• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Michel Desmeules

Michel Desmeules

Je suis le héros de ma propre vie, aussi ordinaire et passionnante soit-elle1

Tableau de bord

  • Premier article le 28/04/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 4 3
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • Michel Desmeules Michel Desmeules 1er mai 2008 03:13

    Que de verbiage éhonté sur une question foncièrement identitaire. Je suis Québécois francophone parce que je suis né au Québec, tout comme mes parents et que tout comme mes parents je parle français. Il n’ y a pas de sentiment d’appartenance à une langue, si je vais au mexique je parle Espagnol pour me faire comprendre,mais ce n’est pas parce que je mange des tortillas au Québec que je suis mexicain. En fait, je pourrai déblatérer comme ça pendant des heures en me demandant qui je suis et je serais toujours francophone...

     



  • Michel Desmeules Michel Desmeules 29 avril 2008 01:58

    Est-ce que quelqu’un dans cette foire d’empoigne est bien sûr qu’il y a autant de Québécois qui veulent retrouver la nationalité française ? Ou n’est-ce pas là un prétexte pur alimenter une cause d’avocat désabusé d’une vie trop abusée ?

    Personnellement je connais 7,456,999 Francophones qui ont d’autres chats à fouetter !

    solidmonolith.blogspot.com

     



  • Michel Desmeules Michel Desmeules 28 avril 2008 23:15

    Hola camarade,

    Désolé de te décevoir, il y a belle lurette que le « vrai » révolutionnaire a troqué sa AK-47 contre un veston-cravate, tout comme les écologistes, car le seul moyen de vraiment agir sur les choses, c’est de l’intérieur...



  • Michel Desmeules Michel Desmeules 28 avril 2008 23:13

    Ce n’est pas tellement le prix à la pompe comme le pourcentage d’agmentation depuis dix ans qui atteint presque les 100%. Le Québec est grand et le réseau ferroviare ainsi que les transports en commun n’ont aucune commune mesure avec ceux de l’Europe. Les gens qui ont de faibles revenus et qui doivent oblifgatoirement utiliser une voiture pour aller travailler, sont grandement pénalisés. Au niveau social, les vols d’essence à la pompe sont fréquents et les vols directement dans les réservoirs des station-service commencent à survenir. Le marché noir est à nos portes.

     

LES THEMES DE L'AUTEUR

Environnement Energie






Palmarès