• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

miche.miche

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 5 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • miche.miche 14 janvier 2008 19:02

     

    Article et concepts très intéressants.

    Il manquerait cependant, à moins que ce ne soit la digestion qui m’y ait fait passer au travers, des références plus concrêtes à l’autonomie des citoyens, notement en quoi cela peut-il poser un problème ?? Ne pas suivre un courant unique sera avant tout préjudicieux pour une élite restreinte qui en tire profit.

    Ne serait-ce pas l’un des problèmes majeures des sociétés occidentales, cette constante infantilisation au niveau médical et sécuritaire, le "regardez TF1 on s’occupe du reste" ?

    Plutot que de vouloir restreindre l’autonomie des individus, ne faudrait il pas surveiller l’autonomie que prend le gouvernement par rapport au parlement ou plus largement, l’autonomie du marché et de ses supers firmes ?

     


  • miche.miche 14 janvier 2008 16:32

    Voila tout le mal de notre société : il n’y a plus de mal, plus de morale.

    Comment peut on considérer la télévision comme une simple machine à fric, avec toutes les conséquences avérées sur le psychisme et l’inconscient humain, de koi nous fournir des Lerma en puissance...

    La rentabilité et l’argent sont les seules valeurs, elles justifient tout, la bêtise, la vulgarité, la violence, le voyeurisme, la provocation gratuite, les mensonges, l’instrumentalisation et, par là même, la désacralisation du corps humain et par extension l’abnégation de l’âme humaine. C’est le quotidien de la télé qui plait, selon l’auteur.

    Comment peut on juger et qualifier la télé, notre culture en boite, sur les seuls critères de l’argent ? N’y a t il plus aucun autre repère ?

    C’est la stricte et simple loi du plus fort. Mais les idées de société, de justice, de politique ne devraient elles pas être en opposition avec cette loi univercelle de la Nature ? Y a t il une distinction à faire entre violence physique et violence économique ?

    Triste monde...


  • miche.miche 14 janvier 2008 13:25

    "Comment sortir de ce cercle vicieux ?"

    —> En informant et en invitant nos con(s)citoyens à découvrir AgoraVox et les nouveaux média du Web !

    Plus le temps passe et plus la prise de conscience doit devenir efficiente.


  • miche.miche 11 janvier 2008 20:31

    Mais bon sang, qu’est ce que vous cherchez ?

    Pourquoi avoir besoin de cultiver ces OGM ? La liste des inconvénients est sans fin et le seul avantage qui me semble crédible est de faire hommage à notre sacro sainte déesse de la Science.

    L’améliration du rendement revendiqué par Monsanto est entièrement contredit par les récoltes désastreuses de l’Inde. Des fermiers des Etats Unis ont fait faillite car ils se sont rendu compte, après coup, que tant que le bétail était nourri avec le maïs de Monsanto, il était stérile (un retour à une alimentation plus naturelle entrainait un retour à une fécondation normale en moind d’un mois). De plus, certaines variétés d’OGM vraiment dangereuses et interdites à la vente ont été mélangée à des variétés autorisées en raison d’une production anticipée trop forte et d’une volonté d’écoulement de stock !

    Mosanto est une firme au passé injustifiable, versé dans la guerre et dans la fabrication d’armes chimiques reflétant un mépris éthique total, dont l’unique ligne de conduite et l’envahissement complet et total du marché agricole ! Non seulement la dissémination des pollens n’est pas controlable, mais elle est clairement recherchée par le groupe car toute plante fertilisée par l’OGM devient propriété de la firme (merci les brevets) et permet à cette dernière d’intenter des recours en justice pour vol de biens intellectuels. Par cette méthode elle écrase tous les agriculteurs d’Amérique (du Nord et bientot du sud également) car ceux-ci finissent fatalement par avoir des retombées dans leurs champs. Et ils perdent devant les tribunaux !!!

    Mais merde, l’Homme a mis la planète au bord du gouffre, les écosystèmes se dérèglent les uns après les autres et au lieu de prendre les mesures qu’il faut pour ralentir le processus (on ne parle même pas de le stopper), on nous dit :

    "- Y a que des doutes sur les OGM alors la seule façon de savoir ce qu’il en est est d’en répendre un peu partout .

    "- Pourquoi ? A cause d’une pénurie alimentaire ? Pour l’Honneur et la Gloire de la Science de l’Homme ?

    "- Non, pour faire plaisir à un fabricant d’armes de destruction massive "

    Les signes sont nombreux, mais aveuglés par une course effrainée au pouvoir et à l’argent, une minorité de privilégiés nous passent la corde au cou.

     


  • miche.miche 9 janvier 2008 20:46

    Triste système...

    Avons nous le choix ? Est il possible qu’un parti politique puisse trouver un soutient financier, médiatique, "pipo-lisé" sans se compromettre dans des promesses de retour sur investissement ?

    Et les vrais tenants de ce pouvoir, les manes financières qui orchestrent tout ce beau spectable, ces soi-disantes "élites" de la presse nationale et de l’armement de la guerre à perpétuité, sont-ils prêts à partager leur rentes avec 60 millions de personnes ?

    je ne me rappelle plus de qui est cette citation, mais elle me parait très a propos :

    " On ne pourra jamais comprendre les mécanismes entre la mafia et l’état tant que l’on considèrera la mafia et l’état comme deux entités distinctes ".

    Seuls les révolutions ont amené de réelles changements de sociétés. Ils nous faut trouver les nouveaux champs de batailles du XXIe siècle et AgoraVox semble en être un bien fertile ! Car on ne laissera aucune place à la petite bourgeoisie intellectuelle que nous représentons, il faut sortir de ce système, trouver des alternatives locales et agir de nous-même. Tant que l’on remet la gestion de ses besoins fondementaux, en terme de logement, de nourriture, de santé et d’éducation à une "caste" supérieur, on s’expose à l’exploitation. Sortons de notre torpeur, ayons le courage de gouverner nous-même nos vies et de nous impliquer dans les évênements de notre quotidien urbain.

     







Palmarès