront à mesure que les mémoires s’effaceront.


    Bonne journée à tous.

    Concernant les analyses spécifiques sur les problèmes monétaires, énergétiques, crise alimentaire à venir, ainsi que l’incontournable « Des Pions sur l’Echiquier » de W G Carr, les éditions Delacroix/LIESI mettent à votre disposition les brochures et livres disponibles, introuvables dans le commerce.
    Je remercie ceux qui recommanderont cette analyse qui sera postée sur mon forum personnel boursorama. Cette petite lettre vous sera envoyé par les éditions liesi, plus a même que moi de faire un envoie en nombre.

    Info de dernière minute :

    Goldman Sachs, a pris en décembre livraison de 5.5 tonnes d’or, plutôt que de payer ses shorts sur le tocom.

    Il est intéressant de se rappeler que les mêmes avaient subit une enquête sur leurs shorts contre LTCM, avaient vendu toutes leurs positions et provoqué le plongeon du pétrole début août 2006, et reste la banque US présentant les meilleurs profits pour l’année 2007 grâce a ses positions vendeuses sur l’immobilier américain…… a suivre, cette affaire pourrait également avoir des relents de gold carry trade.


     







Palmarès